À la uneActualitéFranceInternational

« Droit à l’oubli » : Google commence à retirer des résultats de recherche

A la suite d’un arrêt de la Cour de Justice de l’Union Européenne, Google a été obligé de proposer un formulaire aux internautes pour leur permettre de supprimer des résultats de recherche les concernant. Le géant américain a commencé à appliquer ce droit à l’oubli.

Après le dépôt d’une plainte par un internaute espagnol et sa condamnation par la justice européenne, Google propose depuis fin mai un nouveau service en ligne permettant aux citoyens européens d’obtenir la suppression de contenus qu’ils jugent inappropriés.

Lien vers le formulaire Google

Des liens dont les internautes ont demandé la suppression ont disparu. En effet, une mention commence à apparaître sur les recherches de noms effectuées sur le continent européen. Elle avertit que « certains résultats peuvent avoir été supprimés conformément à la loi européenne sur la protection des données ». Désormais, le moteur de recherche ne montre plus que certains résultats de recherche, certains liens et pages ayant été retirés.

Google indique avoir travaillé le plus rapidement possible pour traiter le nombre de demandes croissant d’effacement de données. En effet, un peu moins d’un mois après la mise en place du formulaire, près de 41 000 requêtes ont été enregistrées.

Quels liens concernés ?

Tous les liens « non pertinents, obsolètes ou inappropriés » sont concernés. Néanmoins, Google se réserve le droit de ne pas déréférencer certaines pages. C’est lui qui reste seul juge de l’application ou non de ce « droit à l’oubli », de ce qui relève ou pas de la vie privée des individus.

Cependant, n’oubliez pas que rien ne disparaît complètement sur Internet. La dernière législation mise en vigueur ne concerne que les Google européens. Il sera donc possible de retrouver certaines informations compromettantes sur les autres versions du moteur de recherche, comme le Google américain ou encore le Google japonais. En outre, rien n’empêche qu’un internaute récupère la source du lien inadéquat et le réutilise de nouveau sur une page. Tout le processus sera alors à recommencer.

About author

Informer, décrypter, divertir
Related posts
À la uneActualitéPolitique

5 éléments pour comprendre ... la crise des sous-marins

À la uneSéries Tv

Lancement du tournage de La Flamme saison 2

À la uneCinéma

Halloween Kills : une dernière bande annonce efficace

À la uneActualitéCinémaInsolite

Un Français regarde Kaamelott 203 fois et bat le record du monde de visionnage d'un film

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux