À la uneActualitéFranceSociété

L’Eglise protestante bénit le mariage homosexuel

En ce 17 mai, journée mondiale de lutte contre l’homophobie, l’Eglise Protestante Unie de France (EPUdF) a pris une décision historique : elle ouvre la bénédiction aux couples homosexuels mariés.

Réunie en synode à Sète, l’Eglise Protestante Unie de France autorise les cinq-cents pasteurs membres de ce courant protestant à bénir les couples homosexuels mariés civilement. Cette réforme s’accompagne d’un accompagnement local de conseil de préparations des bénédictions, incluant des rites, cérémonies et prières spécifiques. L’Église montre ainsi une volonté d’inclure les homosexuels dans la vie paroissienne, dans une église qui compte près de deux cent cinquante mille fidèles. Adopté à 97% par les délégués de l’EPUdF, ce progrès témoigne des avancées sociétales auxquelles les religions font face.

La religion protestante, une religion gay-friendly

La France n’est pas le premier pays où l’Eglise protestante défend la cause homosexuelle. Selon les courants, les bénédictions sont déjà autorisées aux Etats Unis, au Canada et dans plusieurs pays d’Europe du Nord –comme les Pays Bas ou la Suède depuis 2009.

Ainsi, aux Etats-Unis, le mariage homosexuel est autorisé pour les pasteurs. Odon Vallet, historien des religions, explique au journal 20minutes ce décalage avec la religion catholique et le courant évangéliste par une lecture plus symbolique de la Bible. Les dogmes sont moins influents : les fidèles n’ont pas de comptes à rendre à l’église, seulement à Dieu.

Structurellement, la consultation des fidèles est très présente et faite par pays contrairement à l’Eglise catholique dont, à titre d’exemple, les décisions de cette ampleur sont prises à un niveau international : un consensus aussi large est ainsi beaucoup plus difficile à atteindre.

La position des autres grandes religions sur le mariage homosexuel

L’archevêque de Montpellier, Pierre Marie Carré, a réaffirmé la position de l’Eglise catholique dans un entretien au magazine La Croix. Il insiste sur la différence du sens sacré du mot “mariage” entre les deux religions : “un sacrement est un signe de Dieu, et non une parole une parole humaine qui vient s’appliquer sur une réalité”. La “Congrégation pour la Doctrine de Foi”, qui refuse de reconnaitre l’homosexualité reflète l’avis officiel du Vatican.

Cependant, certaines personnalités s’écartent de cette position, à l’instar du Pape François qui déclarait en 2013 sa volonté de reconnaitre et d’accepter les homosexuels parmi les fidèles de l’Eglise, bien que refusant le mariage.

Le Conseil Français du Culte Musulman avait exprimé sa position lors du projet de loi instituant le Mariage Pour Tous. Il refusait le mariage gay au nom des principes traditionnels du mariage, qui doit tout d’abord assurer la procréation.

Les droits des homosexuels progressent donc en France et dans les pays occidentaux, à l’heure où l’homosexualité est passible de peine de morts dans onze pays.

About author

Informer, décrypter, divertir
Related posts
À la uneSportTennis

Résumé de la 2ème journée de Roland-Garros 2020

À la uneActualitéInternationalPolitique

Le match Pence/Harris : De l'importance du vice-président

À la uneActualitéFranceSport

Cyclisme : Julian Alaphilippe, de l'armée jusqu’au trône mondial

À la uneBrèvesMédias

Opéré du cœur, Michel Drucker repousse sa rentrée sur France 2

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux