À la uneActualitéNumériquePolitique

Emmanuel Macron répond aux jeunes sur Snapchat

Après son interview pour Brut, le président Emmanuel Macron a répondu aux questions de jeunes via le réseau social Snapchat.

C’est le nouveau coup de com’ d’Emmanuel Macron après son interview inédite pour Brut où le président répondait aux questions d’internautes et notamment au sujet des violences policières. Le média à l’audience jeune et Emmanuel Macron réunis lors de cette interview avait surpris alors que le président sortait du contexte habituel d’une allocation télévisée sérieuse. De nouveau, le président a décidé de communiquer avec les jeunes à travers le réseau social Snapchat où il a encore une répondu aux questions avec le compte officiel du média Brut. Cette collaboration a de quoi rapprocher la jeunesse et le gouvernement.

Le compte Snapchat de Brut aux 2 millions d’abonnés a partagé ce samedi 5 décembre des vidéos d’Emmanuel Macron répondant aux questions de jeunes internautes après déjà une première interview. Avec ce format “selfie”, les jeunes ont directement pu interroger le président de la République sur des sujets divers.

Un échange détendu sur des sujets sérieux

Pour répondre aux questions, le président n’a pas délaissé son costume trois pièces et sa cravate mais il est passé d’un vocabulaire formel et élaboré à un vocabulaire spontané et accessible : “trucs”, “trop bien”, oubli des négations, phrases familières,… En effet, pour Macron, “ce serait de la folie” que les discothèques rouvrent.

Le ton léger n’a pas empêcher le président d’aborder des sujets sérieux. C’est notamment le cas avec la question “peut-on être arabe ou noir et ne pas avoir de conflit avec la police ?” à laquelle Macron a répondu avec graveté : “Oui on peut être victime de discriminations au logement, à l’emploi et dans les contrôles. Il y a quelques policiers comme ça, il y en a beaucoup d’autres qui sont noirs ou arabes et n’ont rien à voir avec le racisme. La meilleure chose à faire c’est signaler très vite et réagir. Dès janvier, grand sondage contre les discriminations et plateforme d’alerte pour signaler, pour qu’on puisse mieux former les policiers et réagir.” Entre violences policières, crise sanitaire et légalisation du cannabis, Emmanuel Macron a tenté de répondre à toutes les attentes des jeunes.

A lire aussi : Emmanuel Macron sur Brut : “On est beaucoup plus contrôlé par la police quand on est un garçon qui n’a pas la peau blanche”

Cette astuce de communication a bien l’objectif principal de regagner la confiance des jeunes et de faire sa promotion quant aux prochaines élections. Selon l’enseignant en communication politique à Sciences-Po, Romain Pigenel, “les personnalités politiques qui ont le courage de se lancer (sur les réseaux sociaux) ont tout compris: elles tentent, elles s’améliorent”. Les élections présidentielles 2022 s’annoncent alors très connectées afin de gagner l’électorat des jeunes.

Crédit : Brut

About author

Journaliste
Related posts
À la uneActualitéCulturePop & Geek

Apple refuse le retour du jeu Fortnite sur son store

ActualitéFranceNon classé

Une soirée inédite 100% électro au château de Versailles

À la uneActualitéSport

JO 2022 : La vaccination devient obligatoire pour les athlètes américains

À la uneActualitéÉtudiantFranceSociété

Pourquoi des enseignants font grève ce jeudi 23 septembre ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux
Worth reading...
Glee Cast organise une collecte de fonds à la mémoire de Naya Rivera