À la uneBasketInternationalSport

En soutien aux Ouïghours, la NBA décide de se retirer d’une académie en Chine

Alors que l’Occident réagit timidement à la répression de la communauté Ouïghour, la NBA a décidé de se retirer d’une académie en Chine, en signe de soutien.

C’est un acte fort de la NBA en soutien à la communauté musulmane persécutée des Ouïghours. La Ligue de basket a annoncé sa décision de se retirer d’une académie qui est située dans la province du Xinjiang, au nord-ouest de la Chine. Cette décision a été présentée sous la forme d’une réponse écrite à la sénatrice américaine Marsha Blackburn, qui se questionnait récemment sur les liens entre le pays asiatique et la NBA. Le commissaire adjoint de la Ligue Mark Tatum y écrit notamment : “La NBA n’a pas eu d’implications avec l’académie de basket au Xinjiang depuis plus d’un an, et cette relation a pris fin.

A lire aussi : La Chine accusée de stériliser de force les Ouïghours

Une timide réaction occidentale face à la répression des Ouïghours.

C’est une décision qui intervient alors que les pays occidentaux commencent à peine à réagir aux révélations qui sont faites sur ce qui pourrait bien s’apparenter à un génocide de la minorité Ouïghour par les autorités chinoises. De nombreux experts et organisations de défense des droits de l’Homme accusent notamment Pékin d’avoir fait internet jusqu’à un million de musulmans de la communauté dans des camps. Plusieurs révélations mettent également en lumière un contrôle stricte des naissances concernant les femmes de cette ethnie. Alors que la Grande Bretagne et la France ont dénoncé ces pratiques, cette décision de la ligue de Basket semble relativement logique.

La fin d’une relation importante ?

La NBA et la Chine entretenaient jusqu’à maintenant une longue histoire, qui remonte aux années 1980, lorsque l’ancien commissaire de la Ligue David Stern avait commencé à forger une relation avec la télévision centrale chinoise pour diffuser les matchs. Au début des années 2000, cette relation a pris un tout autre tournant avec l’essor d’un joueur majeur chinois au sein de la Grande Ligue, Yao Ming, ce qui mènera notamment à l’organisation de matchs de pré-saison chaque année en Chine. Une relation qui s’est néanmoins heurtée à un obstacle à l’automne dernier, lorsque le directeur général des Houston Rockets Daryl Morey avait tweeté un message encourageant les manifestations pro-démocratiques de Hong-Kong. Le tweet avait crée un important clivage entre la ligue et la Chine, et déclenché le retrait de diffuseurs chinois qui aurait coûté des “centaines de millions de dollars” à la NBA. Il semble qu’aujourd’hui avec la question des Ouïghours, cette relation atteigne une nouvelle étape importante.

About author

Journaliste
Related posts
À la uneCultureSpectacles

« La situation ne me pousse pas à arrêter le théâtre, bien au contraire », entretien avec Daniel Pierson

À la uneBrèvesPop & GeekSéries Tv

Assassin's Creed : des séries en développement pour Netflix

À la uneInternational

5 éléments pour comprendre... le fonctionnement de la Cour Suprême des Etats-Unis

À la uneSéries Tv

La Flamme : mais d'où vient la "Jean Guile" ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux