Santé

Est-ce que les phytocannabinoïdes peuvent affecter l’organisme ?

Vous en avez sans doute entendu parler : les phytocannabinoïdes, ce sont des composants extraits de la plante de cannabis, réputés pour des bienfaits divers et variés, y compris dans le secteur de la santé. Découvrez comment les utiliser dans votre quotidien, avec vos prescriptions médicales. 

Des apports aux bienfaits complémentaires  

La médecine douce, ou médecine thérapeutique, a pris beaucoup d’ampleur ces dernières années, devenant aussi importante que la médecine traditionnelle. La médecine douce comprend en effet plusieurs catégories, allant de la naturopathie (les bienfaits des plantes) à l’hypnose, en passant par la méditation et autres pratiques. 

En particulier, les bienfaits des plantes sont mis en avant pour soigner des troubles passagers ou plus persistants. Les composants des plantes de cannabis sont aujourd’hui considérés comme des ressources de plus en plus recherchées pour apaiser des maux. Les extraits de plantes, alors sous forme de phytocannabinoïdes (du mot « phyto », pour « plante »), peuvent alors être transformés en huile, crème, gélule ou sirop, avec des niveaux de concentration plus ou moins importants. 

Côté recherche, il a été prouvé que le cannabis et ses cannabinoïdes peuvent jouer un rôle important contre Parkinson, le cancer, mais aussi des troubles mentaux ou digestifs. Dès lors, la médecine douce joue un rôle complémentaire à la médecine traditionnelle. 

La nécessité de bien connaître les catégories 

Chaque phytocannabinoïde, appelé plus couramment « cannabinoïde », agit sur les molécules du corps humain à diverses échelles, allant du spirituel au physique. Certaines de ces composantes sont particulièrement connues, comme le THC. Il s’agit de la composante psychotrope du cannabis, pouvant provoquer des effets secondaires comme les hallucinations. Cette composante est l’une des plus réglementées au monde : en France, elle est interdite à la culture, à la vente ou à la commercialisation. 

D’autres composantes, provenant de la même plante, sont en revanche légales et bénéfiques. C’est le cas du CBD, ou cannabidiol, qui possède des vertus apaisantes, diurétiques et relaxantes. Le CBD peut être consommé dans le cadre d’une routine beauté, ou bien au quotidien dans une alimentation équilibrée. 

D’autres composantes, un peu moins connues, n’en sont pas moins bénéfiques : le CBN, le CBDV ou encore, le THCA, sont connus pour leurs bienfaits mais dans une moindre mesure. D’autres études restent encore trop petites ou trop récentes pour avoir le recul nécessaire. C’est pourquoi il faut rester vigilant lorsque vous consommez des phytocannabinoïdes comme complément médical. 

Une vigilance constante 

Il est essentiel de bien faire attention au type de phytocannabinoïde que vous allez choisir : certains sont psychoactifs, d’autres non. Certains sont légaux, d’autres non, selon le pays dans lequel vous résidez. De plus, les moins connus sont aussi ceux sur lesquels les recherches ont le moins progressé : difficile de connaître les effets secondaires ou bien les contre-indications en cas de médicamentation en cours. 

Lisez donc bien les notices d’utilisation ou bien renseignez-vous auprès d’un pharmacien spécialiste en plantes, qui saura vous conseiller. Dans tous les cas, les phytocannabinoïdes n’ont aucune raison d’affecter négativement votre organisme, si vous prenez tous les bonnes précautions ! 

About author

Informer, décrypter, divertir
    Related posts
    Santé

    Des compléments alimentaires naturels pour maigrir

    À la uneFranceSanté

    Covid-19 : Allocution pour les 100 000 morts?

    À la uneFranceSanté

    Covid 19 : L'arrivée des auto-tests

    À la uneSanté

    Tests PCR : l’Académie Nationale de Médecine met en garde contre un risque de méningite

    Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux