À la uneActualitéFrance

Être payé pour prendre le métro, c'est possible

La future ligne 15 du métro pourrait être exploitée avec un nouveau concept : le « péage inversé ». Il s’agit d’abandonner sa voiture, contre une indemnité.

Le projet du Grand Paris intègre la création de quatre nouvelles lignes de métro automatisées. Les lignes 15, 16, 17 et 18, seront mises en service dans les années à venir. Mais avant même leur création, leur mode d’exploitation est déjà discuté. Il est notamment question de « péage inversé », selon le magazine Ville, Rail & Transports, pour inciter à l’utilisation des transports en commun.

« Péage inversé », pourquoi faire ?

La mesure sera testée sur une des futures lignes : la ligne 15, soit la partie sud du projet. Ce ne sera pas, pour autant, une première. Le concept vient des Pays-Bas, et de la ville de Rotterdam, en particulier. Les utilisateurs sont, notamment, incités à changer les heures auxquelles ils se déplacent, ou à laisser leur voiture, au profit du métro. Les économies seraient considérables, puisque cela aurait rapporté jusqu’à 180 euros par mois, à ces adeptes.

La ligne 15 sud ouvrira, selon les dernières informations, d’ici à 2022. Elle reliera le Pont de Sèvres à Noisy-Champs. C’est donc celle ayant, d’ores et déjà, été choisie pour l’experimentation. Toutefois, selon Vie, Rail et Transports, ce ne sera qu’un « un quartier très fréquenté » de la ligne qui sera exploité ainsi. Le système sera donc testé par la société du Grand Paris, avec le concours de la compagnie d’ingéniérie EGIS.

De banlieue à banlieue, sans passer par Paris

Le projet Grand Paris Express, qui regroupe toutes ces lignes de métro, veut faire en sorte de mieux relier les banlieues. Ces lignes automatisées, sur le modèle des lignes 1 et 14 du métro parisien, doivent permettre ce lien, et éviter ainsi un passage obligé par Paris. Les 4 lignes (15, 16, 17 et 18) doivent être mises en service, entre 2020 et 2030.

Le projet prévoit aussi le prolongement de lignes de métro déjà en service, comme les lignes 4, 11 et 12. Sans compter que d’ici à 2018, c’est le réseau de bus qui devrait faire l’objet d’une refonte. Il s’agira alors de mieux répartir les dessertes en bus : certains points de la région Ile-de-France étant mieux desservis que d’autres.

Source image : yvelines.fr

Related posts
À la uneBrèvesSéries Tv

Days of our lives : tout le casting libéré de leur contrat

À la uneSéries Tv

On a vu pour vous ... le premier épisode de The Mandalorian, la série Star Wars

À la uneActualitéBrèvesCinémaCulture

Emma Stone et Brad Pitt pour le prochain film de Chazelle ?

À la uneActualitéCinémaCulturePop & Geek

Sonic a enfin le droit à un trailer prometteur

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux