FootSport

Euro 2016 : Portugal, de l’ombre à la lumière

Le Portugal s’est qualifié pour la finale de l’Euro 2016 après sa première victoire dans la compétition dans le temps réglementaire. Aussi hallucinant que ce constat puisse paraître, il est bien vrai.

Tout au long de la compétition, les critiques se sont abattues sur la Seleção. Certains la juge suffisante, ennuyeuse, voire carrément dégueulasse… Si la manière de dénoncer le jeu des portugais n’a pas toujours été là, il est vrai que le tout n’était pas très glorieux.

Dans un groupe à priori accessible, composé de la Hongrie, l’Islande et de l’Autriche, le Portugal a déçu. Incapables de remporter la moindre victoire durant les phases de poules, les hommes de Santos se contenteront de 3 nuls. Le fond de jeu est inexistant, la défense inquiétante et le manque de cohésion sidérant. Mais la qualification est là. Profitant du nouveau format de l’Euro, les Portugais se qualifient pour les huitièmes parmi les meilleures troisièmes. Pour résumer, sans le niveau général plutôt faible de la compétition, le Portugal n’aurait jamais vu le second tour.

La manière ne sera pas non plus au rendez-vous contre la Croatie, ni contre la Pologne d’ailleurs, même si il y’a eu du mieux contre les coéquipiers de Lewandoski. Le Portugal passe systématiquement jusqu’à se retrouver face au Pays de Galles. L’équipe de Bale avait été héroïque depuis le début de l’Euro mais face aux portugais leur éclat a laissé place à une équipe dépassée. Bale orphelin de Ramsey n’a rien pu faire. Cristiano et Nani ont joué les bourreaux pour envoyer le Portugal en finale de l’Euro. Finale dans laquelle nous ne retrouverons ni le beau jeu croate, ni le tiki-taka espagnol, ni le rouleau compresseur allemand, ni les stratèges italiens. Alors oui, tout n’a pas été parfait côté portugais, oui nous nous sommes parfois ennuyés devant les matchs du Portugal et oui cette équipe a le mérite d’être allée au bout. Si la Seleção n’avait gagné aucun match dans le temps réglementaire, avant celui contre le Pays de Galles, elle n’a pas perdu non plus, et c’est une performance en soit.

Contre l’Allemagne, championne du monde, la France s’est qualifiée sans être la meilleure équipe sur le terrain. Loin d’être brillante, on a retenu de cette équipe la qualification pour une seconde finale à domicile, sans donner trop d’importance au jeu car à la fin seule la victoire compte. A l’image de la dernière finale de C1, opposant l’Atletico Madrid au Real, laquelle aura vu s’affronter deux équipes mues d’ambitions différentes mais focalisées sur la gagne uniquement et à tout prix. Cela vaut également pour la Seleção également qui jouera pour un titre européen historique ce dimanche dans un match où le contenu importera peu…

Yahia Saouthi avec Anis Yahiaoui

*Image en une : libération.fr

About author

Informer, décrypter, divertir
Related posts
FootSport

Autumn Nations Cup, Ligue des Nations, Golden league, la fin des matches amicaux ?

À la uneFootSport

Edouard Mendy, le chaînon manquant des Blues

À la uneSport

Vendée Globe : le naufrage de Kevin Escoffier cette nuit

Sport

Casinos en ligne vs casinos physiques : quels avantages et inconvénients pour ces deux formes de casinos ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux