À la uneInternational

Un ex-employé accuse Versace d’utiliser un code secret pour signaler les clients noirs

Un ex-salarié de l’enseigne Versace les accuse d’utiliser un code pour signaler des clients afro-américains pénétrant dans le magasin et de l’avoir viré en raison de sa couleur.

Un ancien employé porte plainte contre Versace pour licenciement abusif et discrimination raciale envers sa clientèle. L’information vient du site TMZ qui fait part du témoignage de cet employé. Christopher Sampino, 23 ans est un nouvel employé dans une boutique de la marque de luxe Versace. Durant sa formation, son supérieur l’informe d’une règle en vigueur dans le magasin, une règle non écrite au sujet des afro américains. Lorsqu’un client noir pénétrait dans le magasin, un code « D410 » devait être lancé. D410 ? Cela fait référence à un code qu’utilise la marque Versace pour désigner d’ordinaire ses chemises de couleur noire.

Christopher Sampino, qui se considère comme « un quart noir » aurait selon CNN répondu à son manager,“tu réalises que je suis afro-américain?” A partir de cet incident Christopher se serait vu refuser des pauses, des demandes de formation. Deux semaines après, il a été renvoyé.

 

Boutique Versace à Beverly Hills

Boutique Versace à Beverly Hills

Plainte pour racisme

La direction de Versace, de son côté, nie toutes ces accusations. Elle a répondu à TMZ qu’elle croyait en “l’égalité des opportunités”. Dans la plainte déposée par Christopher Sampino, le jeune homme confie les raisons invoquées pour son licenciement. Selon la direction de Versace, il avait des lacunes concernant la compréhension du luxe et de la connaissance de la vie luxueuse. Un tribunal jugera ces accusations en mars 2017.

Related posts
À la uneSéries Tv

Lupin : Netflix dévoile la première bande annonce de la série

À la uneInternationalSanté

Le Royaume-Uni approuve le vaccin de Pfizer/BioNTech

À la uneActualitéEnvironnementInternational

De la viande artificielle dans nos assiettes ?

À la uneActualitéEnvironnementFranceSociété

5G : plusieurs villages vont se retrouver sans internet

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux