Bernard Laporte et son organisation ont désigné Jacques Rivoal comme président du groupe d’intérêt public. L’ancien dirigeant de Renault Allemagne, puis président du directoire de Volkswagen France, sera aux côtés du directeur général exécutif, Claude Atcher.

Jacques Rivoal, homme d’expérience

Ce mardi, le staff de la fédération s’était donné rendez-vous dans un hôtel du XVIème arrondissement de Paris pour dévoilé les membres du comité du nouveau GIP. C’est Jacques Rivoal qui a été désigné par Bernard Laporte et son staff pour présider le mondial 2023.  Ancien directeur de Renault en Allemagne, l’homme d’affaires va apporter toute son expérience et sa passion pour organiser un coupe du monde parfaite. « C’est une grande fierté pour moi. Le rugby c’est ma passion et je suis même devenu éducateur pour les tous petits ».  

Bernard Laporte de son côté souhaite remercier tous les membres de la fédération qu’il préside : « On a l’impression que ca démarre aujourd’hui, beaucoup d’émotions. Cet évènement tombe à pic, cela va permettre de communiquer sur les valeurs de sport qu’on adore tous.  Tous les membres ont poussé pour avoir la coupe du monde chez nous parce que c’est aussi leur coupe. »

Laura Flessel, ministre des sports, souhaite que la coupe du monde soit un tremplin pour la jeunesse. « France 2023 va faire rayonner le rugby à l’international. Cela permettra aux clubs de lancer plus de formations. Cette coupe du monde donnera envie à la jeunesse. Le ministère sera garant de l’enthousiasme et l’impact sera financier humain et festif » a-t-elle déclaré.

Des stars en tant qu’ambassadeurs

Quoi de mieux pour représenter la coupe du monde en France par des icônes du rugby Français ? C’est Sébastien Chabal, Fred Michalak et Fabrice Estabnez, qui ont troqué les crampons contre la cravate pour faire office d’ambassadeurs.

On espère que celui qu’on appelait l’homme des cavernes sera plus doux sur le bord du terrain que sur le terrain.

L’ex numéro 8 de l’équipe de France s’est confié à notre micro : « Je crois que les sportifs doivent faire en sorte de tenir les promesses. On a promis d’organiser la plus belle des coupes du monde jamais organisée. Avec le socle monté on est armés pour le faire. On va y arriver. C’est un histoire d’expérience, partage et convivialité »

Pour rappel, la France avait déjà organisé la coupe du monde en 2007. Un évènement plutôt réussi puisque le taux de remplissage des stades était de 94%.

On espère que ce mondial sera un succès pour que les JO 2024 soient la cerise sur le gâteau.