À la uneActualitéFrance

François Hollande en visite à Aubervilliers ce matin

François Hollande s’est rendu ce mardi matin à Aubervilliers dans le cadre d’un déplacement consacré aux jeunes et à l’emploi, alors que le quartier est fortement touché par le chômage. Si cette visite était prévue bien avant l’affaire Théo, elle prend aujourd’hui une tournure symbolique.

Le chef de l’Etat s’est rendu ce matin à la mission locale de la ville d’Aubervilliers. Au départ, il devait tenir une conférence pour parler d’emploi avec les jeunes, dans un quartier où le chômage est très présent. Mais avec les événements des derniers jours, cette visite prend une toute autre tournure. François Hollande s’était rendu au chevet du jeune Théo, victime de violences policières. Alors que les heurts s’intensifient depuis l’affaire Théo, il en a profité pour faire passer un appel au calme.

À lire aussi: Affaire Théo:”La police des polices” rejette la thèse du viol

“Il n’y a pas de vie en commun s’il n’y pas de respect”

François Hollande a ouvert son discours en revenant sur l’affaire Théo et sur les heurts dans les banlieue ces derniers jours. “Je suis conscient que je viens ici dans un moment particulier. Il n’y a pas de vie en commun s’il n’y a pas de respect. Le respect, c’est celui que nous devons avoir à l’égard de la police, de la justice” a commencé le chef de l’Etat. “Il faut aussi du respect à l’égard des biens publics et des particuliers. S’il y a de la liberté de manifester, on ne peut pas accepter qu’il y ait de la casse“. Le président a terminé cette courte allocution en remerciant les habitants qui vivent dans des conditions difficiles et ont confiance en la République. En bref, un discours qui appel au calme, comme l’avait déjà fait le ministre de l’intérieur Bruno Le Roux hier après-midi, sans résultats.

Des heurts ont encore éclaté cette nuit à Saint-Denis, dans le Val-d’Oise et à Dijon

Malgré l’appel au calme du gouvernement hier, des heurts ont éclaté dans plusieurs villes de la région parisienne. Selon un premier bilan, 10 personnes ont été interpellées en Seine-Saint-Denis, où plusieurs véhicules et de nombreuses poubelles ont été incendiées. Des heurts ont également éclaté dans le Val-d’Oise où une quarantaine de jeunes ont affronté les forces de l’ordre. Un passant aurait été légèrement blessé par “des débris de cocktail Molotov“. Du côté de Dijon, deux personnes ont été interpellées en marge d’une manifestation de 150 personnes en soutien à Théo. Depuis le début de l’affaire, une dizaine de villes ont été touchées par de violentes manifestations.

À lire aussi: “Affaire Théo”: de violents incidents éclatent à Argenteuil

Related posts
À la uneFrancePolitiqueSociété

Désormais, les forces de police n’utiliseront plus la « clé d’étranglement » comme technique d'interpellation

À la uneCinémaCulture

Universal annonce le retour de ‘L’Exorciste’ avec une nouvelle trilogie en préparation

À la uneJeux olympiquesSport

JO de Tokyo, jour 7 : Florent Manaudou en lice pour le podium, les français champions olympiques en judo

À la uneFaits DiversInternational

Angleterre : 40 personnes arrêtées pour abus sexuels sur mineurs

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux