CultureMusique

György Vashegyi : « On ne peut pas vivre sans Rameau »

Vendredi dernier, le chef d’orchestre György Vashegyi a donné une conférence au centre culturel hongrois afin de présenter son activité à la presse française. Coup d’œil sur un « karmester » exceptionnel.

  • Ses débuts dans le monde de la musique

La création de son orchestre qu’il a nommé « Purcell Choir and the Orfeo Orchestra », dit-il, a nécessité un long et difficile effort, qui a enfin abouti en 1990. Ayant développé une sensibilité pour la musique classique pendant sa jeunesse, il débute son parcours en tant qu’étudiant à l’Académie des Arts (Franz Lizt) de Budapest, où il enseigne aujourd’hui. Il y étudie particulièrement la musique de chambre. Disciple de quelques maîtres remarquables comme Helmuth Rilling ou John Eliot Gardiner, il commence à tenir la baguette à l’âge de 21 ans, lorsqu’il est pour la première fois invité pour diriger l’opéra « Orfeo » de Gluck. Depuis, il a collaboré avec les plus grandes figures du milieu, comme par exemple Nicholas McGegan. En outre, Vashegyi possède un style tout à fait unique de diriger son ensemble: sa gestuelle remplie d’émotion, ainsi que ses mouvements vifs et précis confèrent une puissance inégalable aux œuvres interprétées.

  • Une véritable passion pour la France

György Vashegyi est avant tout un chef d’orchestre virtuose, considéré comme un des plus illustres en Hongrie, et qui s’est longtemps passionné par la musique baroque française. Rameau, dont il est profondément admiratif, l’a poussé à « tomber amoureux » de la langue française et à porter un grand intérêt pour la culture musicale française en général. Il multiplie donc les collaborations en France et envisage d’effectuer une tournée dans le pays dans les prochains mois. Malgré une influence notable de Mendelssohn et de Haydn, dont il a dirigé de nombreuses symphonies, son répertoire reste très varié. Il comprend en effet des œuvres plus modernes (telles que celles de Fauré) aussi bien que des pièces de Rameau (notamment les « Fêtes de Polymnie », qu’il a enregistrées sur un CD). Sa tradition est de jouer les opéras sur scène, c’est-à-dire que les musiciens et les chanteurs se trouvent dans le même espace.

Crédits photo: Mozart83, Wikipédia.

Crédits photo: Mozart83, Wikipédia.

Avec un talent exceptionnel, Vashegyi a donc fait découvrir à la Hongrie l’œuvre musicale de Rameau, dont certaines partitions étaient restées méconnues du grand public.

  • Programmation

Pour 2016, l’orchestre prévoit les concerts suivants: le 13 janvier, le 6 mars, le 10 avril, le 27 mai ainsi que le 23 novembre 2016. Vashegyi dirigera des opéras de Purcell, Mozart et Haydn au Palais des Arts de Budapest. Et le 28 novembre 2016, date à ne surtout pas manquer, l’artiste sera présent au Château de Versailles pour diriger un opéra de Mondonville.

About author

Informer, décrypter, divertir
Related posts
À la uneActualitéCulturePop & Geek

Alien le jeu de rôle : Sueurs froides dans l'espace glacé.

À la uneCinémaCultureFrance

"Ils sont allés trop loin" : La famille de Céline Dion déteste Aline, le nouveau film de Valérie Lemercier

À la uneMusique

Skyrock Music Awards : bientôt une cérémonie sur le rap ?

À la uneArt / ExpoCulture

Festival 11.11 : la grande soirée signée AliExpress

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux