À la une

Grâce au buzz sur les réseaux, le harcèlement de rue sera verbalisé à l’automne

L’histoire de Marie Laguerre redonne un nouvel élan aux mouvements mobilisés pour le droit des femmes.

Une scène de harcèlement de rue particulièrement médiatisée …

Le 24 Juillet, l’étudiante de 22 ans est victime de harcèlement dans les rues de Paris. Un homme l’a interpellé dans la rue avec des bruits et des remarques obscènes alors qu’elle rentrait chez elle. Elle lui a répondu “ta gueule”, car ce type d’altercation n’était pas “le premier de la journée, ni de la semaine, c’est quelque chose qui arrive au quotidien“. L’homme lui a alors jeté un cendrier dessus. Puis il s’est ravisé, et revenu sur ses pas et l’a frappé violemment en plein milieu de la rue. Cette scène a a eu lieu au milieu du champ visuel des caméras de surveillance, ce qui a permis à Marie de diffuser la vidéo sur Facebook.

stop-au-harcèlementderue

Campagne “stop au harcèlement de rue” de la Mairie de Paris

Le harcèlement moral se définit comme une violence psychologique sur la victime par des paroles et des gestes qui ont pour but de la déstabiliser ou de la soumettre. C’est en plus une scène de harcèlement sexuel car il y a tentative d’objectification sexuelle, qui est dégradante. On voit là en quoi le harcèlement de rue est une atteinte à l’égalité homme femme.

… et une opportunité pour “continuer à libérer la parole des femmes”

Dans un contexte de libération de la parole des femmes (#metoo), la vidéo de Marie n’est pas passée inaperçue et a suscité de vives réactions.

Elle a créée une plateforme en ligne “Nous Toutes Harcèlement, qui a pour objectif de récolter les témoignages de scènes de harcèlement. La jeune étudiante a affirmé vouloir se servir de sa “toute nouvelle visibilité pour continuer à libérer la parole des femmes”. Marie Laguerre a bien insisté sur l’aspect “systématique“, sociétal, du harcèlement, problème dont est victime la majorité des femmes.

A lire aussi: 4 manières de réagir au harcèlement de rue

Conclusion: il faut instituer interdit social contre le harcèlement de rue

Le harcèlement moral est déjà pénalisé depuis 2003 pour les salariés du secteur privé. Mais il y avait un flou juridique à propos du harcèlement de rue.

à lire aussi: une amende contre le harcèlement de rue sera bientôt mise en place

La secrétaire d’État chargée de l’égalité femme-homme, Mme Schiappa, s’est exprimée sur le sujet en rappelant que l’enjeu de la loi votée hier est bien de “baisser le seuil de tolérance“.  Pour “changer les mentalités”, la première étape est d’inscrire le harcèlement dans un cadre législatif à ces situations.

stop-harcèlement-de-rue

Le harcèlement de rue est puni par la loi

Les verbalisations pour harcèlement de rue devraient prendre place en automne, ces amendes pouvant aller de 90 à 170 euros. Même si cette mesure n’engendrera pas de changement soudain et radical, elle a le mérite de rendre le harcèlement illégal. En ce sens, la verbalisation du harcèlement a une “valeur pédagogique” pour le moment. Cependant on peut observer qu'”il n’y a pas un policier à côté de chaque feu rouge et néanmoins cet interdit, globalement, est respecté”.

Related posts
À la uneTout Pour Réussir

MAUD BAILLY : « Nous avons un devoir de transmission chez ACCOR »

À la uneActualitéCinémaCultureMusique

« Les étoiles vagabondes » de Nekfeu arrive sur Netflix

À la uneActualitéFaits DiversInsoliteInternationalSanté

Etats-Unis : elle pensait avoir des “calculs rénaux”, elle accouche de triplés

À la uneActualitéInternationalSociété

La vente d’éléphants à des zoos bientôt interdite ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux