À la uneActualitéSportTennis

Ilie Nastase, capitaine de l’équipe de Fed Cup de Roumanie, suspendu pour propos racistes et sexistes

Ilie Nastase suspendu pour propos racistes et sexistes

Ancienne gloire du tennis roumain et membre du Hall of Fame, Ilie Nastase est connu pour son fort caractère et ses nombreuses frasques. Malgré son poste de capitaine, l’ancien n°1 n’a pas changé et cela pourrait lui valoir cher.

 

Une grande carrière ne peut pas forcément tout excuser. Vainqueur de l’US Open en 1972 et de Roland-Garros en 1973, Ilie Nastase était devenu le tout premier n°1 mondial du classement ATP. Après un poste peu concluant en tant que président de la fédération roumaine, Nastase avait été nommé capitaine de l’équipe de Fed Cup en octobre dernier.

 

Un week-end à scandales

Auréolé d’une belle carrière et de bons résultats à la tête de l’équipe depuis son arrivée, Nastase a sans doute tout perdu ce week-end. On y jouait la Fed Cup et parmi les affiches, il y avait un barrage entre la Grande-Bretagne et la Roumanie. Si le barrage s’est conclu sur la victoire de la Roumanie, le week-end a surtout été marqué par les nombreuses attitudes choquantes du capitaine roumain. Tout a commencé vendredi par des propos déplacés : interrogé sur la grossesse de Serena Williams, Nastase aurait dit à un membre de son staff qu’il attendait de voir de quel couleur serait l’enfant. Il aurait même utilisé le terme de “chocolat au lait”.

Le lendemain, l’ex-n°1 mondial est même allé plus loin en insultant une journaliste, un arbitre, la capitaine britannique Anne Keothavong et la joueuse Johanna Konta, traitant ces dernières de « put… de s… pes ». Konta avait alors fondu en larmes et avait du quitter le terrain pendant une demi-heure. Quant à Nastase, il a tout simplement été exclu du court, puis du stade. Obligé de suivre la fin du match de l’extérieur, il s’est ensuite vu retirer son accréditation.

 

Nastase au cœur de toutes les critiques

La suspension a rapidement été annoncée par la Fédération Internationale de Tennis (ITF). Une enquête a également été ouverte, l’ITF se disant incapable de “tolérer des remarques et des comportements discriminatoires et offensants“. Cible des premiers propos déplacés, Serena Williams a condamné hier l’attitude de Nastase. D’ailleurs, ce dernier avait déjà attaqué la joueuse américaine en l’accusant de se doper. Sur son compte Instagram, la n°1 mondiale a fait part de sa déception et de sa tristesse.

Après l’officialisation d’une enquête, Serena Williams s’est dite soulagée et prête à soutenir l’ITF. De nombreuses personnalités du sport, du tennis et de la Roumanie en général se sont aussi manifestées contre ces propos déplacés. Parmi elles, on retrouve la championne olympique de gymnastique Nadia Comaneci ou encore Jo Durie, ancienne joueuse anglaise de tennis.

Le désormais ex-capitaine de la Roumanie se retrouve suspendu “provisoirement” : il ne pourra plus participer à la Fed Cup de quelque manière que ce soit et se voit refusé de toute accréditation de la part de l’ITF.

 

 

A lire aussi >>Serena Williams est enceinte et met ainsi un terme à sa saison

Related posts
À la uneSéries Tv

Arte lance le tournage de sa nouvelle série très intrigante Les papillons noirs

À la uneInternational

Procès Derek Chauvin : le verdict qui fait respirer l’Amérique

À la uneEmissionsLes Prolongations

Les Prolongations avec Candice Rolland (L'Equipe) #76

À la uneFaits DiversFrance

Magali Blandin : une cagnotte ouverte pour les enfants du féminicide

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux