À la uneActualitéFrance

Interview croisée : quel Français de l’étranger êtes-vous ?

A l’occasion des législatives des Français de l’étranger, deux candidats indépendants ont accepté de se livrer à un entretien croisé. Les réponses sont assez étonnantes …

1/ Quel fait historique a été le plus marquant,à vos yeux, dans votre circonscription ?

Mike Remondeau – USA Canada : L’élection de Barack Obama est historique. Elle démontre avec le temps la possibilité de rectifier les plus grosses injustices.  La reforme du système de santé aux US est tout aussi historique, car beaucoup de présidents s’y sont cassés les dents dessus. Ces deux faits historiques sont, selon moi, ceux les plus marquants politiquement.

– Suisse Liechtenstein : Je vis à Cully où la Major Davel habitait, je pense que l’indépendance du canton de Vaud en 1798 est certainement l’élément marquant au niveau historique.

2/ Dans quel endroit de votre circonscription aimez-vous faire une balade ?

Mike Remondeau – USA Canada : J’ai les pieds dans le sable chaud du golfe du Mexique, donc je suis souvent à la plage à « Clearwater Beach » ou à « Fort de Soto ».

Pierre Jean Duvivier dit sage– Suisse Liechtenstein : J’adore les Lavaux, patrimoine mondiale de l’humanité, où j’habite. Les paysages, le climat particulier et la luminosité autant en hiver qu’en été en font un endroit exceptionnel.


3/ Vos deux circonscriptions ne manquent pas d’artistes. Il y a des œuvres que vous préférez ?

Mike Remondeau – USA Canada : Je suis bien sur un grand fan du cinéma américain et tout particulièrement des frères Coen avec des films comme « The big lebowski », « No country for old men », ou le remake de «True grit ». Musicalement, j’écoute surtout du rap et du hip-hop.

Pierre Jean Duvivier dit sage– Suisse Liechtenstein : Je pense à Ramuz, écrivain et poète Suisse née et mort dans le Canton. Son premier roman porte d’ailleurs le prénom de ma sœur… Son œuvre décrit bien ce qu’est l’identité…et son rapport à la langue. Pour un Français qui ne connait que la Suisse depuis cinq ans, cela illustre bien en quoi on peut à la fois être proche et lointain entre Français et Suisse. Difficile aussi d’éviter Giacometti….même si je ne suis pas un fin connaisseur.


4/ Y a-t-il un lieu ou un monument où vous aimez particulièrement flâner ?

Mike Remondeau – USA Canada : Malheureusement, avec mon emploi du temps, j’ai rarement l’occasion de flâner.  Mais dès que j’en ai la possibilité, je rejoins des petits coins de paradis qui me permettent de profiter de ma qualité de vie et d’oublier un peu la nostalgie de la France et la famille.

Pierre Jean Duvivier dit sage– Suisse Liechtenstein : La Suisse offre des paysages merveilleux à portée de main…ou de pieds. Je ne me lasse pas des vues sur le Léman avec les montagnes qui semblent lui sourire. Je conseille vivement de faire la dizaine de 10km à pied entre Cully et Vevey dès que les beaux jours arrivent par les chemins de vignes….Il fait bon se promener sur la corniche et les villages qui la peuplent.


5/ Quel écrivain de votre circonscription lisez-vous ?

Mike Remondeau – USA Canada : De part mon éducation américaine, J’ai été très influencé par la littérature américaine, et plus particulièrement la littérature noire américaine. « The Heroic slave » de Frederick Douglass, « A lesson before dying » d’Ernerst Gaines, ou « the marrow of traditions » de Charles Chesnutt sont des classiques comme « la case de l’oncle Tom » qui m’ont aidé à comprendre la souffrance des américains d’origine africaine durant la période esclavagiste.  Je lis aussi les livres de joseph stiglitz, Chalmers Johnson, ou Robert Klitgaard qui donnent une différente vue sur la politique internationale americaine avec notamment « Globalization and its discontents » de Stiglitz, ou « the cost and consequences of american imperialism » de Johnson.

Pierre Jean Duvivier dit sage– Suisse Liechtenstein : J’ai lu Ramuz mais j’avoue ne pas connaître suffisamment la littérature Suisse. Les Français sont assez nombrilistes et franco-français pendant leurs études et j’ai fait des études scientifiques…

6/ Si vous deviez diriger une entreprise dans votre circonscription, quelle serait-elle ?

Mike Remondeau – USA Canada : Probablement une « non-profit company». Je ne suis pas obnubilé par l’argent et je préfère personnellement me concentrer sur l’intérêt général des communautés qui me sont proches. Le Cercle des nord-américain est mon futur challenge. Apres les législatives, élu ou non, je vais travailler a l’organisation de la communauté francophone des US, du moins mettre ma pierre a l’édifice…

Pierre Jean Duvivier dit sage– Suisse Liechtenstein : La mienne… Après la Suisse regorge de petites entreprises hautement créatives ou à la pointe dans leur domaine. Je citerai dans les domaines qui m’interressent par exemple CloudSigma à Zurich (hébergement en cloud), Prediggo à Lausanne (sorti de l’EPFL) mais il y en tant d’autres que j’ai croisé que ces quelques lignes me paraissent assez réductrices. En tout cas , j’aimerai diriger une jeune PME/PMI innovante quand tout est encore possible et que la technostructure n’a pas encore pris le dessus.


7/ Nos racines sont celles d’un pays riche pour sa gastronomie et son vignoble. Pour quel vin avez-vous un faible ?

Mike Remondeau – USA Canada : Je ne bois pas trop de vin, ni d’alcool en général. Si vous venez à Tampa, je vous conseille « Le Bouchon Bistro ». En plus d’être mon quartier général de campagne, le restaurant du chef « routier » a une superbe collection de vins français et d’ailleurs.

Pierre Jean Duvivier dit sage– Suisse Liechtenstein : La petite Arvine Valaisane ainsi que le Dezaley , vin vaudois, ont ma préférence. J’aime aussi bien les Johanissberg …

8/ Dans une autre vie, vous auriez été chef de projet R&D dans un laboratoire de recherche ou gérant d’un restaurant français ?

Mike Remondeau – USA Canada : Franchement aucun des deux. Chef de projet R&D d’un laboratoire de la « silicon valley » est à des années lumières de ce qui m’intéresse professionnellement. Dans une autre vie, j’aurai surement voulu être sportif de haut niveau dans la NBA, la NFL, ou la MLS.

Pierre Jean Duvivier dit sage– Suisse Liechtenstein : Les deux sont tentants mais au vu de mon parcours et de mon intérêt pour les sciences, c’est certainement la R&D. 

9/ Dans vos rares instants de loisirs, qu’est-ce qui vous ressource ?

Mike Remondeau – USA Canada : Le football. Au moins deux dans la semaine, je vais jouer avec mes amis. J’ai même été recruté pour jouer dans une petite  université américaine pendant  trois ans à Bethany College, WV.

Pierre Jean Duvivier dit sage– Suisse Liechtenstein : Jouer avec ma petite fille de 18 mois…en l’entendant rire, on oublie tout.

Related posts
À la uneSport

Melanie Jesus Dos Santos : la gymnaste au mental d’acier

À la uneSéries Tv

On débriefe pour vous... Mes premières fois, dramédie adolescente drôle et émouvante

À la uneInsoliteSociété

La question du jour : pourquoi rêve-t-on ?

À la uneCulture

Qu'est ce que le despotisme éclairé ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux