À la uneActualitéInternational

Bagdad : attaque kamikaze contre une mosquée

Un attentat suicide a été commis ce vendredi contre une mosquée irakienne. Cette nouvelle boucherie, s’ajoutante aux deux attaques suicides perpétrées dans le pays en début d’année, n’a pas encore été revendiquée. Le bilan s’élève à au moins huit morts et une trentaine de blessés.

Le kamikaze s’est introduit dans la mosquée à l’heure de la prière hebdomadaire. Alors que les fidèles s’apprêtaient à l’imploration divine, la détonation retentit. C’est à nouveau une scène terrifiante à laquelle sont confrontés les habitants de la ville, accoutumés à l’horreur de la guerre et la lâcheté terroriste.

Un 11 janvier moins médiatisé

Même si aucun groupuscule n’a pour l’instant endossé la responsabilité de cet acte sanguinaire, celui-ci porte bien la signature de l’État Islamique. La hargne qu’éprouve le mouvement d’Aboubakar al-Bagdadi envers la communauté chiite, majoritaire en Irak, s’est déjà traduite par deux attentats. La date du 11 janvier est tristement devenue historique pour les Français à la suite du carnage de Charlie Hebdo. Un an plus tard, jour pour jour, c’est au tour du peuple irakien d’essuyer les rafales djihadistes dans un centre commercial et un café de la capitale. Ce jour là, 32 personnes succombent à la soif meurtrière des terroristes dans l’indifférence médiatique la plus totale, bien que tout autant criminelle. Et la deuxième vague de massacre, d’une double intensité cette fois, ne tardait pas à venir.

Une dangereuse proximité

Non loin de Falloujah, ville contrôlée par l’EI depuis 2014, Bagdad est une proie facile et faiblement armée pour riposter. Ainsi, le 28 février dernier, une multitude d’attentats s’abat sur la ville. Dans le marché populaire de Sadr City, un homme active sa ceinture d’explosif dans la foule. Puis ses deux associés rappliquent à moto et se font dynamiter au coeur de l’essaim rassemblé sur le premier lieu de carnage. Bilan de l’attaque : 59 morts et 100 blessés. Dans un pays où les forces policières restent minimes et peu équipées, l’aubaine était trop belle pour se satisfaire d’un banal massacre. Dans le même temps, l’EI lance une violente offensive, avec plusieurs voitures kamikazes suivies d’hommes à bord de véhicules pour prendre le contrôle d’un poste de l’armée à Abou Ghraïb, à 25 km de Bagdad et proche de l’aéroport international. Au moins 17 soldats et une dizaine de djihadistes périssent dans les affrontements.

 

About author

Informer, décrypter, divertir
Related posts
À la uneFootSport

Neymar forfait contre Leipzig

À la uneCinémaPop & Geek

DC Films : Le trailer de Black Adam a été dévoilé

À la uneSéries TvSorties

On a été voir ... le spectacle musical des Mystérieuses cités d'or

À la uneCinémaPop & Geek

The Flash : la première bande annonce accueille le Batman de Michael Keaton

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux