À la uneActualitéInternational

Je préconise la transformation de l’AFE en véritable Conseil Territorial des Français à l’Étranger

La circonscription Benelux ne manque pas d’idées pour réinventer le débat public de l’expatriation. Ruben Mohedano-Brèthes, candidat aux législatives des Français résidant en Belgique, aux Pays-Bas et au Luxembourg jette un regard prospectif sur les grands enjeux de la prochaine législature.

1/ Beaucoup de jeunes expatriés déplorent un début de campagne consternant. Face à l’angoisse ressentie à une étape de la vie si préoccupante, de nombreux candidats usent de formules creuses, répètent des slogans et débitent des idées reçues. En quoi votre candidature peut-elle introduire un principe de réalité, un nouveau souffle et un projet?

Personnellement, je déplore et dénonce aussi une campagne où les autres candidats, notamment dans cette 4è circonscription (Belgique – Pays-Bas – Luxembourg), ne présentent ni projet, ni proposition concrète, ni prise en compte de nos situations, difficultés et attentes légitimes de Françaises et de Français hors de France.

Nombre d’entre eux, parachutés sans aucune connaissance de l’expatriation ni de la circonscription, se contentent de plaquer sur la campagne des slogans nationaux et des messages creux, espérant que le citoyen-électeur se laisse prendre à l’étiquette politique, à une “célébrité” factice et à un “vu à la télé” trompeur. Ce qu’ils n’ont pas compris c’est que plus de 70% des Français hors de France, et notamment les jeunes, ne se reconnaissent pas dans les partis politiques nationaux…

Pour ma part, j’ai voulu développer un projet concret et complet, en 16 thématiques (enseignement, services publics, solidarité sociale, jeunes, entreprise, égalité femmes-hommes, personnes handicapées, Europe, etc.). Chacune de mes propositions de réforme est détaillée sur mon site http://www.deputebenelux.fr et sur ma vidéo http://www.youtube.com/watch?v=yjVg3GgpKJc

Il faut dire que, citoyen engagé en politique, je suis loin des pratiques stéréotypées et stériles des avocassiers professionnels…

2/ Un think-tank a récemment préconisé que les pouvoirs publics soutiennent l’émergence d’une “Overseas Youth Bank”: structure bancaire dédiée aux jeunes expatriés. Quel regard portez-vous sur une telle initiative?

Comme j’ai eu l’occasion de le dire à ses promoteurs, cette initiative de “Youth Bank” est non seulement la preuve de votre dynamisme créatif, mais aussi de votre capacité à mettre en œuvre des projets innovants, réalistes et qui correspondent à vous besoins.

Élu Député des Français établis au Benelux, les 3 et 17 juin prochains, je soutiendrai de toutes mes forces ce projet, et le portai dans le débat à l’Assemblée Nationale, en vue de le soutenir par la loi.

3/ Plusieurs collectifs de jeunes expatriés attendent, à l’horizon de ce prochain scrutin, des candidats capables d’injecter du management dans la tradition administrative française. Votre parcours d’entrepreneur vous donne-t-il l’envie d’imaginer de nouvelles idées qui pourraient simplifier la vie des expatriés, des familles, des associations, des chefs d’entreprises face à la rigidité administrative du réseau consulaire et diplomatique ?

Tout mon projet est constitué de mesures visant à améliorer et simplifier la vie des expatriés, des familles, des jeunes, des associations, des entreprises, des personnes handicapées, etc.

Élu Député des Françaises et des Français au Benelux, les 3 et 17 juin 2012, chacune de mes propositions concrètes m’engage:

CONTRE LE RACKET FISCAL DES EXPATRIÉS

CONTRE LES CANDIDATS THALYS

POUR LES FRANÇAIS EXPATRIÉS

POUR UN VÉRITABLE SERVICE PUBLIC AUX FRANÇAIS EXPATRIÉS

POUR UN ENSEIGNEMENT QUI AIT LES MOYENS DE SON EXCELLENCE

POUR UNE VÉRITABLE SOLIDARITÉ SOCIALE ENVERS LES FRANÇAIS EXPATRIÉS

POUR UNE VÉRITABLE SOLIDARITÉ AVEC LES EXPATRIÉS HANDICAPÉS

POUR LES JEUNES EXPATRIÉS

POUR NOS ENTREPRISES

POUR UNE REPRÉSENTATION JUSTE ET EFFICACE DES FRANÇAIS HORS DE FRANCE

POUR DES RÉFORMES JUSTES

POUR UNE EUROPE PROTECTRICE, SOLIDAIRE ET CITOYENNE

POUR L’ÉGALITÉ RÉELLE FEMMES – HOMMES

POUR UNE SOCIÉTÉ HUMANISTE

4/ Quelle réforme majeure souhaiteriez-vous engager pour transformer en profondeur le fonctionnement du Ministère des affaires étrangères ?

Nous, Français hors de France, ne sommes pas des “étrangers” et n’avons donc en aucune manière à relever du Ministère des Affaires Étrangères.

Je préconise donc:

1/ la création d’un Délégué interministériel France – Monde, chargé de toutes les questions relatives aux Français (et entreprises françaises) hors de France, secondé par une véritable administration dédiée (Rectorat de l’enseignement français à l’étranger, Direction des Français à l’étranger, CFE rénovée, UbiFrance renforcée, etc.) et doté d’un vrai budget

2/ la transformation de l’AFE en véritable Conseil Territorial des Français à l’Étranger, comparable à un Conseil Régional, doté de compétences élargies (enseignement, aide sociale, emploi et économie, etc.) et d’un véritable budget d’intervention économique et sociale

3/ la suppression de la tutelle du MAE

Pour la concrétisation de ces engagements, pour dire “NON à l’impôt expatriés” et “NON aux candidats Thalys”, pour un véritable projet par, pour et avec les Français hors de France, les 3 et 17 juin c’est Alliance Centriste, les 3 et 17 juin c’est La Force de la Liberté, les 3 et 17 juin c’est Ruben Mohedano-Brèthes et Éléa Renard.

About author

Informer, décrypter, divertir
Related posts
ActualitéVoyages

Destination de rêve : Four Seasons Hotel Megève

À la uneCulturePop & Geek

Tu te souviens … de la Game Boy ?

ActualitéFemmesInternationalReportages

6 femmes qui ont marqué le photojournalisme

À la uneFrancePolitique

Qui est Pap Ndiaye, le nouveau ministre de l'Éducation nationale ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux