À la uneActualitéJeux olympiquesSport

Jeux olympiques : les dernières chances françaises

Jeux olympiques

Tout à l’heure, les Jeux olympiques démarrent à Rio, du 5 au 21 août prochains. La délégation française, composée de 396 athlètes, part avec bien d’ambitions. Passage en revue des podiums espérés dans le clan tricolore, avec aujourd’hui les derniers sports pas encore évoqués dans notre série (golf, tir à l’arc, sports combinés et équitation).

En 2012 à Londres, l’équipe française olympique avait rapporté 34 médailles au pays, dont 11 en or. De ce fait, les Bleus avaient terminé 7e au classement des médailles, après avoir été quelques jours en tête. C’est moins que les 40 médailles de Pékin (7 en or) mais ça reste un excellent total. La délégation française ne s’est pas fixée d’objectif précis à atteindre, et espère rester dans cette dynamique d’une grosse trentaine de breloques. Pour cela, nombreux sont les athlètes qui sont attendus sur les podiums, par exemple en golf, tir à l’arc, sports combinés et équitation.

À lire aussi :

J-7 : les chances françaises en athlétisme

J-6 : les chances françaises en sports aquatiques

J-5 : les chances françaises en sports de raquette

J-4 : les chances françaises en cyclisme

J-3 : les chances françaises en sports indoor

J-2 : les chances françaises en sports collectifs

J-1 : les chances françaises en sports de combat

En 2012…

Pas une breloque dans toutes les disciplines citées à Londres. David Hauss et Laurent Vidal ont fini respectivement 4e et 5e au triathlon, Amélie Cazé à une décevante 18e place au pentathlon moderne (elle qui fut triple championne du monde du sport) et pas un seul Top 10 en équitation malgré une présence dans toutes les épreuves. Nicolas Touzaint et son cheval Hidalgo de l’Île ont par exemple échoué à un étonnant 17e rang, plombés par les pénalités. Enfin, Bérangère Schuh (tir à l’arc) n’a pas réussi à conserver sa médaille de bronze acquise à Pékin. Maintenant, les Bleus ne peuvent que faire mieux !

En tir à l’arc

Il n’y aura que des Français au Sambodrome Marquês-de-Sapucai, une équipe de trois archers : Lucas Daniel, Pierre Plihon et Jean-Charles Valladont. Tous sont aussi alignés en simple, et devront partir du tour préliminaire pour tenter de rallier la médaille, six à sept matches plus tard. Le chemin sera long, d’autant plus que ce sport demande une concentration très importante. Sébastien Flûte attend toujours son successeur après son titre olympique à Barcelone en 1992, et il y a peu de chances que ce soit pour 2016…

jeux olympiques

Gaël Prévost, 18 ans en 2012, fut une des sensations de Londres | © Reuters/suhaib salem

En équitation

L’élite mondiale du Saut d’Obstacles défendra les couleurs tricolores lors de ces Jeux olympiques. La force française repose avant tout sur les performances régulières de nos cavaliers et sur la qualité de nos chevaux. Après les Jeux Équestres Mondiaux de 2014, où nous finissions Vice-Champions par équipe et en individuel (Patrice Delaveau), Rio est l’échéance de l’année la plus attendue pour nos professionnels. Sur nos quatre espoirs engagés, 3 font partie du Top 10 : Simon Delestre (2e mondial) et son excellent Hermès Ryan ; Pénélope Leprevost 3e mondiale (première cavalière du monde !) et Flora de Mariposa ; Kevin Staut 8ee mondial et Rêveur de Hurtebise ; Roger-Yves Bost « Bosty » 15e mondial, valeur sure avec ses tours toujours justes et rapides, sensations garanties ! Le réserviste sera Philippe Rozier (133ème mondial) et son fidèle Rahotep de Toscane, qui prennent de plus en plus d’assurance sur les compétitions de ce niveau. Ces cavaliers ne sont plus à présenter, ils constituent le pilier de l’équipe de France et comptent bien revenir du Brésil médaillés !

Caroline Lhuillery

En golf

Nouvelle épreuve aux JO, et il y a des Français engagés : deux femmes (Karine Icher et Gwladys Nocera) et deux hommes (Julien Quesne et Grégory Bourdy). Le n° 1 tricolore Victor Dubuisson, réelle chance de médaille, va forcément manquer. C’est dans l’immensité de Barra de Tijuca que les Tricolores évolueront aux côtés de favoris parfois inattendus, tant certains ont refusé de participer par crainte du virus Zika. Ce sera donc une épreuve très débridée, dans laquelle tout le monde a véritablement sa chance, y compris les Français.

En sports combinés

Par “sports combinés”, nous entendons pentathlon moderne et triathlon. Les cinq épreuves seront disputées à Rio par Valentin Prades, Valentin Belaud et Élodie Clouvel. Cette dernière est la seule “survivante” de Londres, où elle finit 31e. Son expérience lui permettra de faire sans doute un peu (beaucoup ?) mieux. Les deux Valentin comptent plusieurs médailles européennes, résultats encourageants pour espérer un podium.

En triathlon, c’est une équipe profondément renouvelée qui se frottera au plus physique des sports olympiques. Vincent Luis, champion d’Europe et vainqueur de deux étapes de coupe d’Europe, connaît les 1,5 km de natation, 40 km de vélo et 10 km de course, des distances à sa portée pour aller chercher le premier podium tricolore aux Jeuix olympiques.

jeux olympiques

Vincent Luis a fini 11e à Londres| © http://asmbouyguestriathlon.blogspot.fr

 

About author

Informer, décrypter, divertir
    Related posts
    À la uneBrèvesCinéma

    Marvel : la bande d’annonce de Shang-Chi et la légende des Dix Anneaux dévoilée

    À la uneBrèves

    Chine : des scientifiques ont créé 132 embryons homme-singe

    À la uneBrèvesFaits Divers

    Un couple de retraités réserve prés de 800 créneaux de vaccination

    À la uneCultureInternational

    5 éléments pour comprendre … le démon Valak (Conjuring 2, La Nonne)

    Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux