À la uneActualitéInternationalPolitique

Kamala Harris, première femme vice-présidente des États-Unis

Alors que Joe Biden est élu 46e président des États-Unis, c’est aussi Kamala Harris, son ticket démocrate, qui est élue 49e vice-présidente. Elle devient alors la première femme à accéder à ce rôle.

Depuis le samedi 7 novembre, Joe Biden est officiellement le 46e président des États-Unis. Il pourra prendre ses fonctions officiellement dès le 20 janvier 2021. Ce même jour, c’est la sénatrice Kamala Harris qui devient la 49e vice-présidente des États-Unis, au côté de Joe Biden. Cette élection marque deux tournants dans l’Histoire des États-Unis : c’est la première fois qu’une femme et qu’une personne noire est élue vice-présidente.

A lire aussi : États-Unis : Joe Biden désigne Kamala Harris comme colistière

“Je suis la première vice-présidente, mais pas la dernière”

“J’espère que toutes les jeunes filles qui regardent ce soir voient que c’est un pays de possibilités.”

Lors de leur discours de remerciement avec Joe Biden le samedi 7 novembre, alors qu’ils viennent tous deux d’être élus, Kamala Harris s’est exprimée sur sa nouvelle fonction en tant que première femme noire à l’atteindre. Elle a notamment salué Joe Biden pour son choix : “Quel témoignage de la personnalité de Joe. Qu’il ait eu l’audace de briser l’une des barrières les plus importantes qui existent dans notre pays et choisir une femme comme vice-présidente !” Elle rend également hommage “aux générations de femmes : les femmes noires, asiatiques, blanches, hispaniques, amérindiennes,… qui ont ouvert la voie à ce moment ce soir à travers l’Histoire.” Sous un tonnerre d’applaudissements, Harris ajoute qu’elle est “peut-être la première femme à ce poste mais je ne serai pas la dernière”. Vêtue de blanc en hommage au mouvement des suffragettes qui se sont battues pour leur droit de vote, Kamala Harris a définitivement marqué l’Histoire des États-Unis ce samedi 7 novembre. Elle devient un espoir pour toutes les femmes de couleur américaines.

C’est avec émotion qu’elle a évoqué sa mère et ses origines. Elle dédie sa nouvelle élection “à la femme à qui je dois ma présence ici, ma mère Shyamala Gopalan Harris, qui est restée dans nos cœurs”. Sa mère, une biologiste et oncologie spécialiste du cancer du sein, décède en 2009 d’un cancer du colon. Kamala Harris amène ses cendre jusqu’en Inde, où elle les disperse dans l’Océan Indien. “Lorsqu’elle venue ici d’Inde à l’âge de 19 ans, elle n’a peut-être pas imaginé ce moment. Mais elle croyait profondément en une Amérique où un moment comme celui-ci était possible.” Une femme qui est devenue une grande source d’inspiration pour Kamala Harris.

Un soutien sans égal

Kamala Harris a fait tremblé la toile à son élection. Elle reçoit un grand soutien de la part des internautes qui ont vu dans son élection un moment optimiste quant à la situation des femmes dans la politique. Même si elle n’est pas la première femme à être présentée comme vice-présidente et que Hillary Clinton a bien failli devenir la première femme présidente des États-Unis en 2016, c’est un moment officiel et réel où une femme de couleur est véritablement devenue vice-présidente.

Côté politique, elle reçoit également un soutien majoritaire. Michelle Obama, félicite Joe Biden et Kamala Harris qui devient “notre première vice-présidente noire et indo-américaine”.

L’avocat américain Douglas Emhoff et mari de Kamala Harris dit se sentir “si fier” de sa femme et du moment historique qu’elle a créé. Emhoff a d’ailleurs assuré qu’il travaillerait à présent à la Maison Blanche dès qu’ils y auront accès à partir du 20 janvier 2021. Il souhaite travailler auprès des nouveaux président et vice-présidente sur l’accès à la justice pour les plus défavorisés.

Kamala Harris commence dès à présent à utiliser sa fonction pour déclarer que la situation pandémique du Covid-19 sera une des premières questions sur laquelle ils se pencheront avec Joe Biden. Ils se retrouveront bientôt tous deux à affronter les challenges du pays et du monde entier.


About author

Journaliste
    Related posts
    À la uneCinéma

    Le jour où...Forrest Gump a révolutionné le cinéma

    À la uneInsoliteInternational

    Le Royaume-Uni, victime d'une pénurie de nains de jardin

    À la uneCultureSéries Tv

    « Quelque chose de méchant va arriver » Le suspense pèse sur la saison 10 d’American Horror Story

    À la uneFranceReportages

    Une nouvelle manifestation « Paris pour la liberté »

    Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux
    Worth reading...
    Joe Biden élu 46e Président des États-Unis