À la uneActualitéInternationalSociété

Kanye West va-t-il faire réélire Trump ?

Trump et Kanye West

Si on vous le demande, non Kanye West ne sera pas le futur président des Etats-Unis d’Amérique. La candidature ambitieuse et spontanée du rappeur américain n’a pas encore trouvé public à quelques semaines du début de l’élection. Pour autant, faut-il y vouer un désintéressement total ?

Réponse : oui et non. Oui, car mathématiquement, Kanye West candidat sans parti, ne pourra pas être élu. S’il a bien recueilli assez de signatures dans l’Etat d’Oklahoma ou bien dans le Colorado, il n’est pas éligible dans l’immense majorité des états. Ainsi, en émettant l’hypothèse que Kanye West remporte chaque état où il est présent, cela ne suffirait pas à atteindre les 270 grands électeurs minimums permettant d’atteindre la Maison blanche.

Oui aussi, car sa candidature surprise fut dans un premier temps, prise pour un énième épisode de bipolarité. Sa prestation indescriptible en juillet dernier pour son premier meeting, avait contraint sa femme Kim Kardashian à intervenir, souhaitant même l’interner. Lui, l’envoyé de Dieu comme il se nomme, n’a cessé d’utiliser l’événement comme une base de sa rhétorique complotiste. Sa personne et ses inspirations politiques, parfois condamnables ne seront pas heureusement l’élément central de la campagne.

The Guardian : Kanye West meeting en Caroline du Nord

Kanye West : un candidat anodin à prendre en considération

Pourtant, le désintéressement total semble hors de propos et le système électoral américain en responsable. En s’implantant dans certains « swings states », Kanye West fait le jeu du président Donald Trump. En 2016, la candidate démocrate, Hillary Clinton capitalisée ses votes sur l’électorat des minorités. De ce fait, 88% des afro-américains avaient voté pour elle. En 2020, Biden semble sur la même longueur d’onde. Ainsi, il avait décrété « qu’un noir n’est pas noir » s’il vote pour Trump. Une déclaration qui l’avait forcé à se justifier devant les Américains et qui pour sûre, lui a fait prendre le risque de perdre des votes précieux. Kanye West, pourrait ainsi récupérer une part de cet électorat.

Beaucoup de spéculations notamment du côté démocrate, ont fait de sa candidature, une entente avec Donald Trump avec qui il est en très bon terme. En se portant candidat, des voix promises à Joe Biden seraient ainsi détournées, notamment dans certains swings states. C’est d’ailleurs dans l’un d’eux, en Caroline du Nord, que Kanye West a initié sa campagne. Un état, où le représentant démocrate devance l’actuel président selon de récents sondages. Une courte avance construite autour des villes de Charlotte et de sa communauté étudiante et noire, électorats principaux de Biden.

Enfin, bien qu’il ne puisse sans doute être élu, Kanye West sera présent pour le troisième débat du 24 octobre. L’image dont il jouit à travers son parcours dans la musique, aura une incidence sur ce débat. Quand certains seront attentifs aux propositions des candidats face à la crise sociale, structurelle et pandémique que subit le pays, d’autres ne manqueront pas de relever les interventions du candidat Kanye Omari West. Un programme basé sur une politique anti-avortement, antivaccins et évangéliste.

Related posts
ActualitéInternational

Fuir la Corée du Nord : une vie d'exil

À la uneArt / ExpoCôte d’AzurCulture

Même confinée, la culture continue de vivre à Nice

À la uneCinéma

10 répliques cultes de "Le dîner de cons"

À la uneCinémaLittérature

France Télévisions : La Peste d’Albert Camus bientôt adapté

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux