À la uneFrance

La dictature des sondages.

Chaque élection est plus ou moins soumise à la dictature des sondages que l’on le veuille ou non. Chaque jour, un nouveau sondage paraît remettant souvent en cause celui de la veille.

[divide]

La pratique des sondages est devenue monnaie courante, ces derniers sont donnés par de différents et nombreux instituts et sont encore souvent revisités par les grands titres. Pas plus tard qu’hier après l’apparition de Nicolas Sarkozy dans l’émission “Parole de Candidats” sur TF1, un sondage provenant de l’IFOP donnait le président sortant en tête au premier tour de l’élection présidentielle (28,5% contre 27,5% pour Hollande). Certains journaux se sont emparés de cette annonce, en indiquant Nicolas Sarkozy devant le candidat du PS dans les sondages pour l’élection présidentielle en occultant un détail qui n’est pas des moins importants concernant le second tour.

Il faut cependant bien garder à l’esprit que ces sondages n’annoncent qu’une probabilité tendancielle des élections, rien de moins ni plus. Ces sondages d’opinions ont donc bien évidemment une marge d’erreur assez importante… Que l’on songe seulement aux élections de 2002 pour rafraîchir nos esprits. Qui plus est, on trouve même certains sondages mettant de côtés certains candidats. Sont-ils alors considérés comme inutiles par les instituts ?

Un système se met donc en place, pouvant porter atteinte à certains candidats en influençant les intentions de vote. Ce qui de fait, engendre perte de crédibilité chez les candidats concernés.

Si après les artistes, les instituts de sondage se mettent aussi à influencer les citoyens autant faire une élection constituée de deux ou bien trois candidats ça ira plus vite…

Charles des Portes

Related posts
À la uneActualitéArtArt / ExpoCultureFranceMusiqueSpectacles

Da Silva : "Je me sens plus proche de la naïveté de l'enfance que du cynisme des hommes".

À la uneSéries Tv

QUELLES SONT LES SÉRIES NETFLIX LES PLUS VUES ?

À la uneRugbySport

France-Pays de Galles : l’arbitre remis en question

À la uneNumériquePop & Geek

La liste des jeux du service Stadia de Google est dévoilée

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux