À la uneActualitéInternational

La Nasa va-t-elle retourner sur la Lune ?

Malgré l’envie générale de se rendre sur Mars, la Nasa pourrait retourner sur la Lune. Barack Obama y était opposé mais la nouvelle administration en place y est désormais favorable.

Plusieurs facteurs laissent à penser que la Nasa pourrait prochainement envoyer des astronautes sur la Lune.

Pour commencer, le calendrier prévisionnel de l’agence spatiale prévoit un premier vol vers la Lune du lanceur spatial Space launch system (SLS) pour 2019. La deuxième expédition devrait emmener des astronautes autour de la Lune comme cela avait été le cas il y a environ cinquante ans pour Apollo 8.

mars

La Lune vue de la Terre (Futura Sciences)

Dans le même temps, les projets de vols pour Mars ont du mal à aboutir. Bill Gerstenmaier, le patron des vols habités de la Nasa, s’est montré sceptique quant à un voyage sur la planète rouge : « Je ne peux pas donner une date pour un astronaute sur Mars ».

Un autre facteur rentre en jeu : le coût du trajet. Un voyage sur Mars est beaucoup plus onéreux qu’un voyage sur la Lune. Enfin, le temps de vol pour aller sur Mars (6 mois) est beaucoup plus contraignant que celui pour aller sur la Lune (3 jours).

L’administration Trump favorable

En octobre dernier, devant des journalistes et des officiels réunis au Smithsonian National Air and Space Museum en Virginie, Mike Pence, le vice-président américain, s’est montré favorable à un retour sur la Lune de son pays : « Nous renverrons des astronautes de la NASA sur la Lune – pas seulement pour y laisser des empreintes et des drapeaux, mais pour y établir les fondations nécessaires afin d’envoyer des Américains sur Mars et au-delà. »

A lire aussi : La NASA et Google ont découvert une nouvelle exoplanète

Depuis plus de dix ans, la Nasa développe le vaisseau spatial Orion. Ce projet avait été lancé par George W. Bush en 2004 et annulé par Barack Obama en 2010. Il devait à l’origine desservir la Station spatiale internationale dans le cadre des missions lunaires.

La Nasa envisagerait également de s’appuyer sur ses partenaires privés avec en première position Space X.

Related posts
À la uneSanté

Pilule contre le Covid 19 : qu'est ce que le "molnupiravir" ?

À la uneActualitéEnvironnement

Coca-Cola, numéro 1 des entreprises les plus polluantes au monde

À la uneCinéma

Michael, Jason, ou Freddy : avec quel ami passer la meilleure soirée d'Halloween ?

À la uneFranceMédias

Eric Zemmour face à une femme voilée : "enlevez-le si ce foulard n'a pas d'importance !"

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux