À la uneActualitéCulturePop & Geek

La nouvelle fonctionnalité de WhatsApp contre les fake news, une fausse bonne idée ?

Souvent considérée comme un support de fake news, la messagerie instantanée WhatsApp a décidé d’expérimenter une toute nouvelle fonctionnalité qui permettra aux utilisateurs de faire leurs recherches directement depuis l’application. Pas sûr que cela suffise néanmoins…

Depuis son lancement et encore plus depuis la pandémie de coronavirus, la messagerie instantanée WhatsApp sert régulièrement de relais pour les fake news et autres théories complotistes. Combien de fausses informations, rumeurs hasardeuses et théories bancales se sont retrouvées au sein de nos groupes familiaux pendant la crise sanitaire ? Ce n’est bien-sûr qu’un exemple d’un problème qui met assez régulièrement WhatsApp sous le feu des projecteurs. Alors après plusieurs tentatives pour endiguer le virus de la désinformation, comme sa collaboration le journal Le Monde ou la limitation du transfert des messages, la messagerie propriété de Facebook a décidé de proposer un outil qui…ouvrira une recherche sur Google. Une loupe apparaîtra automatiquement au-dessus d’un message qui a déjà été partagé à de nombreuses reprises sur la plateforme.

Une solution insuffisante…

Cette solution aura au moins le mérite de rendre plus simple la recherche d’informations sur Google. Seulement voilà, cet outil a tout l’air d’une solution bien maigre face au problème assez monumental que représente la désinformation sur les réseaux sociaux. Dans son communiqué publié le 4 août, WhatsApp explique vouloir “Offrir un moyen simple de rechercher plus d’informations sur les messages transférés de nombreuses fois pour aider les utilisateurs à trouver des articles complémentaires ou d’autres sources d’informations concernant le contenu reçu “. Sauf qu’avec cette nouvelle fonctionnalité, WhatsApp précise ne pas savoir le contenu de messages sur lesquels figurera la loupe. Par conséquent, elle n’a aucune visibilité sur les recherches qui seront faites par les internautes. Autrement dit, avec cet outil, WhatsApp permet simplement d’emmener ses utilisateurs vers l’océan algorithmique que représente Google. L’outil ne guide pas vraiment ses utilisateurs, et les laisse en quelque sorte se débrouiller.

© WhatsApp

…Voire une fausse bonne idée

Il faut rappeler, aussi, que Google n’as pas franchement la meilleure image en terme de lutte contre la désinformation et les fake news. Le moteur de recherche est en effet bien connu pour répondre uniquement à une demande, en hiérarchisant les sites les plus populaires. La question du référencement des sites internet pourrait bien être le point qui desservira l’outil de WhatsApp, car ce ne sont pas toujours les sites les plus fiables qui sont les mieux représentés sur Google, loin de là. On pourrait bien se retrouver, sur certains sujets où les sites de désinformation sont très présents, avec WhatsApp qui renverra vers des sites frauduleux ! Si cette fonctionnalité n’est pour l’instant disponible que dans une poignée de pays comme les Etats-Unis, le Brésil, le Royaume Uni ou l’Espagne, on peut déjà douter de son efficacité réelle…

CREDIT PHOTO : YASUYOSHI CHIBA / AFP

About author

Journaliste
Related posts
À la uneActualitéSanté

Le vaccin Moderna pourra désormais être administré aux 12-17 ans

ActualitéEnvironnement

Les JO Tokyo 2020 sont officiellement ouverts !

À la uneEquitationJeux olympiques

JO 2021 : les cavaliers français prêts à affronter les épreuves de saut d’obstacles

À la uneActualité

Jean-Yves Lafesse est décédé de la maladie de Charcot

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux