À la uneFootSport

Ligue 1 : La renaissance de Lucas Paqueta à l’Olympique Lyonnais

Arrivé le 30 septembre dernier pour 20 millions d’euros en provenance de l’AC Milan, Lucas Paqueta commence à retrouver son niveau qui était le sien avant son transfert vers le club lombard.

En octobre dernier, VL avait placé Lucas Paqueta dans la liste des recrues étrangères à suivre en Ligue 1. On ne s’est pas trompés tant l’international brésilien rayonne depuis son arrivée sur les bords du Rhône. Après un échec reluisant au Milan AC, l’ancien pensionnaire du CR Flamengo a vu l’Olympique Lyonnais lui donner une seconde chance de réussir en Europe. Ce transfert s’est fait sous la houlette de Juninho, directeur sportif du sextuple champion de France. Néanmoins, l’arrivée du jeune Brésilien était conditionnée aux départs de Houssem Aouar et Reine-Adélaïde. Juni en a décidé autrement en alignant 20 millions d’euros pour un joueur dont de nombreux observateurs émettaient des doutes quant à sa capacité à rebondir et à s’imposer dans le club dirigé par Jean-Michel Aulas.

Il va réussir chez nous, explique Juninho à l’époque. Avant même que je revienne à l’OL, je pensais que c’était un joueur pour Lyon. Il est technique, très polyvalent et sait bien utiliser son physique. Il est bon de la tête également. Nous n’avons pas un tel profil chez nous”. L’ancien joueur du club a eu le nez creux en ordonnant à son président d’acquérir Lucas Paqueta. La concurrence est rude au milieu de terrain avec Aouar, Mendes, Guimaraes et Caqueret. Malgré cette concurrence, l’Auriverde monte match après match en puissance au point d’envoyer le jeune espoir du club Maxence Caqueret sur le banc. Son apport dans le milieu lyonnais est indéniable. Lors de la victoire contre le PSG dimanche dernier, il n’a pas hésité à étouffer les joueurs parisiens grâce à son pressing, sa combativité, sa puissance physique et sa vista qui manquaient un peu à l’OL. De plus, ce fut lui qui dicta le tempo du jeu de son équipe tout en déstabilisant le PSG en utilisant sa vista et son jeu de passes.

La pièce manquante du puzzle dans le milieu de terrain lyonnais

Lucas Paqueta apporte clairement un vent de fraîcheur dans l’équipe de Rudi Garcia. Grâce au natif de Rio de Janeiro (Brésil), l’Olympique Lyonnais a progressé dans la gestion de ses temps faibles ainsi que dans l’animation offensive dans les trentes derniers mètres ces dernières semaines. Le numéro 12 est tout simplement le joueur qui réalise le plus de tacles par match, qui fait le plus de dégagements et de fautes mais qui en obtient tout autant le plus. Il faut ajouter à cela un énorme volume de jeu et un joueur qui n’hésite pas à partir au combat quand l’intensité physique augmente. Sans oublier son jeu au balle au pied et sa couverture du cuir. Ce qui fait de lui un joueur dur à manoeuvrer lorsqu’il exploite pleinement son potentiel, comme c’est le cas actuellement.

Juninho et l’OL peuvent se frotter les mains tant leur pari de miser sur un joueur qui se morfondait en Lombardie est en train d’être réussi. Lyon a récupéré un joueur en manque criant de confiance tandis que Lucas Paqueta retrouve une place de titulaire dans un club qui ambitionne de retrouver l’Europe la saison prochaine. Son arrivée coîncide avec le réveil des hommes de Rudi Garcia qui avaient connu un début de saison poussif en raison de leur participation au Final 8 à Lisbonne qui les a vus éliminer en demi-finales par le Bayern. En effet, depuis son arrivée, Lucas Paqueta a disputé 8 matchs. Son bilan est de 7 victoires et un match nul. Une embellie qui ne demande qu’à durer…

About author

Apprenti journaliste
Related posts
À la uneFranceSanté

Conseil de défense sanitaire : de nouvelles restrictions ?

À la uneCinémaCulture

Harry Potter : HBO Max dévoile une partie du casting de "Retour à Poudlard" à travers une bande-annonce

À la uneCinéma

Hitchcock : quels sont les classiques du Maître disponibles sur Salto ?

À la uneFrancePolitique

Qui est Bertrand de la Chesnais, le nouveau directeur de campagne d'Eric Zemmour ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux