À la uneEnvironnementJeux Olympiques Paris 2024Société

La Seine : quand pourra-t-on s’y baigner ?

D’ici 2025, la baignade dans la Seine devrait être rendue possible, c’est ce qu’a annoncé la maire de Paris Anne Hidalgo ce dimanche.

« Dès 2025, on pourra se baigner dans la Seine” a annoncé Anne Hidalgo ce dimanche dans un tweet. Cette mesure fait partie du plan de lutte de la mairesse contre les fortes chaleurs, annoncé en juin. Dimanche matin, à la place des bateaux-mouches, des canoë-kayaks et des nageurs dans le fleuve. Parmi eux, deux adjoints de la maire socialiste.

Ce 9 juillet, la mairie de Paris a dévoilé les trois futurs sites de baignade dans la capitale : le Port de Bercy, situé dans le XIIe arrondissement en face de la BNF ; le bras Marie, dans le IVe arrondissement en face de l’île Saint-Louis du côté de la rive droite ; et le port de Grenelle, en face de l’île aux Cygnes. Mais, avant que les locaux puissent puissent s’y rafraîchir, la Seine jouera déjà un rôle central lors des Jeux olympiques et paralympiques de 2024.

Aux Jeux de Paris 2024, les athlètes inaugureront la baignade dans le fleuve. La Seine doit accueillir trois épreuves au pied de la tour Eiffel : la natation marathon, le triathlon et le paratriathlon.

Un objectif qui ne date pas d’hier

Interdite en 1923, mais encore largement pratiquée, la baignade avait disparu dans les années 1960 en raison d’une dégradation de la qualité de l’eau. Jacques Chirac, à l’époque maire de la capitale, avait promis de le rendre propre dès 1988. C’est finalement 35 ans plus tard que le projet semble sur le point de se réaliser.

Début juin 2023, les analyses de l’eau de la Seine, effectuées conformément à la réglementation européenne en vigueur, ont révélé des « résultats excellents ». Pour rendre cela possible, depuis 2018, 1,4 milliards d’euros ont été investis par l’Etat et les collectivités locales. 

« L’option que nous prenons est celle d’une baignade la plus naturelle possible, on ne va pas construire des piscines, même un bassin comme la piscine Joséphine Baker (Paris XIII). Ce n’est pas dans l’air du temps« , a indiqué Anne Hidalgo.

« On a regardé l’exemple d’autres villes, je pense à Copenhague où on nage dans les bassins, donc c’est plutôt ce modèle qui nous inspire »

Anne Hidalgo

Elle détaille : « Des aménagements très légers, une baignade autorisée et surveillée à certains moments du week-end et de l’année et puis peut-être pour les nageurs en eau libre, pas le grand public, que l’on puisse voir comment ces bassins pourraient être utilisés pour eux« .

Pour l’heure, pour les plus impatients, le canal Saint-Martin est ouvert à la baignade cet été tous les dimanches de midi à 16 heures. De plus, cinq autres endroits éphémères accueilleront les Parisiens jusqu’au 20 août.

A lire aussi : Comment se forment les orages ?

About author

Journaliste
Related posts
À la uneSéries Tv

Après Paris Police 1900 et 1905, voici Paris Police 1910

À la uneMusique

Quels sont les 5 tubes qui vont faire votre été ?

À la uneCinéma

"Creation of the Gods" : la superproduction chinoise est-elle inspirée d'une histoire vraie ? 

À la uneFrance

Quels sont les 10 prénoms les plus donnés en 2023 ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux