À la uneArt / ExpoCulture

L’Art et la folie s’enlacent sans jamais s’en lasser

De Van Gogh, Goya, Victor Hugo, Virginia Woolf … à Yayoi Kusama, l’Art et la folie font souvent bon ménage. Dans la littérature, la peinture, la musique, la philosophie, le mot “folie” n’est pas péjoratif. C’est un moyen d’expression pour certains et un guet-apens pour d’autres. 

Cette corrélation entre Art et folie n’est pas un questionnement nouveau des psychiatres. Même André Breton, dans son poème L’Art des fous, la clé des champs décrit l’Art comme une libération pour ces artistes cherchant à mettre à l’écart leurs maladies et laisser place à leur créativité. D’après le psychiatre et psychothérapeute Jean Cottraux, une étude montre que les troubles affectifs sont présents chez 80% dans un groupe d’écrivains contre 30% de personnes de la population générale. Ainsi, les troubles bipolaires sont observés respectivement chez 43% et 10%. “L’analyse des grands créateurs fait souvent ressortir un lien avec des troubles bipolaires“, confirme le professeur.

Lorsque la folie nous transcende 

Certains artistes renommés sont tombés dans un guet-apens. Des excès de folie et de créativité peuvent mener certaines personnes vers un monde obscur. “Vincent Van Gogh est attiré par le suicide car l’acte de peindre le sauve autant qu’il le damne” (Cyprès, 1890). Gérard de Nerval avant de se suicider est aperçu tirant un homard en laisse. Virginia Woolf, écrit dans sa lettre de suicide “J’ai la certitude que je vais devenir folle […] Je sens que je ne m’en remettrai pas cette fois-ci. Je commence à entendre des voix et ne peux pas me concentrer” avant de plonger dans une rivière pour mettre fin à ses hallucinations. Camille Claudel s’épuise dans sa création pour finir internée sans plus jamais créer.

Aujourd’hui, des études montrent que créativité et excentricité résulteraient de la façon dont le cerveau filtre les informations qu’il reçoit. De plus en plus de psychiatres emploient l’art-thérapie, une forme de psychothérapie qui utilise la création artistique (dessin, peinture, collage, sculpture, etc.) pour prendre contact avec sa vie intérieure (sentiments, rêves, inconscient, etc.), l’exprimer et se transformer. De ce fait, suite à des événements douloureux ou traumatisants, la force de l’art est de sauver des êtres perturbés par les aléas de la vie.

Related posts
À la uneSéries Tv

Sherlock, Penny Dreadful...L'ère victorienne dans les séries

À la uneInsolite

5 forêts aux légendes mystérieuses et effrayantes

À la unePop & GeekSéries Tv

Star Wars : Après Clone Wars, une nouvelle série animée The Bad Batch débarque sur Disney+

À la uneActualitéFrance

Manifestations du 14 juillet : un gendarme violemment frappé

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux