À la uneSéries Tv

Laura Palmer / Hannah Baker : le destin tragique de deux héroïnes iconiques

A priori différentes, Laura Palmer et Hannah Baker se font face avec un peu plus de 25 ans d’écart pour nous conter leur tragique histoire.

Deux figures iconiques, deux destins tragiques, deux adolescentes brisées se font face et se racontent, chacune à leur manière. Dans Twin Peaks, Laura Palmer est la Reine du lycée assassinée par “Bob”. Quelques 27 ans plus tard, Hannah Baker se donne la mort dans 13 reasons why. Oui les deux séries sont différentes, oui les deux univers n’ont rien à voir mais incontestablement, Hannah rappelle Laura… par bien des aspects.

SPOILERS !!!

Deux héroïnes solitaires qui se racontent

Laura. Hannah. Ces deux héroïnes adolescentes nous ont bouleversé chacune à leur manière. Si elles partageaient le même lycée, sans doute ne se côtoieraient elles pas : Laura c’est la Reine du lycée, celle que les garçons veulent ; Hannah est bien différente en apparence, elle n’est pas populaire et quand les garçons en ont après elle, c’est pour de mauvaises raisons (à l’exception d’un, Clay). Mais elles se ressemblent bien plus qu’on ne pourrait le penser. Elles partagent toutes les deux une solitude profonde, et aucune des deux n’est heureuse dans sa vie d’adolescente. Car Laura n’aime pas être “utilisée” par les hommes comme elle est.

Laura et Hannah vivent très mal leur adolescence, adolescence qui oblige Hannah à sombrer petit à petit dans la dépression tandis que Laura elle s’enfonce dans la drogue. Mais toutes les deux veulent oublier, oublier leur douleur, oublier les maux dont elles souffrent… et oublier celles et ceux surtout qui les font souffrir. Hannah Baker et Laura Palmer partagent toutes les deux le fait d’avoir été violées par des personnes de leur entourage, cet acte les pousse toutes les deux à ne plus croire en rien ni personne. Et si elles voudraient oublier, elles veulent paradoxalement pas qu’on oublie ce qu’on leur a fait. Pour ça, Laura comme Hannah choisissent de se raconter, l’une, Laura, via un journal intime où elle raconte son histoire en usant d’images et de métaphores; l’autre Hannah, s’enregistre sur des cassettes récréant ainsi une sorte de journal intime où elle raconte sa douleur de manière beaucoup plus directe. Mais sur chacun de ces supports, en relisant ou en écoutant leurs mots, on comprend qu’inexorablement elles se rapprochent de leur funeste destin. Leur différence est que lorsque Hannah enregistre ses cassettes, sa décision  de mourir est prise alors que Laura sent la menace se rapprocher et a consigné ses sentiments avant que tout ne commence.

Enfin, toutes les deux auraient pu être sauvées par un amour qu’elles ont finalement rejeté : Clay pour Hannah et James pour Laura.

Deux bouleversantes héroïnes à suivre

Laura Palmer et Hannah Baker. Sans aucun doute les deux jeunes héroïnes ado les plus bouleversantes de la télévision américaine. Peut-être même parmi les plus belles héroïnes tout court. Deux héroïnes que leurs auteurs ont puissamment façonné pour que le spectateur s’y attache quasi instantanément. Même si on voit finalement assez peu Laura dans Twin Peaks, sa présence est là, chez chacun des personnages mais aussi chez chaque spectateur, présence renforcée par l’arrivée de Maddie sa cousine, sosie de Laura Palmer. Hannah est ultra présente, elle est non seulement l’héroïne de cette histoire mais également la narratrice. Mais toutes deux sont la porte d’entrée vers les autres personnages de la série.

Dans Twin Peaks et 13 reasons why, les auteurs ont réalisé un travail d’orfèvre pour caractériser ces deux figures et les rendre attachantes. D’ailleurs les liens tissés entre personnage et musique / thème amplifie ce puissant sentiment qui nous lie à elles.

Comme pour parfaire ce lien qui unie au fil des années Laura et Hannah, leur portrait dans le lycée est comme une présence perpétuelle pour ceux qui restent : Laura Palmer dans la vitrine autour des coupes des compétitions sportives ; Hannah Baker sur son casier. Mais de la même manière, leur photo impose aux autres de se souvenir non seulement d’elles mais également de ce qui leur a été fait.

A lire aussi : 13 reasons why … série nécessaire ou dangereuse ?

About author

Rédacteur en chef du pôle séries, animateur de La loi des séries et spécialiste de la fiction française
Related posts
À la uneSportTennis

Résumé de la 3ème journée de Roland-Garros 2020

À la uneSéries Tv

Portrait craché : Danny Wilde et Lord Brett Sinclair

À la uneLa Loi des SériesSéries Tv

Schitt’s Creek, la comédie sacrée aux Emmy Awards

À la uneEmissionsLes Prolongations

Les Prolongations #57

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux