À la uneActualitéCultureMusique

Laurent Lamarca sort son nouvel album “Comme un aimant”

Laurent Lamarca

Le chanteur lyonnais Laurent Lamarca sort le 6 avril son nouvel album, “Comme un aimant“. Cet album, qu’il a composé, suit le rythme des quatre saisons au gré de ses vagabondages dans le déroulement des chansons.

Comme un aimant : l’album de la prise de confiance

Pour Laurent Lamarca, “Comme un aimant” est l’album d’un équilibre enfin trouvé. “La finalité de cet album pour moi c’est comment je suis arrivé au constat de ce monde qui est aussi pourri que génial, qui pour moi est vraiment équilibré, et comment j’ai trouvé mon équilibre là-dedans. Le point central c’est qu’il n’y a que la joie qui est féconde. Il faut essayer de profiter de tout, et de trouver du plaisir un peu partout,  même si c’est très dur parfois. ”

Cet album, comme la confection de la photographie de sa pochette, est inspiré de son entourage, de ses proches et de ce qu’ils lui ont apporté : “L’album vient du nom de la dernière chanson de l’album, “Comme des aimants”. Cette chanson, c’est un hommage à mes parents. C’est une des grandes valeurs qu’ils m’ont inculqué : on a le cœur comme un aimant, quand on cherche le bonheur, on le trouve. Et c’est le point final de l’album.”

À lire aussi : Musique : MHD a ravi son public lors de son concert au Zénith de Paris

Un album en quatre temps

Il est orchestré et composé non pas comme un triptyque, mais plutôt sur le modèle des quatre saisons. C’est d’ailleurs un cycle qui semble rythmer sa vie et l’inspirer: “L’album commence sur trois morceaux qui représentent l’été, très juvénile, très joyeux, au premier degré dans le bon sens du terme. Après il y a l’automne, où c’est un peu plus dur, mais on essaye de s’en sortir. Après c’est l’hiver, où c’est très dur, et là on est plutôt dans l’introspection… Et ensuite c’est trois morceaux qui représentent le printemps, où c’est davantage le bonheur qui est présent, comme au début mais avec un petit peu plus de sagesse.” 

À lire aussi : Maître Gims s’est vu refuser la nationalité française

“Comme un aimant” est aussi une manière pour Laurent Lamarca de contrebalancer la négativité ambiante communiquée par l’instantanéité de l’information. “Dans les médias, il y a des choses supers vraiment, mais c’est vrai que ça brasse quand même pas mal le négatif, il faut en parler évidemment mais … Et à un moment, je me suis dit que ce serait peut être à moi de voir le bon, d’être le porte-parole de ça.”

Une tournée en teaser du nouvel album

Laurent Lamarca considère la scène et le contact avec son public comme le pilier central de sa vie d’artiste. Toute sa tournée est imprégnée de l’importance qu’a pour lui de rencontrer et de discuter avec les personnes qui le suivent. Ses tournées Home Sweet Home et Home Sweet Home 2 sont organisées pour communier plus profondément avec eux. Pas question pour lui de faire un concert dans sa forme classique, où l’artiste fait face à son public sans échanger avec lui.

Laurent Lamarca

Pochette du single “Le vol des cygnes” de Laurent Lamarca

Les concerts de la tournée Home Sweet Home 2, qui se déroule du 14 février jusqu’en mai, sont donc organisés en vue d’un échange. Toutes ses dates, dans chaque ville, sont organisées dans des lieux qui ne sont pas pour la plupart des salles de concert. Les salles sont révélées seulement quelques jours à l’avance. “C’est dans un petit comité, on est 80, et c’est assez marrant les gens sont curieux du lieu, et du coup viennent en avance”.  Cela permet de cultiver la curiosité des spectateurs. Laurent Lamarca n’aime pas non plus se limiter au simple récital de chansons. Il fait en sorte que chaque concert soit participatif : “Pendant ces concerts, je raconte comment j’ai écrit mes chansons, et pas mal d’anecdotes ! On rentre dans le cœur des chansons, et puis je raconte des histoires. Parfois, c’est un peu des chansons qui viennent  de manière un peu magique, ou drôle ou triste…[…] c’est assez participatif, je leur donne une caméra pour qu’ils se filment, pour que ça fasse un souvenir à la fin de la soirée, je fais peindre un oiseau …”. 

Les réseaux sociaux sont une prolongation de la scène

Mais sa proximité avec son public ne s’arrête pas aux seuls moments des concerts. Laurent Lamarca est également très actif sur les réseaux sociaux, comme sur Facebook, où il fait des live très régulièrement. Ces live lui permettent d’interpréter des nouvelles chansons pour ses fans, mais aussi de discuter de ses actualités et de ses chansons grâce aux commentaires postés. “Travailler sur les réseaux sociaux ça fait aussi un peu de magie, c’est une façon de mettre en scène ! On retrouve un peu l’esprit de la scène, d’être ensemble, sur les réseaux.”

L’artiste a d’ailleurs fait un live Facebook dans un studio du 9ème arrondissement, le 12 mars dernier durant lequel il chantait et présentait enfin son album.

Related posts
ActualitéÉtudiantMédiasPolitique

Communication 2.0 : quand la politique s'en mêle

À la uneActualitéEconomieEnvironnementFranceMédiasPolitiqueSantéSociétésociétéSociété

Convention citoyenne pour le climat : dernière séance pour clôturer l'aventure

À la uneFootSport

Ligue 1 : Jorge Sampaoli, le loco 2.0 de l'OM

À la uneFrance

Un homme de 88 ans flashé à 191 km/h au lieu de 110

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux