À la uneCulture

Le 11 juillet en trois dates

L’histoire n’a pas forcément marqué de son empreinte le 11juillet. Voici tout de même trois événements relativement importants qui se sont déroulés à cette date.

11 juillet 472

Le 11 juillet 472 meurt l’un des derniers empereurs romains d’occident. Dans un empire romain réduit à peau congrue et en proie aux invasions barbares, Anthémius essaye de sauver ce qui peut l’être. Pendant son court règne, il va tenter de vaincre successivement les Wisigoths d’Euric et les vandales de Ganséric mais finit finalement défait. Ces déboires militaires coûtent à Rome ses dernières possessions hors d’Italie, en Gaule notamment. Contesté de toutes parts, Anthénius entre en plus en confrontation directe avec l’Eglise. Finalement, l’un de ses derniers “alliés” finit par l’abandonner et se retourner contre lui. Ainsi Ricimer se retire de Rome et revient à la tête d’une puissante armée. Il fait rapidement plier les dernières forces d’Anthémius. Ce dernier est capturé dans sa tentative de fuite et exécuté. L’Empire romain d’occident le suivra peu après dans sa chute.

11 juillet 711

Bataille de Guadalete
Salvador Martínez Cubells

Après l’explosion de l’empire romain d’occident, les Wisigoths établissent leur royaume autour de la péninsule ibérique. Cette tribu d’origine germanique se fragmente suite à la mort du dernier grand roi Wamba (680). Entre luttes de succession et divisions sur le pouvoir à mettre en place, le royaume Wisigoth sombre dans la guerre civile et explose. L’un des protagonistes demande l’aide à un seigneur musulman de l’autre côté de la Méditerranée. Profitant de l’occasion, l’émir de Tanger, Mousa ibn-Nocair, envoie un corps d’armée en Espagne. Les musulmans prennent rapidement le sud du pays, Algésiras et Cordoue tombent sans combat ou presque. Le Roi Wisigoth Rodrigue se porte à leur rencontre. Le 11 juillet 711, les deux armées s’affrontent lors de la bataille de Guadalete, aussi connue sous le nom de bataille de Wadi Lakka. Bien que très inférieurs en nombre, les envahisseurs l’emportent grâce à la trahison des frères du roi Wisigoth qui périt lors des combats. Pas la plus impressionnante, cette confrontation va marquer le début du joug musulman sur l’Espagne Chrétienne. Il durera plusieurs siècles jusqu’à l’achèvement de la “Reconquista”

11 juillet 1789

Depuis la réunion des Etats-généraux (mai 1789) par le Roi Louis XVI, la situation en France est explosive. Face à la crise financière et aux revendications politiques et de liberté, le pouvoir semble au bord du gouffre. Dans le but de trouver une issue à cette impasse, Necker, principal ministre d’état, propose une meilleure représentation du tiers-état. Il suggère un nombre de représentant plus important, davantage proportionnel à son importance démographique.Clergé et noblesse, qui perdraient influence et pouvoir si cela advenait, s’opposent très fermement à cette réforme, pourtant soutenue par une grande majorité du peuple. Mis sous pression, Louis XVI prend alors la pire décision possible : le 11 juillet 1789 il renvoie Necker. Cela va enflammer les rues de Paris et la France entière. Cette mise à l’écart met le feu au poudre et constitue l’un des principaux déclencheurs de la prise de la Bastille le 14 juillet et plus largement de la Révolution Française.

Related posts
À la uneActualitéInternationalPolitique

Le Liban brûle d’espoir

À la uneCinémaCultureMusique

Kanye West : album, film, fin, à quoi s'attendre ?

À la uneArtCultureMusiqueSortiesSpectacles

Jae-Hyuck Cho: de l'enregistrement au live.

À la uneBrèvesNumériquePop & Geek

Netflix réfléchit à empêcher le partage de compte ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux
Worth reading...
François de Rugy limoge sa directrice de cabinet