EquitationSport

Le concours complet en deuil suite à l’euthanasie de Redpath Ransom à Badminton

Le week-end dernier à Badminton, Redpath Ransom a été euthanasié. L’étalon de 13 ans était monté par le cavalier britannique Alexander Bragg.

“Il est mort en faisant ce qu’il aimait le plus”

“Il était l’un des chevaux les plus courageux que j’ai jamais croisé et il me faisait entièrement confiance. Il nous a donné, à moi, à ses propriétaires et à toute notre équipe, beaucoup de beaux souvenirs. Il va beaucoup nous manquer, et d’autant plus à Zagreb. Ils ont grandi, voyagé, passé des vacances ensemble.”

Le débat de nouveau relancé sur l’euthanasie

En octobre dernier c’était CrackersJack, le cheval de l’américain Boyd Martin qui avait du être euthanasié sur le terrain de cross 4* à Pau. Entre deux obstacles l’hongre de 14 ans s’était fracturé le paturon (cheville). Il n’a pas pu être sauvé. La même histoire se répète à Badminton. Le grand bai galopait entre deux obstacles lorsque le ligament suspenseur de son antérieur droit s’est rompu. Ce genre d’accident est très fréquent dans les compétitions de haut niveau. Mais à chaque nouveau cas le débat est relancé entre ceux qui sont pour ou contre l’euthanasie.

“C’est un acte éthique permettant d’assurer une fin de vie digne à un animal”

La vétérinaire Amandine Prach nous éclaire sur le sujet : “La décision d’euthanasie peut être prise dans une situation d’urgence ou suite à l’évolution longue d’une maladie après avoir fait tout ce qui était possible”. Pourtant des histoires tragiques arrivent démontrant le non-retour de l’euthanasie. C’est ce qui s’est passé pour Louise. Son cheval a été euthanasié par erreur à la place d’un autre. Le vétérinaire s’est trompé, les deux chevaux étaient dans la même pâture et on lui a indiqué le cheval de Louise qui était en pleine santé. Le vétérinaire n’a pas demandé le passeport de l’animal…

Suite à cette histoire de nombreux cavaliers se demandent comment un vétérinaire peut euthanasier un cheval en pleine santé sans demander les papiers au préalable. Les plus extrémistes vont jusqu’à penser que ce n’est pas normal de placer la vie d’un être vivant dans les mains d’un homme. Amandine Prach nous répond : “Concernant ce cas-là c’est une faute professionnelle, c’est un cas isolé”.

 

Euthanasier son cheval n’est jamais une décision facile à prendre. Il est important de se tourner vers une personne de confiance ; un vétérinaire qui a suivi l’animal depuis longtemps pour que l’acte soit fait correctement. Car on oublie trop souvent de le dire mais si l’euthanasie est mal faite c’est une perte de conscience horrible pour l’équidé ou n’importe quel animal.

Lire aussi : Les coups de cravaches d’Oliver Townend fortement critiqués

Related posts
À la uneActualitéFootSport

Lens-Lille : Un supporter lillois poursuivi pour s'être masturbé dans les tribunes

À la uneActualitéFootSport

Qui était René Malleville, ce supporter emblématique de l'OM mort d'un cancer ?

À la uneActualitéSport

Moto GP : Franco Morbidelli sur la Yamaha officielle dès ce weekend

À la uneActualitéSportTennis

Comme Djokovic, ils sont passés à un tournoi du Grand Chelem

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux