À la uneFoot

Le Conseil d’État confirme la fin de saison mais suspend la relégation d’Amiens et de Toulouse.

Le mardi 9 juin, le Conseil d’État a pris sa décision, suite à un entretien jeudi dernier avec Lyon, Amiens et Toulouse. Après débat, l’idée d’une reprise de la saison est définitivement écartée mais suspend la descente en division inférieure d’Amiens et de Toulouse. Pour rappel, ces trois clubs de Ligue 1 contestaient la décision de la LFP de mettre fin prématurément au championnat.

La Ligue 1 qui s’arrête à la 28ème journée, un classement gelé sans les relégations. Voilà à quoi ressemble la saison 2019-2020 du championnat français. Une chose est sûre, on se souviendra encore longtemps de cette saison. Un souvenir qui en fonction de la position des clubs, sera plus ou moins difficile à faire passer à cause du Conseil d’État .

Le Conseil d’État rejette la demande de l’Olympique Lyonnais

Depuis le verdict du 30 avril de la LFP sur la fin du championnat. Le président de l’OL, Jean-Michel Aulas élève sa voix. Menant une véritable campagne sur les réseaux sociaux, il a fait appel à tous les recours possible dont le Conseil d’État, qui était le dernier possible. Cependant, celui-ci a rejeté la possibilité d’une reprise de la Ligue 1, mettant fin aux espoirs lyonnais. Par conséquent, le club reste le grand perdant de la saison, à la 7ème place, ils ne sont pas qualifiés pour les compétitions européennes. Une décision prise en lien, avec celle du Premier ministre et du ministre de la Santé d’arrêter les compétitions sportives. Mais en lien aussi avec la volonté de l’UEFA de finir au plus tard le 3 août les compétitions. Dans le but de retrouver une organisation stable pour la saison prochaine, comme affirmé dans son communiqué.

Amiens et Toulouse respirent

Respectivement 19ème et 20ème du championnat, Amiens et Toulouse devaient être relégués, mais le Conseil d’État en a décidé autrement. Les deux clubs font encore partie de la Ligue 1 et peuvent souffler à nouveau, la relégation est provisoirement suspendue. Cette décision est liée à la fin d’un format qui prévoyait un total de 20 clubs pour la Ligue 1. Ainsi, un nouveau format pourrait changer les règles de la relégation, d’où son actuelle suspension. De ce fait, une réponse est attendue avant la fin de ce format, soit le 30 juin prochain. En attendant, les réponses des principaux concernés ne se sont pas faites attendre.

Alors que le championnat anglais devrait reprendre le 17 juin, la France est le seul pays appartenant aux plus grands championnats européens à ne pas pouvoir continuer la saison. Le Conseil d’État l’a affirmé, pourtant en réponse, l’Olympique Lyonnais de Jean-Michel Aulas prévoit déjà de réagir. Pourtant, le club doit en plus payer une amende de 3 000 € pour les frais de procédure à la Ligue.

About author

Journaliste
Related posts
À la uneBuzz

Eric Zemmour pointe des journalistes avec une arme

À la uneSéries Tv

Léo Mattéi : une nouvelle brigade pour la saison 9

À la uneHigh TechSéries Tv

Netflix change sa manière de donner les audiences

À la uneFootSport

Lionel Messi inscrit son tout premier doublé avec le PSG

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux