Le célèbre couple de Levallois-Perret composé de Patrick Balkany, maire de la ville et Isabelle Balkany, adjointe au maire, vient d’être renvoyé en correctionnel pour blanchiment de fraude fiscale aggravée.

Depuis des années, les époux Balkany sont visés par plusieurs enquêtes pour blanchiment de fraude fiscale aggravée, corruption passive, blanchiment de corruption, prise illégale d’intérêts, fausse déclaration à la Haute autorité pour la transparence de la vie politique.

Hier, le couple a été renvoyé devant le tribunal correctionnel pour être jugé pour blanchiment de fraude fiscale aggravée et déclaration incomplète à la Haute autorité pour la transparence de la vie publique.

Selon les juges d’instruction (chargé de réunir les preuves concernant la commission d’une infraction), le couple a « de façon habituelle« , « dissimulé à l’administration fiscale des revenus occultes et un patrimoine tout aussi occulte en ayant recours à des prêtes-noms et à des structures offshore ».

En 2013, une enquête avait été ouverte sur le couple concernant plusieurs millions d’euros non déclarés au fisc. Les Balkany seraient les propriétaires d’une villa, d’un moulin et d’un riad marocain qui sont l’objet de cette enquête. Certains biens auraient été acquis grâce à de l’argent public et via un système de structures opaques. Sur l’ensemble de leur patrimoine, les époux Balkany avaient également caché une partie de leur patrimoine au fisc français : la Villa à Saint-Martin et le Riad Marocain. Cacher une partie de ses biens immobiliers est, en effet, illégale dans le sens où il permet de payer moins d’impôts (taxe foncière). Le couple n’aurait également pas déclaré une partie de ses revenus.

Fraud GIF - Find & Share on GIPHY

En février dernier, le couple Balkany avait déjà été renvoyé devant le tribunal correctionnel pour blanchiment de fraude fiscale.

Au total, selon l’AFP, la fraude fiscale du couple des Balkany à 13 millions d’euros par les juges d’instruction, chargés de récolter les preuves concernant la commission d’une infraction.