À la uneActualitéFrancePolitique

Le Prince Charles et Camilla en France : arme de séduction diplomatique du gouvernement britannique

Le couple héritier de la couronne britannique était en France durant 48 heures. Une visite express qui intervient dans un contexte tendu pour le gouvernement britannique. Décryptage des enjeux de la visite de Leurs Altesses Royales.

« Le Prince Charles a toujours aimé la France » confiait Stéphane Bern à la veille de l’arrivée en France du Prince de Galles et de la Duchesse de Cornouailles. En effet, plus que jamais, cette 32ème visite officielle du Prince Charles recouvrait un enjeu important pour le gouvernement britannique : démontrer les liens indéfectibles qui unissent la France et la Grande-Bretagne, en pleine période de Brexit.

La famille royale, “atout charme” de Theresa May

Une visite royale n’est jamais le fruit du hasard et intervient toujours dans un contexte permettant au gouvernement britannique de faire passer un message au pays hôte de la famille de Sa Majesté. Rebecca Scarsi, journaliste et “royal correspondant” à la BBC, contactée par VL, affirme que « la famille royale est au service du gouvernement ». En pleine période d’un Brexit dont les négociations patinantes inquiètent les Britanniques et après le démission de sa ministre de l’Intérieur sur fond de controverse sur la loi migration, la Première ministre Theresa May est posture délicate.

Afin de rassurer sur les intentions britanniques, elle a sollicité un voyage du fils aîné de la Reine Elisabeth II en France avec un objectif clair : réaffirmer les liens forts entre la Grande-Bretagne et la France. La chef du gouvernement britannique utilise donc la famille royale comme un atout charme dans les relations diplomatiques. Une situation qui s’explique par l’extrême popularité de la Reine et sa famille qui incarnent, mieux que quinconque, la stabilité, tandis que la Monarchie britannique fait rêver par son faste et son protocole ancestral. La famille royale (et ses évènements) sont des appuis considérables pour une Theresa May en perte de vitesse.

Une visite royale très politique qui enchante la population

Une stratégie gouvernementale fédératrice bienvenue, confirmée par l’ambassadeur de Grande Bretagne en France, Lord Edward Liewellyn : « Cette visite est fondamentalement centrée sur les personnes [du Prince Charles et de Camilla] » afin de célébrer l’amitié franco-britannique. En 48h, le couple royal aura visité 2 villes : Nice et Lyon. Avec un programme chargé et des activités symboliques comme l’hommage aux victimes de l’attentat de Nice, la commémoration de la fin de la Seconde Guerre Mondiale ou des rencontres avec des étudiants et la visite d’Interpol en signe de coopération policière, le couple princier semble avoir rempli sa mission avec brio. En effet, le programme était centré sur la mise en lumière les liens entre “le passé et le futur commun » de la France et de la Grande-Bretagne.

Cette visite s’inscrit une tournée européenne. Le couple royal est en Grèce jusqu’au 11 mai avant de rentrer en Grande-Bretagne pour assister au mariage du Prince Harry et de Meghan Markle, le 19 mai prochain. Un nouvel évènement attendu par le monde entier car “la monarchie est un théâtre” comme l’aurait déclaré Sa Très Gracieuse Majesté.

À lire aussi :

Brexit : Theresa May accuse les pays de l’UE de “s’unir contre” le Royaume-Uni

Brexit : les dates clés du divorce entre Londres et Bruxelles

Related posts
À la uneSport

Pour Bound for Glory 2021, Impact Wrestling sort le grand jeu

À la uneInternational

Pourquoi ce regain de tension entre la Chine et Taïwan ?

À la uneActualitéFrance

Jean Castex annonce une "indemnité inflation" pour répondre à la hausse des prix

À la uneInternational

L'acteur Alec Baldwin tue "accidentellement" une personne lors d'un tournage

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux