À la unePop & Geek

Le youtubeur VodK répond aux accusations qui lui sont faites

Accusé par de nombreux internautes de profiter de sa notoriété pour abuser de jeunes fans, le youtubeur VodK a tenu à se défendre via une vidéo postée sur sa chaîne. Il y annonce notamment avoir saisi la justice pour “dénonciation calomnieuse“.

Valentin Palun, dit VodK, suivi par près de 3,3 millions de personnes sur sa chaîne, fait partie des youtubeurs qui se sont retrouvés dans la tourmente avec le hashtag #BalanceTonYoutubeur. Accusé, captures d’écran à l’appui, de se servir de sa notoriété au sein de sa communauté pour abuser de jeunes fans, il a décidé de répondre d’abord via son compte Instagram la semaine dernière, avant de publier une vidéo où il s’explique ce lundi 20 juillet.

A lire aussi : #BalanceTonYoutubeur : le Youtubeur Squeezie créé le scandale

Une période où il a été “un gros charo

Ce qu’il se passe aujourd’hui est grave” introduit-il, avant de reconnaître avoir eu une période dans sa vie où il était “un gros charo, qui abordait les filles de façon ultra-lourde “: “Quand je vois les conversations que j’ai pu avoir avec certaines filles à l’époque, j’ai même du mal à réaliser que j’ai été ce type de personnes dont j’ai horreur aujourd’hui“. Néanmoins, il précise tout de suite ne jamais avoir fait usage de sa notoriété pour plaire à qui que ce soit : “A aucun moment je n’ai mis en avant le fait que je connaissais tel youtubeur, le fait que ça me rapportait de l’argent, le fait que je sois quelqu’un de connu […] jamais je n’ai utilisé cette technique pour rencontrer une fille.”

Le Procureur de la République de Paris saisi

Assurant avoir toujours mis un point d’honneur à ce que les filles qu’ils côtoient le considèrent comme Valentin et non pas comme VodK, il affirme qu’il n’a “en aucun cas abusé de sa position pour obtenir quoique ce soit avec une fille, encore moins une mineure” : Je ne vais pas mentir sur qui je suis, mais les personnes que je rencontre, et avec qui j’ai des affinités, savent à leur tour faire la part des choses et désirent connaître Valentin avant tout. Alors quand on dit que j’utilise ma notoriété pour obtenir ce que je veux, vraiment, je suis dévasté“. Une affaire qui l’a apparemment affecté, au point qu’il saisisse la justice aujourd’hui en refusant le “tribunal de Twitter” : “Toutes les personnes qui participent à ce harcèlement et à cette diffamation font partie des individus contre j’agirai systématiquement en justice.” Disant accepter qu’on le déteste, mais refuser les atteintes à son honneur et à son intégrité, VodK a déclaré avoir avoir saisi le procureur de la République de Paris pour dénonciation calomnieuse et cyberharcèlement.

About author

Journaliste
Related posts
À la uneSéries Tv

Fiction française : Notre bilan de la saison 2020 - 2021

À la uneFrancePolitique

Un candidat des listes du RN se retire après avoir « infiltré » le parti

À la uneInternational

Un coiffeur pakistanais "allumé" vous coiffe au chalumeau et au hachoir

À la uneMode

La réouverture du Musée Yves Saint Laurent

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux