À la uneFootSport

Leonardo se confie sur la Coupe du Monde

Le Champion du monde 1994 avec le Brésil s’est confié pour Le Monde Magazine. A 44 ans, Leonardo a (presque) tout connu : joueur, entraineur, directeur sportif, dans les plus grands clubs du monde : Milan AC, Paris Saint Germain, Valence, Inter etc.

Pour l’ancien Directeur sportif du PSG, les 11 milliards de dollars investis dans l’organisation du Mondial rendent les inégalités encore plus insupportables pour nombre de Brésiliens. Pour lui, « depuis des mois, tous les problèmes surgissent : les hôpitaux, les autoroutes, les professeurs, les médecins. Je suis incapable de vous dire comment ça va se passer pendant la compétition. »

Pour Leonardo, le football a toujours été une arme pour les hommes politiques du pays : construction du Maracaña dans les années 1950 pour montrer la grandeur du pays, victoire lors de la Coupe du Monde en 1970 au Mexique… Sauf qu’aujourd’hui explique Leonardo, c’est la rue qui utilise l’événement du Mondial pour faire valoir ses intérêts : « le peuple brésilien est toujours énamouré de son équipe mais, à cause de tous ses problèmes, cet amour est caché. La victoire finale est peut-être un peu moins importante et une équipe sent forcément cette distance. La Seleçao a une lourde responsabilité : pour une fois, elle devra se faire aimer par le peuple. Pas le contraire. »

Leonardo s’épanche aussi sur les changements que le football a subit depuis une vingtaine d’années : « Maintenant, les gens veulent des choses plus immédiates, des buts. Un footballeur qui joue vingt ans pour le même club ça n’existe plus. (…) Désormais, l’essentiel est le niveau physique. Prenons Zidane. Il n’était pas le plus costaud, ni le plus rapide, mais il avait le talent pur. Ronaldo, Messi, Ibrahimovic sont des joueurs physiques. »

Quoiqu’il en soit, Leonardo ne s’est pas confié sur son futur au Paris Saint-Germain, lui qui avait décidé de démissionner il y a un an. Il profite de son année sabbatique en attendant qu’un club assez intéressant pour lui se présente. Peut-être que le Brésil sera sacré pour la sixième fois champion du monde. C’est ce qu’espère Leonardo en tout cas.

Dialogues extraits du Monde Magazine

About author

Informer, décrypter, divertir
Related posts
À la uneSéries Tv

Les années coup de cœur : découvrez les premières images du reboot

À la uneActualitéFranceSport

Comment le Covid nous a ramené Benzema …

À la uneMédias

La chaîne France 4 va continuer d'émettre

À la uneFaits DiversFrance

Doc Gynéco condamné à 6 mois de prison avec sursis pour violences conjugales

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux