Depuis que nous sommes enfants, on nous gaves de frangipane. Mais savons nous réellement pourquoi ? D’où vient cette tradition vieille de plusieurs millénaires ?

L’épiphanie nous vient tout droit de ce fameux héritage « judéo-chrétien » de la France. Le terme vient du latin ecclésiastique Epiphania, qui signifie « Apparition ». Il s’agit dans l’Ancien Testament du jour où les rois mages, Melchior, Gaspard et Balthazar sont présentés à Jésus. Mais cette date peut également être, selon les chrétiens d’orient cette fois-ci, la date du baptême de Jésus.

Bien que l’Épiphanie soit un héritage direct du catholicisme, l’origine de la galette des Rois est tout autre. Cette tradition populaire nous vient des fêtes Saturnales de la Rome Antique.

Le soldat qui trouvait la fève tant désirée était nommé « roi » et il pouvait donc commander tout ce qu’il désirait ou alors on prenait un esclave, et il devenait le maitre le temps d’une journée. Cette tradition a perduré et évolué au fil des siècles et s’est superposé à la fête de l’Épiphanie.

La légende veut que depuis le début des Saturnales, on place l’enfant le plus jeune de l’assemblée sous la table. Le maitre des lieus en fait son Phœbus (ou Apollon, Dieu des Augures) pour qu’il distribue la part contenant la fève au hasard.

Au Moyen-Âge, le duc, Louis II de Bourbon, recueille l’enfant le plus pauvre des environs et en fait le roi pour la journée. Il le recouvre de vêtements luxueux et organise une quête pour le roi pauvre.

Durant la Révolution, le révolutionnaire Pierre-Louis Manuel estime que le nom lui-même de « gâteau des rois » est un danger. Mais il ne réussit pas à obtenir son interdiction. La Commune, elle y arrivera de façon temporaire. Le dessert devient alors le gâteau des égalités.

La tradition du roi et de la reine persiste lorsque l’on trouve la fameuse fève. Cette fève était avant une réelle fève, une simple légumineuse. Ce n’est qu’en 1875 que la tradition évolue, on abandonne la légumineuse pour la fève en porcelaine de Saxe.

Aujourd’hui, la tradition perdure mais ne se fait que dans un cadre privé ou enfantin, le roi n’obtient qu’une couronne de carton pour le repas.

La recette de la galette varie énormément en fonction des régions géographiques mais il s’agit toujours d’un gâteau rond en pâte feuilletée, à la frangipane ou encore fourrée aux fruits, pomme ou encore framboise.

Différents sondages réalisés en 2014 estiment qu’entre 95% et 85% des Français consomment ce dessert le jour de l’Épiphanie, sans toujours prêter une attention aux caractères religieux de cet évènement. 

 

Consulter également ; 5 choses à savoir sur le mariage de Meghan Markle et le Prince Harry