À la uneFootSport

Les 3 joueurs portugais dont les Bleus devront se méfier

Ce soir, le Portugal recevra l’Equipe de France au stade de La Luz à Lisbonne. Ce match choc déterminera le leader de la poule A en Ligue des Nations. Avant le match, nous vous proposons de voir quels seront les 3 joueurs dont devront se méfier les Bleus.

Bruno Fernandes, milieu de terrain

7 matchs, 5 buts. Voici les stats de Bruno Fernandes avec les Reds Devils en Premier League. Cette Equipe de France devra faire preuve de méfiance face au patron du milieu de terrain portugais. Le milieu relayeur de Manchester United risque d’être un poison pour les Bleus grâce à sa vision du jeu, sa vista, son jeu de passes, sa capacité à mettre les attaquants en orbite et enfin sa capacité à se montrer décisif. Lorsque ce dernier est délesté des tâches défensives, il est un joueur rayonnant dont l’impact peut clairement changer le cours d’un match. En effet, le box-to-box lusophone est un joueur capable de faire mal à l’adversaire à n’importe quel moment de la rencontre grâce à sa position d’électron libre mais aussi de casser les lignes grâce à des transversales bien senties. Les milieux de terrain français ne devront pas lâcher le Lusitanien d’une semelle car il sait parfaitement profiter des espaces offerts. Il en va de même pour la défense des Bleus. Ces derniers devront être particulièrement vigilants face à l’armada offensive des hommes de Fernando Santos. Joao Felix, Cristiano Ronaldo, Diogo Jota et Bernardo Silva seront des menaces permanentes lors de ce match choc.

En seulement 10 apparitions en Premier League, Bruno Fernandes a été impliqué dans 13 situations de buts (9 buts, 4 passes).
Plus que n’importe quel autre joueur lors de leurs 10 premiers matches à l’extérieur dans la compétition. Voyageur.

Diogo Jota, attaquant

7 buts en 11 matches pour le nouvel attaquant de Liverpool depuis septembre. Depuis son arrivée dans l’équipe de Jurgen Klopp, l’ex-Portista enchaîne les buts et bouscule la hiérarchie au Portugal et à Liverpool. Les Reds n’ont pas hésité à débourser 44 millions d’euros pour l’ex-joueur de Wolverhampton qui avait marqué 7 buts en 34 rencontres de championnat. Le jeune homme de 24 ans est considéré comme le successeur de CR7 par de nombreux observateurs. Depuis septembre, Diogo Jota relève les défis. Après avoir débloqué son compteur but en septembre contre la Croatie, ce dernier enchaîne les buts. En effet, il a inscrit un doublé face à la Suède le mois dernier. En raison de sa forme actuelle en club, il risque d’être un joueur dangereux pour les défenseurs bleus. Malgré son petit gabarit (1,72m), il est redoutable en un contre un et n’hésite pas à faire valoir ses qualités de renard des surfaces. De plus, il n’hésite pas à décrocher afin de participer au jeu et à mettre en avant ses qualités de remiseur. Pep Lijnders, adjoint de Klopp, a indiqué que Jota “était un monstre du pressing” et qu’il “s’acclimaterait facilement à l’effectif des Reds”. Ce dernier a même été élu joueur de la semaine en Ligue des Champions la semaine dernière après sa prestation remarquée face à l’Atalanta. Preuve en est qu’il risque de causer bon nombre de maux de têtes aux hommes de Didier Deschamps.

João Félix, attaquant

Encore un autre jeune joueur talentueux de la Seleção. Cette saison, João Félix s’impose enfin dans l’effectif de Diego Simeone. 7 matches, 5 buts avec l’Atletico Madrid. Après une première saison mitigée en raison du prix de son transfert (127M d’euros) et de ses difficultés à s’adapter au système de jeu d’El Cholo, le jeune attaquant montre un nouveau visage. Plus conquérant, plus sûr de lui, il porte désormais l’attaque des Matelassiers. Cependant, il éprouve encore des difficultés à s’imposer dans le 11 de Fernando Santos. Bien qu’il soit décisif à Madrid, la donne est différente avec sa sélection. Il affiche 1 but et 1 passe décisive en 10 matches avec le Portugal. Bien trop peu pour un joueur qui est présenté comme le futur mais aussi le présent des champions d’Europe en titre. Malgré tout, le natif de Viseu (sud-est de Porto) sera un des nombreux joueurs qu’il faudra surveiller de très près. Son pied droit, sa qualité de dribble et sa qualité de passe font de ce joueur un adversaire coriace qui ne se fera pas prier pour planter des buts ou alors délivrer des caviars.

Crédit photo à la Une : PATRICIA DE MELO MOREIRA – AFP

Related posts
À la uneArt / ExpoCôte d’AzurCulture

Même confinée, la culture continue de vivre à Nice

À la uneSéries Tv

10 répliques cultes de "Le dîner de cons"

À la uneCinémaLittérature

France Télévisions : La Peste d’Albert Camus bientôt adapté

À la uneInsoliteInternational

Pourquoi le ciel est devenu violet dans une ville suédoise ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux