À la uneFootSport

Une victoire aboutie des Bleus face au Portugal

Les Bleus se déplaçaient à Lisbonne pour affronter le Portugal. Ce match était un match crucial pour la première place du groupe A et donc d’un ticket pour le carré final de la Ligue des Nations. Les Bleus l’ont emporté sur le score d’un but à zéro et valide donc son billet dans le Final Four de cette compétition.

Ce samedi, le Portugal recevait les Bleus au Stade de La Luz à Lisbonne. 5ème match entre les deux nations depuis 2014. Ce match était décisif car déterminerait laquelle des deux équipes accèderait au Final 4 de la Ligue des Nations en octobre 2021.

Cette rencontre démarrait sur un round d’observation de la part des deux sélections. Les coéquipiers d’Antoine Griezmann allumaient la mèche en premier avec un tir cadré de Coman à la 10ème qui a forcé Rui Patricio à dégager ce tir en corner. Par la suite, les champions du monde ont pris un léger ascendant sur leurs homologues lusitaniens. En effet, les hommes de Didier Deschamps se créaient de nombreuses occasions (12ème, 17ème, 29ème  et 42ème ) par l’intermédiaire de Martial et Rabiot mais ne se concrétisaient pas en but. Les hommes de Fernando Santos n’étaient pas non plus en reste avec les frappes de Fernandes (17ème) et Ronaldo (44ème). Cette équipe de France ne montrait aucun signe de fébrilité face aux Portugais qui ont tenté d’inquiéter la cage d’Hugo Lloris. La défense n’était pas plus inquiétée que cela et le milieu de terrain a répondu présent grâce à des changements de rythme bien sentis, une couverture impeccable de la défense et à un pressing constant sur le porteur du ballon.

Cette première mi-temps était équilibrée mais les Bleus n’ont pas cédé. Néanmoins, Anthony Martial n’a pas réussi à concrétiser ses nombreuses occasions face à un Rui Patricio impérial sur sa ligne. L’attaquant de Manchester United a clairement souffert d’un déficit de confiance. Sa frustration sur son visage en disait long. Soit il n’ouvrait pas assez son pied, soit sa tête heurtait la barre transversale. Un but aurait récompensé sa volonté et sa disponibilité aperçue dans ces quarante-cinq premières minutes. Mais aussi de débloquer son compteur buts car celui-ci reste figé depuis une rencontre amicale face à l’Italie en septembre 2016. Son seul but en vingt-cinq sélections. Il devra davantage travailler sa finition et réussir à retranscrire ce qu’il fait avec Man. Utd avec les Bleus.

Kanté, le but décisif qui propulse l’Equipe de France au Final 4

Cette seconde période démarrait sur un rythme complètement différent de la première. Celle-ci était plus débridée. Les occasions des deux adversaires parlent pour elles-mêmes. Les premières offensives étaient portugaises avec le tir contré de Bernardo Silva à la 48ème, facilement capté par le gardien de Tottenham. Quelques minutes plus tard, les partenaires de Cristiano Ronaldo ont allumé deux brèches avec Joao Felix qui a déclenché une frappe puissante arrêtée par Lloris (encore) puis une tête de José Fonte qui se heurtait sur le poteau gauche. Les défenseurs français restaient solides malgré les grosses occasions portugaises.

A lire aussi : Les 3 joueurs portugais dont les Bleus devront se méfier

Les Bleus ripostaient par l’intermédiaire de Rabiot, qui a vu son tir arrêté puis relâché par le gardien de Wolverhampton. Kanté a suivi et ne se faisait pas prier pour marquer dans le but vide (53ème). Les coéquipiers de Pogba se montraient souverains face aux assauts de la sélection dirigée par F. Santos. Quant à la défense bleue, elle a complètement muselé l’attaque portugaise malgré quelques frayeurs. Elle montrait aussi quelques signes de fébrilité lors de quelques situations bouillantes mais ne rompaient pas. Le Portugal poussait à la suite du but de Kanté pour revenir au score. Contrairement au match aller le mois dernier, cette partie était beaucoup plus ouverte, moins hachée par des fautes et les deux équipes se rendaient attaques pour attaques.

Après un match amical maussade face à la Finlande, cette équipe de France a montré qu’elle avait les ressources physiques et mentales nécessaires pour vaincre cette équipe portugaise. Cette dernière a été appliquée malgré les grosses occasions côté portugais et les quelques effrois causés par ces derniers. Elle s’est montrée compacte avec des séquences de jeu intéressantes et des joueurs qui pourraient chambouler la hiérarchie instaurée par Deschamps (Kimpembe et Rabiot) dans l’optique de l’Euro 2020 en juin prochain. Les Bleus seront donc dans le carré final de la Ligue des Nations.

Crédit photo à la Une : MANUEL DE ALMEIDA/EPA/Newscom/MaxPPP

Related posts
À la uneArt / ExpoCôte d’AzurCulture

Même confinée, la culture continue de vivre à Nice

À la uneSéries Tv

10 répliques cultes de "Le dîner de cons"

À la uneCinémaLittérature

France Télévisions : La Peste d’Albert Camus bientôt adapté

À la uneInsoliteInternational

Pourquoi le ciel est devenu violet dans une ville suédoise ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux