Recrutement 📰 : VL. recherche son prochain alternant(e) en journalisme ! Envie de nous rejoindre, c'est juste ici

À la uneInternational

Les 5 disparitions d’avions dont le mystère plane toujours

Nombreux sont les avions dont on a perdu la trace. Certains d’entre eux ont été retrouvés après de longues recherches, d’autres sont toujours portés disparus aujourd’hui. Voici cinq disparitions aériennes dont le mystère plane toujours.

Le Boeing 777

Le 8 mars 2014, un des avions de la compagnie aérienne Malaysia Airlines a disparu des radars. Le Boeing 777 effectuait le vol MH370 entre Kuala Lumpur et Pékin. Ce sont 239 passagers et membres d’équipage qui ont péri.

Depuis cette disparition, des débris ont été retrouvés à La Réunion, sur l’île Maurice, à Madagascar et en Afrique. Après avoir évalué plusieurs trajectoires possibles et examiné les restes, la plupart des experts pensent que l’avion s’est écrasé dans la région sud de l’océan Indien. Pourtant, il reste aujourd’hui introuvable et personne ne sait ce qu’il lui est arrivé.

Plusieurs hypothèses sont sur la table. Le suicide du pilote ? Une tentative de détournement ? Selon certaines personnes, le Boeing se serait posé sur une base aérienne avant de redécoller. Florence de Changy, journaliste française qui enquête sur cette disparition depuis sept ans, évoque la piste d’une responsabilité militaire américaine.

Par ailleurs, la Malaisie a dépensé près de 116 millions de dollars pour tenter de retrouver l’avion. Mais elle a finalement renoncé à ses tentatives en mai 2018.

Air France 447

Le 31 mai 2009, le vol Air France 447 décolle de Rio de Janeiro pour Paris. Quelques heures plus tard, Air France intercepte des messages d’erreur et ne peut plus contacter l’appareil. Disparition alors soudaine de l’Airbus A330 au-dessus de l’océan Atlantique.

Il y avait à bord de l’avion 228 personnes, dont 12 membres d’équipage. De plus, aucun appel d’urgence n’a été émis. Ce n’est que plusieurs heures plus tard, lorsque le pilote n’a pas pris contact avec le contrôle aérien, qu’on a compris que l’avion s’était écrasé.

Mais les boîtes noires n’avaient toujours pas été retrouvées, trente jours après l’accident. Comme elles ne transmettent plus de signaux après ce laps de temps, les recherches ont dû être interrompues.

50 corps ont été repêchés dans l’océan, les mois suivants. Il a fallu attendre deux ans pour retrouver les boîtes noires. 104 autres corps ont été retrouvés grâce à une nouvelle recherche par la marine française. Mais les corps des 74 autres passagers sont toujours portés disparus.

Cette catastrophe aérienne est clairement la plus grave pour la compagnie d’Air France. Les causes du crash sont toujours indéterminées. Ce seraient des cristaux de glace qui auraient bouché des tuyaux dans l’appareil, selon des rapports. Ce qui aurait entraîner le dysfonctionnement du pilote automatique. L’avion se serait alors écrasé, le pilote n’aurait pas pu reprendre son contrôle.

Le Boeing 727 en Angola parmi les avions toujours disparus

Le 25 mai 2003, un Boeing 727-223 a été détourné en Angola. Deux versions se contredisent. La version officielle veut que deux hommes soient montés dans l’avion à l’aéroport Quatro de Fevereiro, à Luanda.

Selon la version d’Air & Space Magazine, l’un des deux hommes s’appelait Benjamin Charles Padilla et était pilote et mécanicien navigant américain. L’autre, se nommait John Mikel Mutant et était un mécanicien de République Démocratique du Congo. Les deux hommes étaient employés de l’aéroport. Or, Mutantu n’était pas pilote et Padilla n’avait qu’une licence de pilote privé.

Lorsque le Boeing s’est envolé, les autorités aéroportuaires ont tenté de le contacter, en vain. De plus, il y a eu une désactivation des transpondeurs. Il était par conséquent, impossible de le suivre. Le Boeing s’est dirigé vers l’océan Atlantique et personne ne l’a jamais revu.

Le Boeing 727 transportait dix réservoirs de carburant diesel qu’il devait livrer aux mines de diamants. Moins de deux ans après les attentats terroristes du 11 septembre aux États-Unis, ce mystérieux décollage a provoqué l’ouverture de plusieurs enquêtes. Ce sont le FBI, la CIA, les départements d’État et de la Sécurité intérieure américains qui les ont menées. Les services du renseignement estimaient qu’il pouvait devenir une bombe volante, selon Air & Space Magazine.

Le vol Flying Tiger Line 739

Le 16 mars 1962, le vol Flying Tiger Line 739 disparaît après son ravitaillement à l’Andersen Air Force Base, sur l’île de Guam. Alors qu’il volait vers la Clark Air Base dans les Philippines. Il s’agissait d’un Lockheed Constellation de l’armée américaine. L’avion transportait 93 soldats américains et trois sud-vietnamiens. Les 107 hommes à bord ont été portés disparus et présumés morts.

Cette disparition a donné lieu à l’une des plus grandes recherches aériennes et maritimes dans le Pacifique. Des aéronefs et des navires de l’armée américaine ont survolé près de 80 000 km2 en seulement huit jours.

Aucun débris n’a été retrouvé, alors la Civil Aeronautics Board (CAB) a conclu que l’avion avait explosé en vol. Le vol 739 reste aujourd’hui, le pire accident avec un Lockheed Constellation.

Le Stardust

C’est le 2 août 1947 que le Stardust disparaît. Il s’agissait d’un avion de ligne de la British South American Airways. Il avait décollé de Buenos Aires et avait disparu seulement quelques minutes avant son atterrissage qui devait s’établir à l’aéroport de Santiago. Avant que tout contact avec l’appareil ne soit rompu, son opérateur radio a envoyé à la tour de contrôle de l’aéroport un dernier message : STENDEC. Mais aujourd’hui, personne n’a compris sa signification.

Par ailleurs, ce n’est que cinquante ans plus tard que les débris de l’avion ont été retrouvés. Le moteur ainsi que les corps de neuf personnes sur onze ont été retrouvés près d’un glacier dans les Andes.

A lire aussi : Australie : des billets d’avion pour « nulle part » vendu en 2“30

About author

Journaliste
Related posts
À la uneSéries Tv

Five days at Memorial : où a-t-on déjà vu Robert Pine ?

À la uneSéries Tv

Un si grand soleil : de quel célèbre acteur américain Frédéric van den Driessche est-il la voix française ?

ActualitéInternational

C'était en août 2005... l'ouragan Katrina sur la Nouvelle-Orléans

À la uneMédias

Drag Race France : qui remporte la première édition ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux