À la uneActualitéSanté

Les Antilles, face à une situation sans « commune mesure » avec les autres vagues épidémiques d’après Olivier Véran

Ce jeudi soir depuis le CHU de Martinique, Olivier Véran a dénoncé une situation sanitaire “sans commune mesure” avec les vagues précédentes et relève une hausse des contaminations, des patients de plus en plus jeunes ainsi qu’un taux de vaccination trop faible. 

Une situation sanitaire critique aux Antilles

Malgré le confinement mis en place la semaine dernière en Martinique ainsi qu’en Guadeloupe, la situation sanitaire demeure toujours aussi critique aux Antilles où les hôpitaux sont au bord de la saturation.

Les services de soins critiques, qui traitent les patients les plus gravement touchés, ont compté ce jeudi 1 807 malades. Au total, 9 465 malades du Covid-19 étaient hospitalisés. On constate également 2000 nouveaux cas pour 100 000 habitants ces sept derniers jours.

Aux côtés de Sebastien Lecornu, ministre des Outre-Mer, Olivier Véran a alerté sur la gravité et de la situation sanitaire aux Antilles.

Des patients de plus en plus jeunes 

« On ne ressort pas indemne de la visite de cet hôpital », admet Olivier Véran alertant sur la situation critique des hôpitaux. 

« Les patients sont jeunes, très jeunes. Aux urgences, ils ont 40-50 ans. En réanimation, ils peuvent avoir 20 ou 30 ans », a-t-il ajouter tout en soulignant qu’aucun d’eux n’était vacciné. Il insiste également sur le fait que ces jeunes étaient en bonne santé alertant finalement sur la dangerosité du virus, « ce sont des gens qui il y a quelques jours étaient en bonne santé et aujourd’hui ils sont sur le ventre, intubés, ventilés et dans le coma ».

Renforts et appel à la vaccination dans les Antilles

Pour faire face à ce rebond de la crise sanitaire, Sebastien Lecornu a assuré que les renforts seront « renforcés » aux Antilles. Près de 250 soignants ont déjà été envoyés de métropole pour prêter main fort aux hôpitaux martiniquais et guadeloupéens. Une centaine de lits de réanimation ont été armés en Martinique, plus d’une centaine « le seront en Guadeloupe ».

Plusieurs renforts supplémentaires sont prévus en vue de l’urgence que représente cette flambée épidémique. Des évacuations sanitaires vers la métropole, seront réalisées d’ici la fin de semaine. D’autre part, des « traitements innovants » comme les « anticorps monoclonaux » seront envoyés en Martinique et Guadeloupe, ils permettent de bloquer spécifiquement l’entrée du virus dans les cellules. 

La maire de Paris, Anne Hidalgo, a annoncé ce jeudi avoir débloqué une aide de 100 000 euros pour la Martinique et la Guadeloupe.

Le ministre de la santé a également lancé un appel à la vaccination : « L’heure n’est plus au doute ! », a-t-il assuré, alors qu’une centaine de personnes manifestaient devant l’hôpital, la population antillaise étant assez réticente à la campagne de vaccination. Olivier Véran a tout de même souligné une petite hausse des vaccinations dans ces régions « il y’a eu 18% d’injections en plus lundi et mardi par rapport à la semaine dernière », malgré que le taux de vaccination global reste très bas.

About author

Journaliste
Related posts
À la uneSéries Tv

Avy Marciano quitte Plus belle la vie après 10 ans

À la uneActualitéFrance

Effondrement d'un immeuble à Sanary-sur-Mer : une personne décédée

À la uneFrancePolitique

Valérie Pécresse grimpe fortement dans les sondages après sa désignation par LR

À la uneSéries Tv

Kansas City : Sylvester Stallone héros de la nouvelle série de Paramount+ ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux