À la uneRugbySport

Les bleuets défendront leur titre face à l’Australie

Au terme d’un match maîtrisé, la France a disposé de l’Afrique du Sud (20-7) ce lundi soir à Rosario (Argentine). Pour la seconde année consécutive, les bleuets se qualifient pour la finale et défendront leur titre.

On les avait quitté le regard dans le vide après leur naufrage face à l’Argentine. Ce lundi soir, les bleuets ont donné une leçon d’orgueil. Qualifiés d’extrême justesse après la victoire des “Baby-Boks” sur la Nouvelle-Zélande, ils ont su se reprendre et saisir leur chance contre cette même équipe. En tête durant toute la partie, ils ont su concrétiser leurs temps fort tout en faisant le dos rond sur leurs faibles. Au final, le match référence tant attendu.

Le score large (20-7) ne reflète pas forcément l’énorme combat que se sont livrées les deux formations, quatre vingt minutes durant. Dans le sillage de leur pack très massif, les boks ont tenter d’user physiquement les Français. Résiliants, résistants et avec un coeur énorme, ces derniers ont finalement pris leurs adversaires à leur propre jeu. Supérieure en conquête directe (touche et mêlée) et impériale en défense, la France a mis son adversaire sous l’éteignoir.

Des bleuets supérieurs

Côté individualités, le pack bleuet a répondu présent dans son ensemble, en atteste les grosses performances en mêlée et en touche.Toutefois l’énorme match du Rochelais Haddad mérite d’être souligné. Plaqueur infatigable, poison dans les rucks et précieux balle en main, il a impressionné par son activité. A noté que la seconde ligne Sud Africaine Van Der Mescht-Louw a aussi été au four et au moulin. Derrière, le naufrage de la charnière sudiste dans la première demi-heure a précipité la défaite des baby-boks jusque là invaincus. Au contraire, l’association Coly-Carbonel a parfaitement géré le tempo du match malgré quelques maladresses et touches non-trouvées. La précision face au perche du toulonnais a aussi été précieuse. La paire Delbouis-Martin a énormément travaillé, notamment en phase défensive, et le Toulousain Lebel s’est montré très à l’aise notamment en première période.

🇫🇷🇿🇦 FI-NA-LI-STES !!! L’équipe de #FranceU20 disputera samedi la pour la deuxième fois consécutive la finale du Championnat du Monde ! MAGNIFIQUE les garçons 😍😍😍 !!! 👊🏻👊🏻👊🏻 #FRAAFS #NeFaisonsXV #WorldRugbyU20s pic.twitter.com/pSNtxugwxi— Fédération Française de Rugby (@FFRugby) 17 juin 2019

Jamais véritablement mis en danger, l’équipe de France U20 s’est quand même offert de belles frayeurs. Dans un début de second acte à sens unique, elle a ployée sous les séquence interminables imprimées par les joueurs Sud-Africains. Elle a toutefois su faire front avec une assise défensive retrouvée, n’encaissant aucun point. Pis, Louis Carbonel s’est chargé de transformer une pénalité à l’heure de jeu pour repousser les boks au tableau d’affichage (17-7). Le tournant du match sans aucun doute.

Place maintenant à l’Australie pour ce qui sera une finale U20 inédite. Dans cette compétition longtemps “trustée” pour la Nouvelle-Zélande et l’Angleterre, la France a l’opportunité de conserver son titre. La déroute Argentine oubliée, les Bleuets sont en finale. Rendez-vous samedi soir pour pousser derrière la relève de l’équipe de France!

Related posts
À la uneBrèvesMédias

Miss France 2020 : ce qui vous attend pour l'élection du 14 décembre sur TF1

À la uneActualitéSociétéSociété

Près de 63 000 expulsés en France au cours de l’année

À la uneCinéma

Bob l'éponge, le film : découvrez la bande annonce de Éponge en eaux troubles

À la uneActualitéNon classé

Le salon du made in France vu par ses exposants

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux
Worth reading...
Ras-de-marée rouge et noir au Capitole