Non classéRugbySport

Ras-de-marée rouge et noir au Capitole

Après de très longues années d’attente, le Stade Toulousain a enfin renoué avec son glorieux passé en allant conquérir un vingtième Bouclier de Brennus, samedi 15 juin. La victime ? L’ASM Clermont-Auvergne qui s’est inclinée (24-18) pour la cinquième fois en cinq finales contre sa bête noire toulousaine. Pour l’occasion, Toulouse a vibré avec son équipe le temps d’un week-end. Une belle fête Place du Capitole. Un véritable ras-de-marée Rouge et Noir.

Libération. Retour au plus haut niveau. Avènement d’une nouvelle génération dorée. Après avoir survolé la saison de Top 14, avec plusieurs records à la clé, le Stade Toulousain a confirmé son renouveau en disposant de l’ASM Clermont-Auvergne lors de la finale au Stade de France. Dans le sillage d’une nouvelle génération dorée, le plus grand palmarès de France a conquis un vingtième titre national. Une victoire après un match globalement dominé et maîtrisé. Ainsi, les supporters toulousains, qui se sont déplacés en nombre à Saint-Denis, ont pu faire la fête.

680 kms plus au sud, la place du Capitole a aussi tremblé. Devant l’écran géant installé par la ville, 18000 personnes ont vibré au rythme des actions du stade. Cette foule chauffée à blanc a largement exulté au coup de siffler final. Au son des “TOU-LOU-SAIN” ou des “Qui ne saute pas n’est pas Toulousain”, les fervents suiveurs du club de la ville rose ont savouré ce premier titre depuis 2012. Si la place s’est rapidement vidée pour préparer les festivités du lendemain, les réjouissances dans les rues toulousaines se sont prolongées jusqu’à tard dans la nuit.

Un dimanche de fête au Capitole

Après une courte nuit, Toulouse s’est réveillée. Comme dans un rêve. Ce dimanche, tout un peuple attend le retour de ses héros. Suite aux magnifiques images de célébration de la veille, les toulousains n’attendent qu’une chose : fêter enfin ce vingtième bouclier avec les joueurs victorieux. Le public venu en masse les accueillir à l’aéroport a donné une première indication de la ferveur bouillonnante de supporters trop longtemps privés de succès. Dès 14h, la place du Capitole s’est une nouvelle fois remplie. Sous un soleil de plomb, les Toulousains se sont donnés rendez-vous. Bien que d’abord feutrée, l’ambiance est devenue brulante à quelques encablures de l’arrivée des Mola, Kaino, Kolbe et autres Marchand. Aux chants entonnés de tout coeur se sont succédés des clapping impressionnants.

La ferveur toulousaine Place du Capitole

Finalement, après avoir respecté le traditionnel quart d’heure toulousain, retard d’avion oblige, les champions de France 2019 ont enfin pointé le bout de leur nez. Ou de leur bus en l’occurence. Ainsi sur un bus à impériale spécialement décoré pour l’occasion, les Stadistes ont pénétré sur le Capitole. La foule en délire leur a réservé une ovation digne de ce nom. Dans le sillage d’un Sofiane Guitoune aux anges et d’un Joe Tekori hilare, l’ambiance est encore montée d’un cran. La folie a gagné le Capitole pour un moment d’éternité. Au milieu des joueurs et de l’encadrement technique, Bigflo et Oli ont pris la parole pour demander “dix secondes de bordel”… qui dureront bien plus. Le précieux Brennus passant de mains en mains, tout ce petit monde a ensuite délaissé le bus pour mieux gagner les balcons du Capitole. De là, Dupont et compagnie ont continué de savourer le moment avec une foule décidément infatigable. Au final, une très belle fête au Capitole.

Définitivement deux jours à part dans la Ville Rose.

https://vl-media.fr/bordeaux-rugby-et-pop-culture-pour-le-week-end-de-la-pentecote/

Related posts
100% Ligue 1EmissionsNon classé

Ludovic Obraniak dans 100% Ligue 1 #11 S04

Cizaire PalaceEmissionsNon classé

Cizaire Palace #45

Art / ExpoCinémaCultureNon classé

Pessac et les armes miraculeuses de la mémoire au FIFHP

CinémaCultureNon classé

Jojo Rabbit : s'attaquer à l'absurdité de la haine grâce à l'innocence du rire

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux
Worth reading...
Opération séduction pour Tours