À la uneActualitéFootSport

Les grands moments de l'equipe de France en Coupe du monde

L’équipe de France de football débutera sa Coupe du monde dimanche à 20 heures en France, en affrontant l’équipe du Honduras. A l’aube du premier match de cette treizième participation de la France dans la compétition, Radio VL vous propose un retour sur les plus grands moments de l’histoire des Bleus.

France-RFA 1982

Le France-RFA de 1982 restera incontestablement comme l’un des plus grands moments de l’équipe de France. Ce 8 juillet 1982 à Séville est définitivement rentré dans la légende et suscite encore beaucoup d’émotions aujourd’hui. Pour beaucoup de supporters français ce match est considéré comme le plus beau de la France. Il faut dire que le scénario et la dramatique offerts par les hommes de Michel Hidalgo, ont livré un spectacle extraordinaire. La fin du temps réglementaire laisse les deux équipes sur un score nul, d’un but de part et d’autre. Les joueurs sont donc contraint de jouer une prolongation. La France prendra rapidement l’avantage grâce à une réalisation de Marius Trésor à la 92e minute. 6 minutes plus tard les Bleus enfonceront le clou avec un but d’Alain Giresse. A cet instant, les français pensent tenir leur qualification pour la finale. Mais c’était sans compter une remontée des allemands. Dès la 102e minute, K-H.Rummenigge réduit l’écart pour la RFA. L’inévitable survient à la 108e minute avec l’égalisation sur un but signé K.Fischer. La France s’inclinera finalement à l’issue de la séance de tirs au but. Mais ce qui reste dans toutes les mémoires est bien sûr la grave faute dans la surface de réparation, du portier allemand H.Schumacher sur Patrick Battiston, souvent qualifiée « d’attentat » par les fans de ballon rond. Violemment percuté, le français sortira inconscient sur civière. L’arbitre ne pénalisera pas le portier allemand, alors qu’aux yeux de tous un pénalty et une exclusion du gardien s’imposaient, ce qui constitue l’un des plus grand scandale arbitral.

Plus tard, Michel Platini déclarera sur ce match : « Aucun film au monde, aucune pièce ne saurait transmettre autant de courants contradictoires, autant d’émotions que la demi-finale perdue de Séville. » Le journaliste Pierre Louis Basse, auteur de Séville 82 soulignera : « Séville est à part. Moi, je le range définitivement dans le musée imaginaire du football. Dans cinquante ans, les enfants s’en donneront encore à cœur joie. Ils se bousculeront devant les images, afin d’observer ce qu’une défaite peut avoir de grandiose lorsque le champ de bataille est à la hauteur […]. D’une certaine façon, Séville n’est même plus un rendez-vous manqué. C’est un combat figé dans l’histoire du sport ».

France-Brésil 1986

Quatre ans plus tard, l’équipe de France et son carré magique (Tiganna-Giresse-Platini-Fernandez) rejoindra une nouvelle fois les demi-finales. Vainqueur de la coupe d’Europe organisée deux ans plus tôt en France, les français figurent parmi les favoris de la compétition ; en quart de finale, ils rencontrent un autre favori de cette Coupe du monde qui se déroule au Mexique, le Brésil. Dans ce match, les deux équipes devront se livrer une dernière bataille aux tirs au but. Careca avait ouvert le score pour le Brésil (17e). Michel Platini avait égalisé pour les bleus à la quarantième minute. On se souviendra de Luis Fernandez qui tire le dernier tir au but pour l’équipe de France et offre la qualification française en demi-finale.

 

France 98

On ne peut pas passer à côté. L’histoire de l’équipe de France restera à jamais marquée par le titre, remporter sur ses terres, le 12 Juillet 1998 dans l’enceinte du Stade-de-France, flambant neuf. De cette compétition, on retiendra évidemment le “1,2 et 3 – 0” en finale contre le Brésil. Mais c’est aussi les deux buts de Lilian Thuram en demi-finale contre la Croatie, ou encore la victoire aux tirs au but contre l’Italie en quart de finale. 98 s’est aussi la naissance d’une star : Zinedine Zidane, auteur des deux premiers buts sur corner en première mi-temps lors de la finale.

Coupe du monde 2006

La Coupe du monde de 2006 en Allemagne sera plus que jamais, celle de Zinedine Zidane. Alors que beaucoup de journalistes étrangers l’avaient mis avant l’heure sur la touche. Durant les phases finales, Zizou se montrera impérial, notamment contre l’Espagne mais surtout en quart de finale contre le Brésil, où il réalisera le match que l’on peut considérer comme le plus beau de sa carrière, tant il se montre habile avec le ballon et porte son équipe du début à la fin de la rencontre, remportée 1 but à 0 par la France. Un but sur corner frappé tiré par Zizou et conclu par Thierry Henry.

La finale de la compétition qui oppose la France et L’Italie restera à jamais graver dans l’histoire de la Coupe du monde et des Bleus. Zizou s’illustrera en faisant une panenka sur le pénalty qui donnera l’avantage à la France. Mais on retiendra surtout le coup de boule de numéro 10 français sur l’italien Marco Materazzi. Alors que les italiens étaient revenu au score et que le match se poursuivait aux prolongations, Zizou écopa d’un carton rouge puis sera envoyé à la retraite prématurément.

Afrique du Sud 2010

L’histoire c’est aussi des moments douloureux. Le mondial de l’Afrique du sud est la page la plus sombre de l’équipe de France. Elle ne se qualifiera pas pour les phases de poule ; mais pire, elle se ridiculisera devant le monde entier. Au lendemain de la défaite des bleus contre le Mexique (2-0), le quotidien l’Equipe titre en une « vas te faire enculer, fils de pute ». Tels sont les mots qu’auraient prononcé Nicolas Anelka au sélectionneur Raymond Domenech. L’attaquant français sera exclu de l’équipe par la fédération française. Le 20 Juin 2010, les bleus refuseront de s’entraîner, pour contester cette exclusion. Le capitaine Patrice Evra et Domenech s’étaient même disputés. Le sélectionneur est lâché par ses joueurs devant le public qui était venu assisté à l’entrainement. Deux jours plus tard, après cette fameuse “affaire Knysna” les Bleus perdront leur match contre l’Afrique du Sud. Le monde retiendra également la scène entre Domenech et Perreira (sélectionneur de l’Afrique du Sud en 2010), le moment où l’ex sélectionneur français refuse de lui serrer la main.

About author

Informer, décrypter, divertir
Related posts
À la uneInsoliteInternational

Le terrible château de Dracula devient centre de vaccination

À la uneFaits DiversFrance

Val-de-Marne : une adolescente de 17 ans tuée par un mineur

À la uneFrance

Double-meurtre dans les Cévennes : le suspect s’est rendu

À la uneInternational

Covid-19 : un vaccin pourrait être efficace contre toutes les formes de Covid-19

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux