Dans une interview accordée à Télé-Loisirs qui paraitra ce lundi 17 septembre, Léa Salamé revient sur la démission surprise de Nicolas Hulot au micro de la matinale qu’elle partage avec Nicolas Demorand. L’enthousiasme des ces derniers suite à cette annonce a en effet suscité beaucoup de réactions…

Il y a d’abord eu un moment de radio unique, un « moment de grâce » dit Léa Salamé. Le 28 août dernier, Nicolas Hulot, alors ministre de l’écologie, a démissionné en direct au micro de la matinale de France Inter, provoquant la surprise de Léa Salamé et Nicolas Demorand. Dans une vidéo mise en ligne par France Inter dès le lendemain, les deux journalistes livrent leurs réactions, à chaud, sur cette interview hors du commun. Léa Salamé parle de ce moment comme l’un « des plus forts de sa carrière ».

« Pas sûr que je le refasse, si c’était à refaire »

Pointés du doigt, on reproche aux deux journalistes d’en faire « trop ». Léa Salamé confesse : « Ça m’a valu des quolibets et d’être chambrée par mes amis, c’est vrai. Pas sûr que je le refasse, si c’était à refaire. Maintenant, il faut remettre les choses dans leur contexte. Nous sortons de cette interview un peu abasourdis. Le service Web de France Inter nous demande une petite réaction à chaud. Sans doute eût-il été effectivement plus judicieux d’attendre… ».

À lire aussi : Daniel Cohn-Bendit refuse le ministère de l’écologie « d’un commun accord » avec Macron

« Vous êtes sérieux, là ? »

Sur sa première réaction – « Vous êtes sérieux, là ? » – elle aussi très commentée, Léa Salamé se justifie : « Je suis une Méditerranéenne qui parle avec les mains, une expressive pas toujours sous contrôle, qui peut vite avoir la gorge serrée et la larme prête à couler. Quand les Français entendent Nicolas Hulot annoncer en direct qu’il démissionne, plus d’un se dit : « Wouah, il est sérieux, là ? ». Moi, je le dis à l’antenne ! ». Les réactions spontanées sont sa marque de fabrique, en voilà un teaser…