À la uneActualitéEconomieFranceRégionsSociété

L’État n’a plus la main sur les autoroutes

Les tarifs des autoroutes augmentent aujourd’hui. Une hausse de 1,8 à 1,9 % contre laquelle le gouvernement ne peut rien faire.

C’est dans les années cinquante que la France commence à construire ses autoroutes. Mais les coûts d’entretiens deviennent très vite trop chers et l’État se demande s’il faut les confier à des sociétés privées. Ce n’est que 50 ans plus tard que le gouvernement de Jean-Pierre Raffarin décide de ne pas privatiser les autoroutes.

L’ancien Premier ministre s’est confié sur ce choix à la caméra de France 2 en déclarant « Il allait nous manquer ce revenu annuel que procurent les autoroutes quand l’État en ait propriétaire et qui permet d’entretenir les routes, voilà pourquoi je n’ai pas pris cette décision. »

L’après Jean-Pierre Raffarin

Le successeur de l’ancien Premier ministre, Dominique de Villepin décide quant à lui de privatiser les autoroutes pour désendetter l’État qui est rentré dans un profond gouffre financier. Cette privatisation a rapporté, à l’époque, 14,8 milliards d’euros. Une opération qui s’est révélée être catastrophique pour l’État et les usagers qui ont vu les prix des péages s’envoler.

Aujourd’hui, même au cabinet d’Elisabeth Borne au ministère des Transports, on admet que « les contrats de concession ont été conclus de telle façon qu’ils sont très contraignants et très défavorables aux intérêts de l’État ».

Les péages, la cible des Gilets jaunes

Les péages deviennent de plus en plus chers et cette augmentation a un impact direct sur la consommation des ménages. C’est pourquoi, ces endroits deviennent les principaux points de rassemblements des Gilets jaunes qui ont laissé passer les automobilistes gratuitement.

La hausse de leurs tarifs a été sans répit, y compris pendant et après la dure crise économique de 2008 qui s’est traduite par une baisse du PIB et une forte hausse du chômage en France.

De combien augmente votre trajet ?

L’une des autoroutes les plus chères de France est celle qui relie Rouen et Tours. Entre 2011 et 2018 les tarifs du péage ont augmenté de 34,06 %. Cela représente une hausse de plus de 9,40 euros. Une augmentation qui devient de plus en plus en importante pour les ménages qui doivent faire des concessions pour pouvoir payer le péage le matin et le soir en rentrant du travail.

Une réduction pour les habitués

En vue de la hausse des péages, les concessionnaires des autoroutes vont mettre en place un abonnement donnant droit à une réduction tarifaire de 30 % pour les personnes faisant chaque mois dix allers-retours et plus sur le territoire français et sur le même tronçon. Les salariés utilisant leurs propres voitures pour se rendre au travail sont également concernés.

Related posts
À la uneFranceInternational

Escalade des tensions Franco-Turques après la publication d'une caricature d'Erdogan

À la uneEmissionsLes Prolongations

Les Prolongations #61

À la uneMédias

Eurovision Junior : "Move the world" le 29 novembre 17h sur France 2

À la uneCultureFranceLittérature

Alain Rey, figure mythique du dictionnaire "Le Robert" est mort

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux