CinémaLa Loi des SériesSéries Tv

L’Horreur selon Marco Beltrami | Seriefonia 4×03

A l’approche des fêtes d’Halloween et du retour annoncé de Scream, on évoque cette semaine l’horreur selon le compositeur Marco Beltrami.

[Extrait Sonore « Scream »]

[« SérieFonia : Season IV : Opening Credits » – Jerôme Marie]

[« Fear Street, Part One : 1994 – Main Titles » – Marco Beltrami & Marcus Trumpp]

C’était LA bonne surprise de l’été : une petite trilogie horrifique débarquée sur Netflix sans réellement crier gare, mais qui aura su prendre tous les afficionados du cinéma et de la télé de genre à « hérisse-poils » en les propulsant dans trois époques différentes mais pourtant étroitement liées… 1994, 1978 et… 1666 : telles sont les trois années maudites des trois parties de Fear Street, réalisées par Leigh Janiak et mises en musique par Marco Beltrami…

[« Fear Street, Part Two – Sisters » – Marco Beltrami & Brandon Roberts]

Alors, certes, il n’était pas tout seul. Partageant les partitions avec Marcus Trumpp sur les volets 1 et 3, avec Brandon Roberts sur le deuxième, ainsi qu’avec Anna Drubich, également invitée sur le troisième. Et ce qui frappe en écoutant ces trois albums, c’est que… 1 : oui, il est encore possible de faire de la musique de film horrifique qui se veuille à la fois mélodique et thématique, en plus de proposer un environnement sonore extrêmement recherché et, pour le coup, particulièrement frais.  Et 2 : oui aussi, on peut le faire en embrassant totalement l’héritage de ses pairs, comme vous venez de l’entendre grâce à cet extrait de Feart Street, Part Two, qui lorgne clairement du côté d’un bon p’tit La Malédiction 2 de Jerry Goldsmith… Normal : Marco Beltrami est un « enfant de Goldsmith »… Si ce n’est génétiquement, au moins artistiquement. Puisque l’illustre compositeur des Gremlins et autres Momie et Aventure Intérieure n’était autre que son Professeur lorsqu’il il étudiait la composition à l’USC Thornton School of Music de Los Angeles. Y a pire comme formation… Mais oublions La Malédiction pour le moment et revenons-en à ce pourquoi vous connaissez toutes et tous le travail de Marco Beltrami…   

[« Scream – The Game Begins » – Marco Beltrami]

1996 : après avoir déjà offert au monde de l’horreur l’un de ses plus fervent ambassadeur-slasher grâce aux Griffes de la Nuit en 1984, le réalisateur Wes Craven récidive avec Scream. LE film d’horreur où les codes-mêmes des films d’horreur deviennent l’essence du renouveau des films d’horreur. En brisant habilement le quatrième mur, et en changeant d’assassin(s) à chaque métrage, il a su donner vie à une nouvelle franchise à jamais encrée dans l’Histoire du cinéma fantastique, dont le cinquième chapitre arrivera justement sur les écrans en tout début d’année prochaine. 5 films, donc 4 mis en musique par Beltrami, ainsi qu’une série télé : la saga Scream ne semble pas prête à se faire oublier ! Et c’est tant mieux… Surtout en cette douce et enivrante période d’Halloween…  

[« Scream 4 – I Got it Right » – Marco Beltrami]

Ça, c’était un p’tit bout du 4… à noter que pour le 5, Marco Beltrami passera le flambeau à Brian Tyler… Alors, bien sûr, j’avais initialement prévu de programmer ce numéro la semaine prochaine, histoire d’être au plus près des fêtes d’Halloween… Sauf que, sauf que… la semaine, ça sera en fait la 100è de SérieFonia sous son incarnation pastille ! Et que, pour l’occasion, je vous prépare quelque chose de spécial… N’empêche qu’entre l’arrivée du nouveau Scream, de la série télé dérivée de Souviens-toi l’été dernier et de Fear Street cet été, l’horreur façon nineties reste plus que jamais d’actualité. Et Satan sait que Marco Beltrami a connu son lot d’horreur au sein de sa disco-filmographie ! Car on ne lui doit pas que les 4 premiers Scream… Loin de là… La preuve, tout de suite après le premier volet, il enchaine avec le Mimic de Guillermo Del Toro, qu’il retrouvera d’ailleurs par la suite sur Blade II et Hellboy…

[« Mimic – Bug Killer » – Marco Beltrami]

Il n’a que quelques premiers films derrière lui lorsqu’il compose Mimic. Et il ne fait aucun doute que c’est son travail sur Scream qui lui a valu d’être engagé… D’ailleurs, c’est par le biais du thriller qu’il a fait ses premiers pas dans l’industrie… grâce au Death Match de Joe Coppoletta, en 1994. Après Scream 2 la même année que Mimic, c’est à présent au tour de Robert Rodriguez de l’approcher pour mettre en musique son surprenant The Faculty, qui reste un p’tit modèle du genre en termes de brassage des styles, à mi-chemin entre horreur et science-fiction, le tout à travers une approche bien déjantée… que Beltrami a su embrasser avec volupté…

[« The Faculty – Alien at Heart» – Marco Beltrami]

Le plus drôle, c’est que lorsque je l’ai interviewé pour la première fois, c’était pour l’un de mes coups de cœurs absolus, et ce de toutes décennies confondues : I Am Dina d’Ole Bornedal. C’était en 2002 et bien que dramatique, le film ne comportait à proprement parler absolument rein d’horrifique. Plus d’un an de travail… et l’espoir de s’émanciper un peu du genre qui le retient « prisonnier » depuis déjà si longtemps. Manque de chance : le film, bien que magnifique, est un échec cuisant et ne sort même pas aux Etats-Unis. A l’époque, le compositeur qualifiait son étiquette de musicien horrifique « d’improbable » ! Dans la mesure où, en tant que spectateur, il n’aime, en fait, pas tous ces films à faire peur… et éprouve même quelques difficultés à les regarder ! Manque de bol, à quelques belles exceptions près, il les aura quand même bien enchainées…

[« Resident Evil – Fearful is no Word for It » – Marco Beltrami]

Tantôt avec punch et hardiesse, comme ici sur le premier Resident Evil. Tantôt avec une douceur… éphémère, comme pour Cursed, également de Wes Craven en 2005.

[« Cursed – Ellie’s Dream, Part 2 » – Marco Beltrami]

Wes Craven, qu’il retrouve encore et toujours entre deux Scream, avec Red Eye… à ne pas confondre avec The Eye de David Moreau et Xavier Palud, sorti en 2008…

[« The Eye – Main Titles » – Marco Beltrami]

Côté remake de grands classiques horrifiques, je ne vous rediffuserais pas d’extrait de sa Malédiction (revisitée en 2006 par John Moore) puisque j’avais déjà consacré un SérieFonia entièrement dédié à la franchise lors de notre première saison… En revanche, c’est également Marco Beltrami qui a eu la lourde tache de passer après Pino Donaggio pour la nouvelle version de Carrie en 2013…

[« Carrie – Main Title » – Marco Beltrami]

Ou encore après John Carpent… heu… Ennio Morricone pour The Thing en 2011…

[« The Thing – Meeting of the Minds » – Marco Beltrami]

Mais comme le prouvent les Fear Street, Marco Beltrami reste avant tout un musicien qui aime collaborer. Notamment avec Buck Sanders, qui devient son assistant à compter de 1997. Après plusieurs bandes originales signées sous son seul nom, il invite ce dernier à co-écrire certaines partitions à parts égales à partir du film Max Payne, toujours de John Moore. Ensemble, ils œuvrent également sur The Hurt Locker de Kathryn Bigelow en 2009… ou encore sur Don’t be Afraid of the Dark de Troy Nixey l’année suivante…

[« Don’t be Afraid of the Dark – Sally’s Lullaby » – Marco Beltrami & Buck Sanders]

En marge de toutes ces productions horrifiques, vous pouvez également le retrouver aux génériques de Terminator 3, The Crow : Salvation, I Robot, Underworld : Evolution, Die Hard 4 & 5, The Woman in Black, Gods of Egypt, Logan, ou encore les deux volets de A Quiet Place… Mais en ce moment même, c’est dans les salles qui jouent Venom 2 : Let There Be Carnage que vous pouvez entendre vibrer sa musique…

[« Venom, Let There Be Carnage – Carnage Unleashed » – Marco Beltrami]

Avant de vous donner rendez-vous la semaine prochaine pour la 100ème qui, pour l’occasion, ne durera justement pas moins de 100 minutes, je vous propose de conclure ce ride de train fantôme Beltramien sur un morceau justement typique du style pour lequel je suis tombé en admiration en écoutant, un beau jour, I Am Dina… Sauf que là, c’est pour Fear Street, Part 3… Un peu comme si Dina s’était réincarnée en sorcière en l’an 1666… Il partage donc les crédits de cette troisième et dernière déclinaison musicale avec Anna Drubich et Marcus Trumpp… Trumpp avec qui il avait d’ailleurs déjà collaboré sur le biopic de Mesrine en 2008. Je vous quitte la-dessus, en vous souhaitant un bien bon & terrifiant Halloween en avance… et à très vite pour la 100ème !

[« Fear Street, Part Three – Reflexion » – Marco Beltrami, Marcus Trumpp & Anna Drubich]

Pour écouter nos émissions sur Deezer, ça se passe ici
Dispos aussi sur Apple Podcast et Podcast Addict
Pour rejoindre le Twitter de La loi des séries, ça se passe ici
Pour rejoindre la page Facebook de La loi des séries, ça se passe ici

About author

Journaliste spécialiste des musiques de films et de séries sur VL
Related posts
MédiasSéries Tv

Dorothée et les Récréamis "Le Jardin des chansons" disponible dans un coffret 5 CD

À la uneSéries Tv

Culte | On a revu ... Damages, puzzle judiciaire avec Glenn Close

À la uneMédiasSéries Tv

Coline Serreau, Présidente du Jury Fiction du Festival de Luchon

À la uneSéries Tv

On a vu pour vous... Mr Inbetween, la vie compliquée d'un tueur à gages

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux