ActualitéCinémaMusique

Libérée, délivrée : comment la chanson de La Reine des neiges est devenue un tube ? 

Image du clip Libérée, Délivrée avec Elsa. ©Disney

Libérée, délivrée, il suffit de ces deux mots pour l’avoir en tête. Dix ans après, ses paroles sont toujours au sommet du classement des chansons Disney.

Elle peut être autant un plaisir pour les enfants qu’une fatigue pour les parents. Libérée, délivrée a fêté ses 10 ans, le 20 novembre dernier. Depuis sa sortie en 2013, La Reine des neiges a captivé les cœurs du monde entier, élevant Disney à de nouveaux sommets. Au cœur de ce phénomène se trouve une chanson emblématique, Libérée, délivrée, qui est devenu un véritable tube.

YouTube video

Un changement total du scénario

Le scénario de La Reine des neiges a subi plusieurs révisions. À l’origine, selon le conte d’Hans Christian Andersen, Elsa est l’antagoniste de l’histoire. Et le personnage principal est Anna, une jeune paysanne, elle n’a alors aucun lien de parenté avec Elsa. Les prémices de l’adaptation de Disney prévoyaient de garder cette même trame. Mais au final, le film sortie en 2013 n’a rien à voir avec le récit original. Les réalisateurs, Chris Buck et Jennifer Lee, ont décidé d’un scénario complètement différent et Libérée, délivrée en est une des raison principales.

Au départ, les compositeurs Robert Lopez et Kristen Anderson-Lopez devaient créer une chanson pour Elsa, l’antagoniste du film. Cependant, ils ont été inspirés d’une manière inattendue. La chanson Libérée, délivrée a émergé en inspiration de l’histoire de cette femme condamnée à errer dans un palais de glace. Ce morceau n’est pas vraiment une musique que l’on associerait aux « méchants » de Disney. Lorsque les réalisateurs du film, ont entendu cette chanson, ils ont réalisé que l’histoire devait être réécrite pour mieux correspondre au message d’émancipation de Libérée, délivrée. Par conséquent, ils ont décidé de redéfinir son rôle pour créer l’histoire que l’on connaît aujourd’hui.

Les cœurs conquis

Grâce au succès du film, la chanson Libérée, délivrée s’est immiscée parmi les tubes de Disney. Le tube fait désormais partie des classiques comme « Il en faut peu pour être heureux » du Livre de la jungle ou encore « Sous l’océan » de La Petite Sirène.

L’adaptation française de Libérée, délivrée a été interprétée par Anaïs Delva. Dans un entretien pour 20 minutes, elle a déclaré être heureuse d’avoir participé au film. Cependant, elle a ajouté, « Ce qui a été frustrant, au début, c’était d’être vue comme une chanteuse alors que je suis comédienne à l’origine. La chanson a eu tellement d’impact qu’on oubliait que je faisais aussi le personnage d’Elsa« . Mais la comédienne note tout de même le succès du morceau. « Ce qui est bien, c’est que cette chanson a fait son chemin en dix ans, et maintenant elle appartient à tous. Tout le monde la connaît et Libérée, délivrée est devenue une expression en soi » affirme Anaïs Delva.

YouTube video

Sur les plateformes, le morceau comptabilise des millions d’écoutes. Le clip YouTube enregistre, 3,2 milliards de vues pour la version originale, Let it Go et 452 millions de vues pour la version française. Dès 2014, elle se hisse dans le top 10 du Billboard Hot 100. Et la même année, c’est le neuvième titre le plus vendu aux État-Unis avec 3,37 millions d’exemplaires. Dans le monde, elle occupe la première place avec 10,9 millions de ventes.

« Libérée, délivrée » n’a pas seulement conquis les cœurs, mais aussi les critiques. En 2014, la chanson a remporté l’Oscar de la meilleure chanson originale. Elle obtient également le Grammy Award 2015 de la meilleure chanson écrite pour un média visuel, ajoutant une reconnaissance officielle à son impressionnante liste d’exploits.

About author

Journaliste
Related posts
ActualitéSociété

3 successions de stars qui se terminent mal

À la uneCinéma

EN DIRECT | César 2024 : Suivez la cérémonie des Césars 2024

ActualitéFranceMédias

Qui est Keiona, la drag queen candidate de Danse avec les stars ?

ActualitéSéries Tv

On a revu le pilote ... de Tonnerre Mécanique (1985)

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux