Covid19: Emmanuel Macron se prononcera lundi à 20h. Prolongation du confinement au-delà du 15 avril. Le point sur l'évolution de l'épidémie.

À la uneActualitéFootSport

Ligue 1 : le PSG assure l’essentiel à Lorient, l’OL poursuit son festival face à Toulouse

Après chaque week-end, la rédaction de Radio VL revient sur le meilleur de la Ligue 1 à commencer par le bref succès du PSG à Lorient en clôture de cette 29e journée de championnat.

Suite à la piètre prestation proposée par les Parisiens mercredi à Barcelone (1-6), les supporters du PSG attendaient une révolte de leur équipe en championnat. Si le déplacement du club francilien à Lorient ne s’est pas conclu par un large succès face à la lanterne rouge, les joueurs d’Unai Emery ont assuré l’essentiel en l’emportant (2-1). Le technicien espagnol a quasiment aligné le même onze de départ que lors de la tragique soirée parisienne en Catalogne, seuls Verratti (suspendu), Matuidi et Lucas (blessés) manquaient à l’appel.

Les Parisiens, pas encore remis de leur revers à Barcelone, se sont imposés dans la douleur à Lorient (1-2). (LOIC VENANCE / AFP)

 

Les Parisiens se sont imposés sans briller au stade du Moustoir ce dimanche. Ces derniers ont même parfois fait preuve de fébrilité, comme marqués par leur naufrage face au Barça à l’image de la première alerte lancée par une frappe de Wakaso (6e). Les Merlus, qui ont tenu durant près d’une demi-heure, ont encaissé le premier but d’une déviation de Cavani au premier poteau sur un corner frappé par Di Maria (28e). La possession a alors davantage tourné en faveur des Parisiens (57 %) et calmé le rythme de la rencontre.

Au retour des vestiaires, le jeune Christopher Nkunku (19 ans) a signé son premier but en Ligue 1 d’une frappe des vingt-cinq mètres (52e). Le club breton s’est ensuite relancé grâce à la réduction du score de Mickaël Ciani de la tête sur un corner adressé par Marveaux (68e). Sans pour autant être réellement mis en danger, Paris s’est montré moins serein après le but lorientais. Le club de la capitale assure donc le minimum et reste à trois points de Monaco tandis que les espoirs semblent vains pour Lorient en bas de classement (20e)

L’OL fait le plein de confiance à Toulouse

Trois jours après sa victoire face à l’AS Roma en Ligue Europa, l’Olympique lyonnais a largement dominé Toulouse au Parc OL ce dimanche (4-0). L’OL signe ainsi sa septième victoire consécutive toutes compétitions confondues. L’occasion pour les joueurs de Bruno Genesio de faire le plein de confiance avant son déplacement en Italie jeudi prochain. Bousculés en première période, les Lyonnais se sont offerts un but d’avance à la pause avant de dérouler dans le second acte.

Christophe Jallet et Memphis Depay se sont montrés décisifs lors du large succès lyonnais face à Toulouse (4-0). (AFP)

 

La première opportunité rhodanienne est venue de Memphis Depay de la tête (2e) avant que le TFC ne touche le poteau de Lopes sur une frappe d’Andy Delort (7e). Les Toulousains se sont une seconde fois heurtés au montant lyonnais après que le ballon piqué de Corentin Jean a trouvé la transversale (22e). Pourtant souvent alertés par une équipe toulousaine de plus en plus dominatrice, les Gones ont ouvert le score par l’intermédiaire de Christophe Jallet (36e). Excentré depuis son côté droit, le latéral rhodanien trouvé le chemin des filets après avoir armé une frappe puissante sous la barre d’Alban Lafont.

Le sublime but de Memphis Depay

Auteur d’un bel enchaînement conclu par une reprise du gauche, Nabil Fekir a manqué le cadre de quelques centimètres avant la pause (40e). Les buts se sont ensuite enchaînés pour Lyon en seconde période. Maxwell Cornet a fait le break au retour des vestiaires (47e) avant que Depay n’alourdisse le score sur une passe décisive de Jallet (53e).

Après avoir manqué le cadre sur un nouveau service de l’ancien parisien, l’attaquant néerlandais s’est offert un doublé couronné d’un sublime but en fin de match. Alors que Lafont semblait trop avancé devant sa ligne du but, le Batave a fait preuve de lucidité en adressant un lob de quarante-cinq mètres à destination de la cage toulousaine. L’OL conforte sa 4e position à l’issue de ce large succès tandis que le Téfécé chute à la 11e place.

Monaco maintient le rythme face à Bordeaux

L’ASM s’est logiquement imposé lors de la réception de Bordeaux au stade Louis II (2-1). Longtemps tenus en échec par un bloc bordelais bien en place défensivement, les Monégasques ont tardé à ouvrir le score en deuxième période. Bien que le club de la principauté ait eu la possession du ballon, les joueurs de Leonardo Jardim ont manqué d’efficacité pour inquiéter le onze Marine et Blanc. Sur une de ses seules occasions, le FCGB a même bien failli prendre l’avantage sur une tête de Gaëtan Laborde avant la pause (44e). Mais, récompensé de sa domination, le leader monégasque a fini par confirmer son statut dans le second acte.

Monaco tient le PSG à distance suite à sa nouvelle victoire face à Bordeaux (2-1). (Panoramic)

 

Le jeune tricolore Kylian Mbappé a d’abord inscrit le premier but, bénéficiant de l’une des rares inattentions girondines suite à une remise de Falcao vers le point de penalty (68e). João Mouinho, servi par Bernardo Silva depuis le côté gauche, a ensuite doublé la mise d’une magnifique frappe dans la lucarne opposée de Carrasso. Ce but sensationnel a permis à Monaco de se mettre à l’abri à un quart d’heure du terme (74e).

L’ASM s’est fait peur après l’erreur de Subasic

Rentré en jeu depuis seulement quelques minutes, Diego Rolan a réduit le score en faveur du club aquitain suite à une erreur de Subasic en fin de match (84e). L’attaquant uruguayen s’est montré opportuniste en subtilisant le ballon dans les pieds du gardien monégasque avant de l’emmener au fond des filets. Le score en est finalement resté à 2-1 et permet à l’ASM de conserver sa première place devant le PSG, tandis que Bordeaux descend à la 6e place, devancé par l’OM.

Nice tenu en échec par Caen à l’Allianz Riviera

L’OGC Nice a été tenu en échec lors de la réception de Caen vendredi (2-2). Les joueurs de Lucien Favre, longtemps menés au score, ont égalisé en fin de rencontre à l’aide de réalisations signées Balotelli (71e) et Donis (77e). Ces derniers seront en plus privés des services de Wylan Cyprien jusqu’à la fin de la saison, victime d’une rupture du ligament croisé antérieur après une mauvaise réception au niveau du genou.

La partie semblait déjà mal engagée pour les Aiglons d’abord alertés par une grosse occasion de la tête de Da Silva (11e) avant l’ouverture du score de Santini pour Caen (36e). L’attaquant croate a pris le meilleur sur Dante avant d’ajuster une tête sur un centre de Vincent Bessat depuis le côté gauche. Le Gym n’est pas parvenu à trouver la faille dans le bloc normand et s’est même fait punir une seconde fois après la pause par Karamoh (50e). Lancé en profondeur par Santini, le joueur français d’origine ivoirienne s’est illustré en éliminant Cardinale d’un sombrero avant de propulser le cuir au fond des filets.

Anastasios Donis et Mario Balotelli ont permis d’arracher le nul à domicile face à Caen (2-2). (Franck Fernandes)

Balotelli inscrit son 10e but en faveur des Aiglons

Les Niçois, qui ont tenté de s’installer dans la moitié adverse, ont ensuite réduit le score à vingt minutes du terme. Mario Balotelli s’est ainsi chargé d’inscrire son 10e but sous le maillot niçois sur une remise de la tête de Dante (71e). La pression s’est alors fait ressentir sur les Caennais qui ont encaissé un deuxième but signé Donis servi par Dalabert (77e). Nice aurait même pu l’emporter mais les joueurs de Patrice Garande ont été épargnés d’un penalty que l’arbitre a décidé de ne pas accorder après une main de Da Silva (87e). Le club azuréen cède finalement la 2e place au PSG et s’installe sur la 3e marche du podium, tandis que le SM Caen occupe la 15e place.

L’OM l’emporte face à Angers et s’installe à la cinquième place

Après sa victoire à Lorient le week-end dernier, l’Olympique de Marseille s’est largement illustré lors de la réception d’Angers vendredi (3-0). Toutefois ce résultat ne reflète pas totalement la physionomie du match, tant les Angevins se sont créés des occasions.

Bien que menés de deux buts suite à des réalisations de Thauvin (9e) et Cabella (21e), les joueurs de Stéphane Moulin n’ont pas refusé le jeu. Si les Marseillais ont pressé, et ont été récompensés par cette avantage de deux buts à rien, le club ligérien s’est aussi procuré des opportunités. Toko-Ekambi a notamment vu sa frappe détournée par Pelé suite à un service de Cheick Ndoye (23e) avant que ce dernier n’apporte le danger de la tête sur corner (35e).

L’OM s’est illustré lors de la réception d’Angers au stade Vélodrome vendredi (3-0). (sofoot.fr)

 

Le SCO a continué de mettre la pression sur l’OM en seconde période, obligeant les Olympiens à reculer. Les joueurs de Rudi Garcia ont alors su faire preuve de maîtrise afin de ne pas céder au piège tendu par le bloc angevin. Florian Thauvin, auteur d’un doublé, a finalement mis fin aux hostilités en inscrivant le troisième but (78e). Le club phocéen s’offre ainsi une 5e place avec pour objectif la Ligue Europa devant Bordeaux qui s’est incliné à Monaco.

Guingamp écrase Bastia, Saint-Etienne concède le nul face à Metz

Guingamp a dominé les débats face à Bastia au stade du Roudourou (5-0). Malgré un début de match difficile, les Bretons ont su se montrer dangereux et auraient mérité d’ouvrir le score à l’issue des quarante-cinq premières minutes. En pleine crise après onze matches sans victoire, le club corse a pris l’eau en seconde période. Les Bastiais ont été victimes de cinq buteurs différents à commencer par Salibur (48e), imité par Deaux (57e), Briand (70e), puis Blas (78e) avant que Mendy n’enfonce le clou en fin de match (86e).

Les joueurs d’Antoine Kombouaré, auteurs d’une seconde période parfaite, se sont facilement illustrés aux dépens de Bastia (5-0). (francefootball.fr)

 

De son côté, l’AS Saint-Etienne enchaîne une quatrième rencontre sans succès après avoir été tenu en échec par Metz ce dimanche. Les Messins ont ouvert le score dès la première minute de jeu par l’intermédiaire de Sarr. C’est seulement à la 53e minute que Robert Beric a permis aux Verts d’égaliser. Alors que Metz a repris l’avantage suite à une seconde réalisation de Falette (67e), Loïc Perrin a inscrit le but salvateur dans le temps additionnel (90+4).

Sur les autres pelouses, le LOSC s’est imposé à Nancy (1-2) grâce à De Préville (63e) et Lopes (81e), alors que Dia avait ouvert la marque en faveur des Lorrains (31e). Le FC Nantes est également allé arracher les trois points lors de son déplacement à Montpellier (2-3). Les Canaris se sont illustrés par l’intermédiaire de Nakoulma (23e, 68e) et Sala dans les derniers instants (89e). Steve Mounié (12e) et Ryad Boudebouz (84e) ont scoré côté montpeliérain. Enfin, Rennes et Dijon ont fait match nul (1-1) après que Said (58e) a répondu à l’ouverture du score de Tavares (42e) après la pause.

Marius Bocquet

About author

Étudiant en journalisme à l'Académie ESJ Lille et en Science Politique à l'Université de Lille
Related posts
À la uneActualitéInternationalPolitique

Primaires démocrates : Bernie Sanders fait place nette à Joe Biden

À la uneInternational

Coronavirus : le point sur la situation en Allemagne

À la uneSéries Tv

On débriefe pour vous... Self Made, d'après la vie de Madame C.J. Walker

À la uneFranceMédias

Tous en cuisine ! : le carton de M6 en plein confinement

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux