Recrutement 📰 : VL. recherche son prochain alternant(e) en journalisme ! Envie de nous rejoindre, c'est juste ici

À la uneActualitéFootSport

Ligue 1 : Monaco arrache le nul au Parc des Princes, l’OM s’illustre face à Montpellier

Après chaque week-end, la rédaction de Radio VL revient sur le meilleur de la Ligue 1, à commencer par le choc entre le Paris Saint-Germain et l’AS Monaco en clôture de cette 22ème journée de championnat.

Le score est longtemps resté vierge dans cette partie ce dimanche soir. Les nombreux téléspectateurs de Canal+ auront dû attendre la 80e minute avant d’assister à l’ouverture du score d’Edinson Cavani sur penalty. Les Parisiens se sont finalement fait rattraper dans le temps additionnel suite à un but de Bernardo Silva (90+2). C’est donc sur un match nul que se sont quittés les deux formations à l’issue d’une rencontre intéressante (1-1). Ce résultat permet aux hommes de Leonardo Jardim de conserver la tête du championnat à la différence de buts devant Nice. Le PSG d’Unai Emery occupe toujours la troisième marche du podium à trois longueurs derrière Nice et Monaco avec 46 points.

Les Parisiens peuvent avoir des regrets après avoir concédé le nul dans le temps additionnel (1-1). (Le Parisien / Arnaud Journois)

 

Le match nul est mérité pour Monaco qui a su multiplier les efforts pour effectuer le pressing tout en restant appliqué dans le repli défensif tout au long de la partie. Les Parisiens se sont fait plusieurs fois rappeler à l’ordre notamment en deuxième période. Si la première manche s’est avérée plutôt fermée entre les deux équipes, c’est le PSG qui s’est procuré les plus belles occasions lors des quarante-cinq premières minutes. Le club de la capitale a ensuite souffert après la pause et semblait avoir fait le plus dur en ouvrant le score suite à une faute de Sidibé dans la surface.

Le PSG a manqué de vigilance dans les derniers instants

D’abord alerté par Falcao (46e) puis Thomas Lemar (48e), Alphonse Aerola a davantage été sollicité par les offensives monégasques dans le second acte. Mais alors que les Parisiens s’étaient repliés dans leur surface de réparation, ces derniers ont subi. Bernardo Silva, libre de tout marquage, est ainsi venu sanctionné l’équipe parisienne d’une frappe bien ajustée depuis l’extérieur de la surface (90+2). Le PSG n’est pas resté suffisamment vigilant jusqu’au bout, ce qui a profité à l’ASM pour garantir le suspense en tête du championnat.

L’OM revient fort suite à son large succès face à Montpellier

L’Olympique de Marseille s’est facilement imposé lors de la réception de Montpellier vendredi soir (5-1). Le club phocéen l’a notamment emporté grâce à un triplé de Bafétimbi Gomis, acteur majeur de cette rencontre. Ce match a vu Patrice Evra effectuer sa première apparition sous le maillot ciel et blanc. Les Marseillais ont frappé fort dès l’entame de match à l’image de l’ouverture du score olympienne après seulement 4 minutes de jeu.

Suite à une déviation la tête de Cabella lancé par Thauvin, Gomis a inscrit le premier but phocéen d’une frappe croisée du droit. L’ancien lyonnais a ensuite doublé la mise suite à un nouveau jeu en triangle des trois attaquants (19e). Rémy Cabella s’est lui aussi montré particulièrement décisif grâce à ses deux remises de la tête pour Gomis.

Auteur d’un triplé, Bafétimbi Gomis a activement participé au large succès de l’OM face à Montpellier (5-1).

 

Les joueurs de Rudi Garcia se sont même offert un avantage de trois buts à rien avant la pause suite à une réalisation de Rolando de la tête (39e). Ryad Boudebouz a ensuite réduit l’écart pour Montpellier sur coup franc direct au retour des vestiaires (49e). Les Azuréens ont finalement enfoncé le clou suite au triplé de Bafé Gomis (77e) avant que Thauvin n’alourdisse la marque sur penalty en fin de match (88e). Les Montpelliérains ont été réduits à dix suite à l’expulsion William Rémy après une main sur sa ligne de but. Montpellier enchaîne donc un cinquième match sans victoire et les tensions entre Frédéric Hantz et son président Louis Nicollin n’arrangent rien à la situation sportive du club.

L’OL s’éloigne du podium après sa défaite contre Lille

L’Olympique lyonnais s’éloigne du trio de tête suite à sa défaite lors de la réception de Lille samedi (1-2). Malgré un système de jeu lillois défensif avec cinq défenseurs et après avoir dominé la rencontre, les Lyonnais se sont finalement inclinés au Parc OL. Bruno Génésio, qui annonçait encore “croire au titre” avant la rencontre, voit ses espoirs se réduire après la défaite de son équipe.

Le LOSC l’a emporté grâce à un doublé de Yassine Benzia face à des Lyonnais qui peuvent nourrir des regrets (1-2). (PHILIPPE DESMAZES / AFP)

 

Trop tardif dans le repli défensif sur une contre-attaque conclue par Yassine Benzia, l’OL a encaissé le premier but peu avant la pause (39e). Les Nordistes ont doublé la mise par l’intermédiaire de l’ancien lyonnais en fin de match. L’international algérien a transformé sans trembler le penalty obtenu suite à une faute de Mathieu Valbuena sur Corchia dans la surface (80e).

L’ancien marseillais peut avoir des regrets d’autant qu’il a vendangé une incroyable occasion d’égaliser à vingt minutes du terme. Seul aux cinq mètres cinquante devant le but vide, “Petit vélo” a vu sa frappe s’écraser sur la barre transversale sur un centre fort de Maxwell Cornet. Alexandre Lacazette est tout de même parvenu à réduire l’écart sur penalty en fin de match (86e). Dans la foulée, l’attaquant lyonnais a manqué d’égaliser après avoir vu sa frappe passer à quelques centimètres du poteau gauche de Vincent Enyeama (87e). Les joueurs de Patrick Collot l’ont finalement emporté et remontent ainsi à la 11e place du classement à quatre points de la zone de relégation.

Vainqueur de Guingamp, l’OGC Nice reste à hauteur de Monaco

De son côté, Nice s’est imposé aux dépends de Guingamp ce dimanche après-midi (3-1). Si les Aiglons ont montré quelques fébrilités défensives en début de match, ces derniers ont su se montrer suffisamment efficaces pour l’emporter. Rapidement mis en danger par le pressing guingampais, les Niçois se sont fait peur à l’entame de jeu. Les joueurs de Lucien Favre se sont alors rassurés grâce à l’ouverture du score d’Alassane Pléa (11e).

L’OGC Nice s’est imposé face à Guingamp grâce à des buts de Pléa, Seri et Balotelli (3-1). (Panoramic)

 

Suite à un bon une-deux avec Valentin Eysseric, l’attaquant niçois s’est chargé d’éliminer Johnsson avant de conclure pour donner l’avantage à Nice. Jean-Michaël Seri a permis au Gym de se mettre à l’abri peu avant la mi-temps (37e). Mais le milieu ivoirien, en perdant le ballon, a ensuite laissé l’occasion aux Bretons de se relancer par l’intermédiaire de Jimmy Briand en deuxième période (63e). Lancé en profondeur par Souquet dans l’intervalle, Mario Balotelli a assuré la victoire niçoise en fin de match (87e).

L’ASSE l’emporte facilement face à Toulouse réduit à dix

Saint-Etienne l’a également emporté au stadium de Toulouse ce dimanche (3-0). Menés d’un but à la pause, les Toulousains ont ensuite été réduits à dix suite à l’expulsion de Somalia pour une vilaine semelle sur Jordan Veretout (47e). Kévin Monnet-Paquet a ensuite fait le break de la tête sur un centre de Florentin Pogba (55e). Les Stéphanois ont définitivement plié le match à un peu plus de vingt minutes du terme suite à un nouveau penalty transformé par Nolan Roux (67e). Cette large victoire permet à l’ASSE d’occuper la 5ème position, tandis que les joueurs de Pascal Dupraz restent à la 10ème place du classement.

Les Verts se sont illustrés sans souci lors de leur déplacement à Toulouse ce dimanche (0-3). (AFP)

 

Sur les autres pelouses, Bordeaux est également allé chercher la victoire à Nancy samedi (0-2). Récompensé par leur bonne deuxième mi-temps, les Girondins ont profité du but contre son camp de Cuffaut pour ouvrir le score (67e). Malcom a assuré le succès bordelais grâce à un magnifique coup franc direct au-dessus du mur en toute fin de rencontre (88e).

Dijon s’est arraché pour récolter les trois points à Lorient (2-3). Les Bourguignons ont ouvert le score par Diony (10e) avant de se faire dépasser par des buts de Marveaux (50e) et Waris (60e) en faveur des Lorientais. Loties (70e) et Lees-Melou (90+3e) ont finalement permis à Dijon de l’emporter dans les tous derniers instants de la rencontre.

Rennes et Nantes se neutralisent, Angers l’emporte sur Metz

Bastia et Caen se sont neutralisés au stade Armand-Cesari samedi soir (1-1). Saint-Maximin a d’abord débloqué le compteur corse (26e). Mais Ronny Rodelin égalisé sur penalty (45e). Rennes et Nantes ont également fait match nul au Roazhon Park (1-1). Iloki a scoré en faveur des Canaris (45e) qui ont fini par se faire rattraper en fin de match par un but de Gnagnon (87e). Angers s’est également imposé aux dépens de Metz (2-1). Tait a ouvert la marque pour Angers sur un coup franc bien brossé dans la lucarne (25e). Le but contre son camp de Traoré a ensuite permis aux Messins de se relancer. Mais les Angevins l’ont emporté grâce à un deuxième but inscrit par Pepe (35e).

Marius Bocquet

About author

Étudiant en journalisme à l'Académie ESJ Lille et en Science Politique à l'Université de Lille
Related posts
ActualitéInternational

Élections présidentielles au Brésil : qui est Lula, l'adversaire de Bolsonaro ?

À la uneInternational

Tir mortel : le FBI contredit la version d'Alec Baldwin

À la uneMédias

Christophe Dechavanne va faire son retour sur France 2 à la rentrée

ActualitéInternational

Qui est Roberto Saviano, cet écrivain sous protection, qui a rendu hommage à Rushdie ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux