L’OL est toujours là mais Lyon a marqué le pas samedi soir dans l’Hérault. Auteurs de dix bonnes minutes, les hommes de Genesio ont ensuite manqué d’inspiration pour être plus performant dans les phases offensives. Pire, ils auraient pu concéder l’ouverture du score par Delort sur un corner au bout d’une vingtaine de minutes de jeu. Lyon pli mais ne rompt pas à la pause malgré des situations chaudes dans sa surface de réparation. L’OL a commis des erreurs inhabituelles à l’image d’Anthony Lopes coupable d’une relance dans l’axe dangereuse sans conséquence pour son équipe. À la pause Montpellier et Lyon se neutralise.

L’OL pas vernis

Au retour des vestiaires les deux équipes n’y arrivent toujours pas et L’OL semble mieux maîtriser à l’approche de l’heure de jeu. Ce sont les Rhodaniens qui ouvrent le score à vingt minutes de la fin par Nabil Fekir, L’OL fait le plus dur. Le capitaine Lyonnais pense obtenir un penalty suite à un contact avec le gardien Benjamin Lecomte. Monsieur Letexier inflige un carton jeune un peu sévère au capitaine de L’OL pour une simulation. Quelques minutes plus tard, Aguilar décroche un missile dans la surface lyonnaise pour remettre Montpellier à hauteur de l’OL. Un score de parité qui n’arrange ni l’une ni l’autre équipe.