FootSport

Lyon corrige Monaco, Toulouse proche de l'exploit

Pour l’avant-dernière journée du championnat, la rédaction de Radio VL revient comme chaque week-end sur l’actualité en Ligue 1, à commencer par l’écrasante victoire de Lyon ce samedi.

C’était le match du week-end à ne surtout pas rater, cette rencontre que l’on annonçait comme étant la “finale” pour la qualification en Ligue des Champions. Les deux formations se disputaient la 2e place du classement, directement qualificative pour la précieuse Coupe d’Europe, tandis que la 3e place impose un tour préliminaire pour jouer la phase finale de la “coupe aux grandes oreilles”. Dans un match à sens unique, les Lyonnais se sont largement imposés (6-1) et s’assurent, à moins d’une catastrophe, un billet en Ligue des Champions.

alexandre-lacazette-a-signe-un-triple-lors-de-la-nette-victoire-de-lyon-face-a-monaco-6-1_5593639

Les Lyonnais ont su se montrer efficaces, à l’image de Lacazette, auteur d’un triplé face à Monaco.

Une victoire plus que méritée pour les hommes de Bruno Genesio qui n’ont pas fait de cadeau aux Monégasques dont la passivité fut déconcertante. L’OL fait vivre en véritable calvaire aux hommes de Leonardo Jardim dès la 3e minute avec Rachid Ghezzal qui trompe Subasic d’une frappe croisée du pied droit à ras de terre. Lacazette, oublié en pleine surface, double la marque, servi par Darder (8e). Yanga-Mbiwa met un terme aux espoirs Monégasques d’une tête sur corner, sans besoin de sauter au deuxième poteau (3-0, 8e). Lacazette inscrit son deuxième but sur un petit ballon piqué, servi dans l’intervalle par Jallet (35e) avant que Monaco ne réduise stérilement le score grâce à Ricardo Carvalho qui reprend de la tête un ballon mal repoussé par Lopes (41e). Les Lyonnais inscriront donc six buts au total grâce au doublé de Yanga-Mbiwa (59e) et enfin Alexandre Lacazette à la conclusion qui laissera intelligemment le ballon rebondir sur le poteau de Subasic avant de le propulser au fond des filets. L’attaquant français, auteur d’un triplé dans un match décisif, s’offre ainsi toutes les chances d’apparaître dans la liste des 23 sélectionnés pour l’Euro par Didier Deschamps le 12 mai prochain.

A l’Allianz Riviera, Nice devance Saint-Etienne grâce à un doublé de Valère Germain en fin de rencontre (86e, 89e). Les Stéphanois, réduits à dix puis à neuf en seconde période, ont payé les expulsions de Malcuit suite à un second avertissement (56e) et Tabanou pour une faute stupide sur Pied (72e). Nice prend donc la quatrième place à seulement deux points du podium en espérant un faux pas de Monaco pour accéder à Ligue des Champions, tandis que l’ASSE ne pourra pas espérer mieux que la quatrième place. Lille rate l’occasion de devancer les Verts en réalisant un match nul et vierge face à Guingamp (0-0). Toujours sixièmes, les Lillois restent à un point de leur concurrent qu’ils pourront doubler s’ils gagnent samedi prochain.

Germain-Nice-Saint-Etienne1

Valère Germain a libéré les siens en inscrivant un doublé en fin de rencontre face à Saint-Etienne.

Le suspense est également total dans la course au maintien dans laquelle Toulouse vient de réaliser un exploit en sortant enfin de la zone de relégation au goal average avec Ajaccio. Les Toulousains, qui ne comptaient pas moins de dix points de retard sur le dernier non-relégable lors de l’arrivée de Pascal Dupraz, viennent enfin de faire tourner cette fin de championnat à leur avantage en battant Troyes (1-0) grâce à un but de Trejo. Cependant rien n’est fait pour le Téfécé dont la victoire est impérative lors de la 38e journée afin d’officialiser son maintien, un miracle sur lequel personne n’aurait misé en début mars.

Toulouse a ainsi tiré profit de la défaite de ses concurrents directs, Reims et Ajaccio, qui chutent au pire des moments de la saison. En effet, Reims se trouve désormais en 19e position avec un point de retard sur Toulouse et Ajaccio, défait par l’OM qui, lui, offre enfin (tristement certes) une victoire à son public après 237 jours d’attente. Michy Batshuayi inscrit l’unique but de la rencontre, profitant d’une erreur de dégagement du gardien rémois Agassa pour contrer le ballon au fond des filets (56e). De son côté, le GFCA est battu par le PSG (0-4). Les Parisiens terminent sereinement leur championnat à l’image d’Edinson Cavani, auteur d’un triplé (13e, 49e, 58e). Paris enfoncera le clou dans le temps additionnel grâce à Zlatan Ibrahimovic, sacré meilleur joueur de Ligue 1 pour la troisième fois alors qu’il avait été devancé par un certain Alexandre Lacazette la saison dernière.

Les Parisiens, à l'image de Cavani, n'ont pas fait d'offrande au Gazélec

Le PSG, à l’image de Cavani et Ibrahimovic, n’a pas fait de cadeau au Gazélec d’Ajaccio (0-4).

L’enjeu était moindre sur les autres pelouses même si la volonté de bien finir était présente notamment à Bordeaux qui termine mieux sa saison qu’il ne l’a commencée. En effet, les Girondins se sont tranquillement imposés face à Lorient (3-0) grâce à Malcom qui ouvre le score dès la 12e minute. Cheick Diabaté double la mise quelques minutes plus tard sur une remise de la tête de Pallois au second poteau (21e). L’international malien inscrira un doublé en début de seconde période, servi en profondeur par Plasil (48e). Les Bordelais gagnent une place et sont onzièmes alors que Lorient stagne à la 16e place. A la Beaujoire Nantes s’incline face Caen sur le score de 2-1 tandis que Montpellier s’impose 2-0 à domicile face à Rennes. Enfin Bastia remporte son dernier match de la saison à Furiani en battant Angers (1-0) grâce à un but de Yannick Cahuzac (43e).

La claque de la semaine : l’attitude des Monégasques

Monaco est bel et bien l’équipe qui a le plus déçu ce week-end. Spectateurs durant toute la rencontre, les Monégasques ont fait preuve d’une passivité hors du commun et d’une nonchalance qui dépasse tout ce qu’on aurait pu imaginer dans un match aussi décisif à côté duquel ils sont complètement passés. C’est donc bien dans l’attitude, avant de parler du jeu, que l’ASM doit se remettre en question en demandant conseil, pourquoi pas, à Pascal Dupraz pour une leçon de mental et d’état d’esprit sur le terrain ?

Le like de la semaine : des Qataris à Ajaccio

Emirs

Les supporters corses n’ont pas manqué d’humour lors de la réception du PSG.

On aurait pu croire en la venue d’investisseurs qataris pour racheter le club corse en remarquant la présence de quelques individus vêtus de longues tenues blanches fréquentant le stade Ange-Casanova du Gazélec. Mais la signification est tout autre : les supporters ajacciens ont en effet fait preuve d’humour en revêtant des vêtements qataris, clin d’œil aux propriétaires parisiens lors de l’accueil du bus du PSG. Les supporters ont également fait un beau jeu de mots en déployant une banderole sur laquelle on pouvait lire “vous avez le pétrole, on a le gaz”.

Marius Bocquet

About author

Informer, décrypter, divertir
Related posts
À la uneInternationalSport

Les Etats-Unis vont boycotter les JO d'hiver en Chine

Sport

Le blackjack : tout ce qu'il faut savoir

À la uneSport

[INTERVIEW] Jeff Hardy, le guerrier aux cheveux arc-en-ciel bientôt Willow the Wisp chez WWE ?

À la uneFootInternationalSport

Les LGBT seront en sécurité à la Coupe du Monde mais le Qatar fixe certaines limites

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux